Le régime cétogène : bienfaits et dangers

Temps de lecture
16 min

Malgré les progrès continus du monde médical et de la science, l'obésité reste un risque majeur pour la santé dans le monde. D’ailleurs, la majorité des maladies chroniques comme le diabète, l'hypertension et les maladies cardiaques sont en grande partie liées à l'obésité, qui est généralement le produit d'un mode de vie malsain et de mauvaises habitudes alimentaires. Des régimes alimentaires adaptés à la perte de poids peuvent aider à gérer l'obésité dans une certaine mesure. Selon plusieurs chercheurs, le régime alimentaire cétogène - qui est un régime très pauvre en glucides et riche en graisses - s’est avéré efficace pour une perte de poids rapide chez certains sujets.

Sur la base des preuves scientifiques disponibles, la majorité des chercheurs soulignent qu’un régime cétogène bien formulé ne semble pas poser de problèmes majeurs de sécurité pour le grand public. Ainsi, il peut être considéré comme une approche de première intention pour l'obésité et le diabète. Cependant, en plus d’un suivi recommandé auprès d'un professionnel de la santé, des essais cliniques de haute qualité sur les régimes cétogènes sont encore nécessaires pour évaluer les questions importantes sur les effets à long terme et le plein potentiel en médecine clinique.

Diète cétogène : régime alimentaire à très basse teneur en glucides

Le régime cétogène (nommé aussi « régime kéto » ou « keto diet ») n’est pas un nouveau régime de plus, même si sa forte présence dans les médias ces dernières années laisse croire l'inverse.

Le régime cétogène ou "ketogenic diet"

Le régime cétogène voit le jour dans les années 20, et au départ c’est essentiellement dans le cadre de la prise en charge des enfants épileptiques atteints de formes graves que ce régime fait ses preuves.

Plusieurs études montrent que jusqu'à 60 % des enfants épileptiques [1] qui tentent un régime cétogène constatent 50% ou plus de réduction de la fréquence de leurs crises. C’est d’ailleurs dans ce domaine que sont disponibles pour l’instant les études les plus fiables à ce jour.

Actuellement, on en parle essentiellement comme régime amaigrissant, bien qu’il soit très loin de l’équilibre alimentaire, puisqu’il est notamment très riche en graisses. Il n’est pas rare non plus de retrouver des sujets comme « régime cétogène et cancer » [2], car il serait capable "d’affamer" les cellules cancéreuses. Avec le poids de ces allégations, il est plus que nécessaire de faire le point et comprendre comment fonctionne l’organisme sous l’influence de ce comportement alimentaire.

Effectivement, comment une alimentation si riche en graisse peut peut-elle faire maigrir ? Manger 80% des calories sous forme de graisse donne très rapidement le sentiment de ne plus avoir faim, parce qu’on est écœuré, que l’on a des nausées, des maux de tête et une certaine fatigue.

Il existe un certain nombre d’informations qui montre que le régime cétogène est assez actif sur la perte de poids et qu’il serait légèrement supérieur aux résultats des régimes hyperprotéinés [3] ou pauvres en graisses. Il serait aussi capable d'aider à combattre les cellules cancéreuses. Mais en réalité, de nombreux chercheurs précisent que nous manquons encore d’études sur le long-terme pour en faire un régime adapté au plus grand nombre.

Comment fonctionne le régime kéto ?

Le régime cétogène est un régime très faible en glucides et riche en graisses.

Quoiqu'une personne mange moins de glucides, le régime cétogène amène à maintenir une consommation modérée de protéines [4] et une augmentation de la consommation de graisses saines.

La réduction de l'apport en glucides met le corps dans un état métabolique appelé "cétose", où la graisse, de l'alimentation et de l'organisme, est brûlée pour produire de l'énergie.

Combien de temps peut durer un régime cétogène ?

Bien que le régime cétogène soit un régime contemporain populaire, un grand nombre de personnes trouvent qu'il leur faut beaucoup plus de temps pour entrer en cétose que d’autres. Le temps qu'il faut à l’organisme pour entrer dans un état de cétose varie d'une personne à l’autre, mais le délai se situe en général entre 2 et 7 jours.

Concernant la durée de pratique du régime cétogène, il n’existe pas à ce jour d’études scientifiques sur le long terme ni assez de données. Bien que la moyenne maximale recommandée soit généralement de 6 mois, il est prioritaire de consulter un professionnel de la santé pour un suivi précis.

La diète cétogène et l'état de cétose

État de cétose : que signifie « céto » ?

Un régime « céto » ou « cétogène » est ainsi nommé car il amène votre corps à produire de petites molécules de carburant appelées « cétones ». Il s'agit d'une source alternative de carburant pour votre corps qui peut être utilisé lorsque la glycémie (glucose) est insuffisante.

Lorsque qu'une personne mange très peu de glucides ou très peu de calories, son foie produit des corps cétoniques [5] à partir des graisses. Ces corps cétoniques servent alors de source de carburant dans tout l’organisme, en particulier pour le cerveau.

Le cerveau est un organe affamé qui consomme beaucoup d'énergie chaque jour, encore plus pour les actifs et les sportifs et ne peut pas fonctionner directement sur les graisses. Il ne peut fonctionner qu'avec du glucose ou des cétones.

Les corps cétoniques sont trois métabolites (l'acétylacétate, le β-D-hydroxybutyrate, l'acétone) produits par le processus de cétogenèse [6] dans le foie. Ceci à partir de la dégradation des lipides, et des acides gras, lorsque l'organisme ne dispose plus de réserves suffisantes en glucides (comme le glucose).

Avec une diète cétogène, tout l'organisme change son approvisionnement en carburant pour fonctionner principalement avec des graisses, brûlant les graisses en permanence. Lorsque les taux d'insuline chutent très bas, la combustion des graisses peut augmenter considérablement. Ainsi, il devient plus facile d'accéder aux réserves de graisse pour les brûler.

De plus en plus de personnes pratiquent ce régime kéto essentiellement pour perdre du poids, mais il semble également y avoir d'autres avantages, tels la réduction des pics et des creux de sucre qui se produisent souvent lors de la consommation de repas riches en glucides.

Bien que les effets secondaires puissent varier d’un sujet à l’autre, certains pratiquants de cette diète cétogène se sentent plus alertes et concentrés.

Lorsque le corps produit des corps cétoniques, il entre dans un état métabolique, le fameux état de cétose. Le moyen le plus rapide pour y arriver est de jeûner, mais personne ne peut constamment jeûner indéfiniment.

Un régime kéto, en revanche, entraîne également une cétose et peut être consommé sur une plus longue durée. Il peut présenter de nombreux avantages du jeûne - y compris la perte de poids - sans avoir à jeûner à long terme.

Programme d'alimentation d'un régime cétogène (keto diet)

Comment faire pour débuter le régime cétogène ?

Quels aliments pour le régime cétogène ?

Imaginez votre fromage sans pain, votre steak ou vos moules sans frites ou votre hachis Parmentier sans purée de pommes de terre !

En effet, les aliments typiques à déguster avec un régime cétogène changent totalement le paysage de notre alimentation.

Combien de glucides par jour ?

Pour atteindre l'état de cétose, il faut éviter de manger trop de glucides. Ainsi, vous devrez probablement maintenir votre apport en glucides [7] à moins de 50 grammes de glucides nets par jour, idéalement en dessous de 20 grammes.

Moins les glucides sont présents, plus le régime semble efficace pour atteindre la cétose, perdre du poids ou améliorer le diabète de type 2. Compter les glucides peut être utile au début.

Mais si vous vous en tenez aux aliments et aux recettes recommandés par un professionnel de la santé, il est possible de se passer d’un contrôle assidu et mesuré.

Combien de lipides par jour ?

La bonne mesure de graisse (lipides) à manger dépend des besoins caloriques pour la réduction ou le maintien du poids, et est également basée sur le style de consommation et de régime alimentaire.

A titre de repère, l’apport de lipides, en fonction de divers objectifs caloriques, doit se situer en moyenne entre 85 à 125 grammes par jour si le besoin est de 1500 calories, 110 à 165 grammes par jour si le besoin est de 2 000 calories, et de 135 à 200 grammes par jour si le besoin est de 2 500 calories

Alimentation cétogène : quoi manger pendant un régime cétogène ?

Liste des aliments diététiques cétogènes

Le message principal à retenir : mangez de vrais aliments faibles en glucides comme la viande, le poisson, les œufs, les légumes et les graisses naturelles comme le beurre ou l'huile d'olive. La règle de base : tenez-vous-en aux aliments contenant moins de 5% de glucides.

Viande

Les viandes non transformées (viandes naturelles et bio) sont faibles en glucides et respectueuses de la diète cétogène.

Mais rappelez-vous que ce régime est riche en graisses, pas riche en protéines. Vous n'avez donc pas besoin d'énormes quantités de viande. L'excès de protéines, soit plus de 2,0 g/kg du poids corporel de référence, peut être converti en glucose, ce qui pourrait rendre plus difficile pour certaines personnes d'entrer en état de cétose, en particulier au début et avec des niveaux élevés de la résistance à l'insuline. Notez que les viandes transformées, comme les saucisses, les charcuteries et les boulettes de viande contiennent souvent des glucides ajoutés. En cas de doute, regardez les ingrédients, et visez moins de 5% de glucides.

Poissons et fruits de mer

Les poissons et les fruits de mer sont globalement bons. En particulier, les poissons gras comme le saumon (bien que ce poisson en versions naturelle et bio soit difficile à trouver).

Si vous avez des inquiétudes concernant le mercure ou d'autres toxines, envisagez de manger davantage de petits poissons bleus comme les sardines, le maquereau et le hareng. Si vous pouvez trouver du poisson sauvage, c'est probablement le meilleur. Évitez la panure, car elle contient des glucides.

Œufs

Mangez-les comme vous le souhaitez, par exemple bouillis, frits au beurre, brouillés ou en omelette.

L'achat d'œufs biologiques ou de poules élevées en plein air pourrait être l'option la plus saine, même si nous n'avons pas d'études scientifiques pour prouver une meilleure santé. Combien d'œufs [8] pouvez-vous manger, compte tenu du cholestérol ? [9] Le conseil des spécialistes est de ne pas exagérer (1 ou 2), et de ne pas hésiter à en manger moins si vous préférez.

Graisses naturelles, sauces riches en matières grasses

La plupart des calories d'un régime céto doivent provenir de la graisse. Vous en obtiendrez probablement une grande partie de sources naturelles comme la viande, le poisson, les œufs et d'autres sources.

Utilisez également des graisses en cuisine, comme du beurre ou de l'huile de noix de coco, et n'hésitez pas à ajouter beaucoup d'huile d'olive aux salades et aux légumes. Vous pouvez également manger de délicieuses sauces riches en matières grasses, y compris la sauce béarnaise, le beurre à l'ail et d'autres. N'oubliez pas que la graisse vous aide à vous sentir repu et ajoute de la saveur aux aliments. N'utilisez pas plus que ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin, mais ne craignez pas la graisse. Dans ce régime, la graisse est votre amie.

Les légumes

Choisissez des légumes poussant au-dessus du sol (généralement plus faibles en glucides), en particulier les produits à feuilles et verts. Les favoris incluent le chou-fleur, le chou, le brocoli, l’avocat, et la courgette. Il faudra dire adieu à certaines recettes qui contiennent des légumes secs (pois chiches, lentilles,...).

Les légumes sont une façon savoureuse de manger du bon gras. Faites-les frire dans du beurre et versez beaucoup d'huile d'olive sur votre salade. Certains considèrent même les légumes comme un système de distribution de graisse. Ils ajoutent également plus de variétés aux recettes, de saveur et de couleur à vos repas. Beaucoup de gens finissent par manger plus de légumes qu'avant lors du démarrage (notamment chez les personnes végétariennes ou végétaliennes) [10], car les légumes remplacent les pâtes, le riz, les pommes de terre, les patates douces et autres féculents.

Quels fruits peut-on manger ?

Les principaux fruits conseillés dans le cadre d’un régime cétogène sont : les avocats, la pastèque, les fraises, les citrons, les tomates, les framboises, ou les pêches.

Produits laitiers riches en matières grasses

Le fromage riche en matières grasses, le beurre et la crème fraîche sont parfaits pour cuisiner.

Évitez de boire du lait car le sucre du lait s'accumule rapidement, mais vous pouvez l'utiliser avec parcimonie dans votre café ou votre thé. Bien entendu, cela dépend du nombre de tasses que vous buvez par jour. Une tasse avec juste un nuage de lait serait le maximum. Aussi, sachez que grignoter régulièrement du fromage lorsque vous n'avez pas faim est une erreur courante qui peut ralentir la perte de poids. Aussi, évitez définitivement le café latte, le matcha latte et les yaourts faibles en gras, d'autant plus qu'ils contiennent souvent beaucoup de sucres ajoutés.

Noix

A consommer avec modération, les noix sont souvent une collation facile et agréable, mais il est très facile d’en manger beaucoup plus que ce dont vous avez besoin pour vous sentir satisfait.

Sachez également que les noix de cajou sont relativement riches en glucides, choisissez plutôt la noix de macadamia ou les noix de pécan En fonction de la progression de votre perte de poids et du reste de votre apport en glucides, essayez de limiter la consommation de noix à environ 50 grammes par jour. Vous pouvez aussi y mélanger quelques amandes, qui font partie des sources de fibres nécessaires.

Baies

Sources privilégiées d'antioxydants, les baies (pourprées en particulier) renforcent les défenses anti-radicalaires du corps.

Une quantité modérée de myrtilles, canneberges, framboises, cassis, mûres blanches et d’açaï convient à ce régime. L’un des desserts star en kéto est d'ailleurs composé de crème fouettée et de baies.

Boissons

Essentielle pour la survie de notre organisme, l’eau est la première solution. On peut y ajouter des tranches de concombre, de citron ou une pointe de sel.

Le café [11], à consommer avec modération, doit être sans sucre et au pire avec une petite quantité de lait ou de crème. Pour plus d'énergie grâce à la graisse, vous pouvez ajouter une pointe de beurre ou d'huile de noix de coco (de quoi faire hurler un barista ?). Notez que si la perte de poids stagne, réduisez la crème ou la graisse dans votre café.

Le thé noir et le thé vert [12] sont riches en antioxydants, à condition de bien respecter sa préparation (l’eau trop chaude tue les antioxydants). N’hésitez pas à boire la plupart des thés et n'ajoutez surtout pas de sucre.

Une autre boisson, moins courante sur nos tables ces dernières décennies, le bouillon d’os. Le bouillon est simple à préparer, très hydratant, riche en nutriments et en électrolytes.

Ainsi, le bouillon d'os fait maison avec une noix de beurre est une excellente boisson dans la journée type du régime cétogène. En résumé, les aliments trop riches en glucides sont à éviter. Les céréales (orge, blé, avoine,…), les grains (riz,…), les légumineuses (lentilles, pois chiches, soja, …), les fruits (à part les baies), les féculents (pâtes, patates douces, pommes de terre), les sucreries (bonbons, liqueurs, gâteaux, …).

Pour les sources de fibres, ce régime préconise notamment les graines de lin, les graines de chia, la farine de coco, l'avocat, les haricots verts, les olives vertes. Notez aussi que les aliments trop riches en oméga-6 (huile de noix, huile de tournesol, huile de pépin de raisin,…) sont aussi à bannir.

Les méfaits du sucre dans l'alimentation

Les aliments à bannir dans les recettes du régime cétogène

Les aliments riches en sucre et en amidon sont les ennemis de ce régime, car ces aliments sont beaucoup plus riches en glucides.

Essayer d’éviter, les bananes, la bière, les pâtes, les pommes de terre, le pain, le riz, le soda, les barres chocolatées, les bonbons. Pour les boissons, buvez de l'eau, du café, du thé ou un verre de vin occasionnellement.

Évitez ou limitez également les aliments hautement transformés. Vous devez également éviter les produits diététiques faibles en gras.

Un régime céto devrait être modérément riche en protéines et plus riche en graisses, car les graisses fournissent l'énergie que vous n'obtenez plus à partir des glucides. Les produits faibles en gras fournissent généralement trop de glucides et pas assez de protéines et de matières grasses.

Plan de 7 journées types d’un régime cétogène gratuit

Pour mémoire, un régime cétogène sain doit contenir environ 70 à 75 % de matières grasses, 10 à 30 % de protéines et pas plus de 5 % (20 à 50 grammes) de glucides par jour.

Un plan de repas cétogène, comme tout régime sain, devrait inclure des aliments entiers et de nombreux légumes riches en fibres et faibles en glucides. Il faut choisir des graisses saines comme l'huile de coco, l'avocat, l'huile d'olive et le beurre pour augmenter la teneur en matières grasses des plats.

Les collations adaptées au régime kéto doivent être riches en matières grasses, modérées en protéines et faibles en glucides. Par exemple, il est possible d’augmenter l’apport en fibres en grignotant des légumes tranchés à faible teneur en glucides avec une sauce riche en matières grasses.

La préparation d'une liste de courses peut fortement aider à décider quels aliments s'intégreront dans un plan de repas cétogène. Il est nécessaire de privilégier la viande rouge et la volaille, les œufs, les légumes à faible teneur en glucides, les produits laitiers entiers et des graisses saines. D’autre part, il est recommandé de prioriser des aliments frais, sains et issus de l’agriculture biologique, et de restreindre au maximum les produits hautement transformés et les graisses malsaines.

Enfin, il est primordial de retenir qu’il faut se concentrer sur les aliments riches en matières grasses et faibles en glucides comme les œufs, les viandes, les produits laitiers et les légumes à faible teneur en glucides, ainsi que les boissons sans sucre.

Exemples de repas d'une diète cétogène

Menu type cétogène 1

  • Petit déjeuner : un pudding de graines de chia au lait de coco garni de noix de coco et de noix.
  • Déjeuner : une salade à base de légumes verts, d'œufs durs, d'avocat, de fromage et de dinde.
  • Dîner : un curry de poulet à la noix de coco.

Menu type cétogène 2

  • Petit-déjeuner : deux œufs à l'avocat au four.
  • Déjeuner : une salade César au poulet.
  • Dîner : des côtelettes de porc aux légumes.

Menu type cétogène 3

  • Petit déjeuner : deux œufs au plat frits dans du beurre avec des légumes sautés.
  • Déjeuner : un steak haché sans pain garni de fromage, de champignons et d'avocat sur un lit de verdure.
  • Dîner : des côtelettes de porc aux haricots verts sautés dans l'huile de noix de coco.

Menu type cétogène 4

  • Petit déjeuner : une omelette aux champignons frais.
  • Déjeuner : une salade de thon au céleri et tomate sur un lit de verdure.
  • Dîner : du poulet rôti avec sauce à la crème et brocoli sauté.

Menu type cétogène 5

  • Petit-déjeuner : un yaourt entier garni de granola (mélange de flocons d'avoine et de graines d'oléagineux comme les amandes, les noisettes, les noix, les noix de cajou).
  • Déjeuner : un steak avec du riz complet, du chou-fleur, du fromage, des herbes fraîches (thym, romarin, persil,…), un avocat.
  • Dîner : un steak avec un gratin de brocoli au fromage.

Menu type cétogène 6

  • Petit déjeuner : un toast de chou-fleur garni de fromage et d'avocat.
  • Déjeuner : une tranche épaisse de saumon sans pain garnis de pesto.
  • Dîner : des boulettes de viande servies avec des nouilles de courgettes et du parmesan.

Menu type cétogène 7

  • Petit déjeuner : des poivrons farcis au fromage et aux œufs.
  • Déjeuner : une salade de roquette avec œufs durs, dinde, avocat et fromage bleu.
  • Dîner : du saumon grillé aux épinards sautés dans l'huile de noix de coco.

Régime cétogène : avis sur le contrôle de l'appétit

Avec le régime cétogène, vous aurez probablement un meilleur contrôle de votre appétit. C'est une expérience très courante où les sentiments de faim (satiété) diminuent considérablement.

Cela permet généralement de manger moins et de perdre du poids en excès. Le but est d’attendre simplement d'avoir faim avant de manger. Ceci facilite également le jeûne intermittent [13], ce qui peut améliorer les efforts pour inverser le diabète de type 2 et accélérer la perte de poids, au-delà des effets uniques de ce régime.

D’autre part, vous pourriez gagner du temps et de l'argent en n'ayant pas à grignoter tout le temps. D’ailleurs, beaucoup de pratiquants ressentent le besoin de ne manger que deux fois par jour avec ce régime, en sautant par exemple le petit déjeuner.

En effet, ne pas avoir à lutter contre la faim pourrait également contribuer à résoudre des problèmes tels que la consommation de sucre ou la dépendance alimentaire [14]. Se sentir rassasié et satisfait peut faire partie de la solution. La nourriture peut cesser d'être un ennemi.

Enfin, des études prouvent qu'un régime cétogène est excellent pour contrôler la glycémie et gérer le diabète de type 2, et le prédiabète, le conduisant parfois même à une inversion complète de la maladie.

Plusieurs recherches sur ce régime montrent qu’il abaisse le taux de sucre dans le sang, réduit le besoin de médicaments et réduit l'impact potentiellement négatif des niveaux élevés d’insuline.

Régime cétogène et obésité

Bien que diverses études aient examiné les effets à court terme d'un régime cétogène sur la réduction de poids chez les patients obèses [15], ses effets à long terme sur divers paramètres physiques et biochimiques ne sont pas bien connus.

Une étude publiée en 2004 dans la revue scientifique Experimental & Clinical Cardiology [16] a essayé de déterminer les effets d'un régime cétogène de 24 semaines (composé de 30 g de glucides, 1 g/kg de protéines de poids corporel, 20 % de graisses saturées et 80 % de graisses polyinsaturées et monoinsaturées) chez des patients obèses.

Dans la présente étude, un groupe témoin de 83 patients obèses (39 hommes et 44 femmes) avec un indice de masse corporelle supérieur à 35 kg/m2 et des taux élevés de glucose et de cholestérol ont été sélectionnés. Le poids corporel, l'indice de masse corporelle, le cholestérol total, le cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL), le cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL), les triglycérides, la glycémie à jeun, les taux d'urée et de créatinine ont été déterminés avant et après l'administration du régime cétogène. Les changements de ces paramètres ont été surveillés après 8, 16 et 24 semaines de traitement.

Les résultats révèlent que le poids et l'indice de masse corporelle des patients ont diminué de manière significative dès les premières semaines. Le taux de cholestérol total a diminué de la semaine 1 à la semaine 24. Les taux de cholestérol HDL ont augmenté de manière significative, tandis que les taux de cholestérol LDL ont diminué de manière significative après le traitement. Le niveau de triglycérides a diminué de manière significative après 24 semaines de traitement. Le niveau de glucose dans le sang a considérablement diminué. Les changements dans le niveau d'urée et de créatinine (déchet de l'organisme qui provient de la dégradation de la créatine musculaire) n'étaient pas statistiquement significatifs.

Pour conclure, les chercheurs expliquent que cette étude montre les effets positifs possibles d'un régime cétogène. Il a considérablement réduit le poids corporel et l'indice de masse corporelle des patients. De plus, il a diminué le niveau de triglycérides, de cholestérol LDL et de glucose sanguin, et a augmenté le niveau de cholestérol HDL. D'autre, ils précisent que, la pratique d'un régime cétogène pendant une période relativement plus longue n'a produit aucun effet secondaire significatif chez les patients.

Effets du régime cétogène contre l'infection par le virus de la grippe

Un régime cétogène (qui fournit 99% des calories provenant des graisses et seulement 1% des glucides) produit des bienfaits et des méfaits pour la santé insuffisamment connue à ce jour.

Les résultats d’une recherche montrent que les souris nourries avec un régime cétogène étaient mieux à même de combattre le virus de la grippe que les souris nourries avec des aliments riches en glucides, selon une étude [17] de l'Université de Yale publiée en 2019 dans la revue scientifique Science Immunology.

Le régime cétogène (qui pour les humains comprend de la viande, du poisson, de la volaille et des légumes non féculents) active un sous-ensemble de cellules T (lymphocytes T gamma delta) dans les poumons qui n'était pas auparavant associé à la réponse du système immunitaire à la grippe, améliorant ainsi la production de mucus par les cellules des voies respiratoires qui peuvent piéger efficacement le virus. Ainsi, ils se sont demandé si le régime alimentaire pouvait affecter la réponse du système immunitaire aux agents pathogènes tels que le virus de la grippe.

Ils ont montré que les souris nourries avec un régime cétogène et infectées par le virus de la grippe avaient un taux de survie plus élevé que les souris suivant un régime normal riche en glucides. Plus précisément, les chercheurs ont découvert que le régime cétogène déclenchait la libération de cellules gamma delta T, des cellules du système immunitaire qui produisent du mucus dans les parois cellulaires des poumons, contrairement au régime riche en glucides.

Lorsque les souris étaient élevées sans le gène codant pour les cellules gamma delta T, le régime cétogène n'offrait aucune protection contre le virus de la grippe.

Enfin, les chercheurs concluent en expliquant que cette étude montre que la façon dont le corps brûle les graisses pour produire des corps cétoniques à partir des aliments que nous mangeons peut alimenter le système immunitaire pour lutter contre l'infection grippale. D’autres études sont en cours afin de savoir plus précisément si une application thérapeutique chez les humains est possible.

Régime cétogène et cancer

Un régime cétogène modifié pourrait valoir la peine d'être exploré pour les personnes atteintes de tumeurs cérébrales, selon une nouvelle étude [18]  publiée en 2021 dans Neurology, la revue médicale de l'Académie américaine de neurologie.

Cette étude a révélé que le régime était sûr et faisable pour les personnes atteintes de tumeurs cérébrales appelées « astrocytomes » (un type de gliome qui prend naissance dans les cellules gliales). Les chercheurs soulignent qu’il n'y a pas actuellement beaucoup de traitements efficaces pour ces types de tumeurs cérébrales, et les taux de survie sont faibles. Toutes les personnes participantes avaient terminé leur radiothérapie et leur chimiothérapie lors de l’étude.

D’après les chercheurs, le régime a entraîné des changements dans le métabolisme du corps et du cerveau. Cependant, l’étude n'a pas été conçue pour déterminer si le régime alimentaire pouvait ralentir la croissance tumorale ou améliorer la survie.

Ils précisent que ces cellules cancéreuses dépendent du glucose, ou du sucre, pour se diviser et se développer. Étant donné que le régime cétogène est faible en sucre, le corps modifie ce qu'il utilise comme énergie - au lieu de glucides, il utilise ce qu'on appelle des cétones. Les cellules cérébrales normales peuvent survivre sur les cétones, mais la théorie est que les cellules cancéreuses ne peuvent pas utiliser les cétones pour l'énergie.

L'étude a porté sur un groupe témoin de 25 personnes atteintes d'astrocytomes. Ils ont suivi un type de régime cétogène pendant huit semaines. Le régime alimentaire comprend des aliments tels que du bacon, des œufs, de la crème épaisse, du beurre, des légumes verts à feuilles et du poisson. Les participants ont rencontré un diététicien au début de l'étude, puis toutes les deux semaines. Cinq jours par semaine, ils suivaient le régime cétogène, qui combinait une restriction en glucides et de grandes quantités de graisses. Deux jours par semaine, ils jeûnaient, mangeant jusqu'à 20 % de leur apport calorique quotidien recommandé.

L'objectif principal de l'étude était de voir si les gens étaient capables de suivre le régime sans effets secondaires graves. Un total de 21 personnes a terminé l'étude et 48% d'entre eux ont suivi le régime complètement, selon leurs dossiers alimentaires. Mais les analyses d'urine [19] ont montré que 80% des personnes ont atteint le niveau où leur corps utilisait principalement des graisses et des protéines comme carburant, plutôt que des glucides.

Le régime était bien toléré dans l’ensemble et seulement deux personnes ont eu des effets secondaires graves au cours de l'étude - l'une n'était pas liée au régime alimentaire et l'autre était peut-être liée d’après les auteurs.

À la fin de l'étude, des changements dans le métabolisme du corps et du cerveau ont été observés. Les taux d'hémoglobine A1c (hémoglobine glyquée), les taux d'insuline et la masse grasse ont tous diminué. La masse corporelle maigre a augmenté. Des scintigraphies cérébrales (méthode d'imagerie médicale de médecine nucléaire) spécialisées qui détectent les changements dans les métabolites cérébraux ont montré une augmentation des concentrations de cétones et des changements métaboliques dans la tumeur.

Bien sûr, d'autres études sont nécessaires pour déterminer si ce régime peut empêcher la croissance des tumeurs cérébrales et aider les gens à vivre plus longtemps, mais ces résultats montrent que le régime cétogène peut être sans danger pour les personnes atteintes de tumeurs cérébrales et produire avec succès des changements dans le métabolisme du corps et le cerveau. Une limitation de l'étude est que les membres de l'équipe d'étude ont fourni un grand nombre de contacts avec les participants, ce qui peut ne pas être faisable dans une étude plus vaste ou dans les soins cliniques de routine.

Régime cétogène et sport

Dans une étude [20] publiée en 2018 dans la revue The Journal of Sports Medicine and Physical Fitness, une équipe de chercheurs a examiné les performances physiques de 16 hommes et femmes après avoir suivi soit un régime cétogène faible en glucides, soit un régime riche en glucides pendant quatre jours. L’équipe a ensuite testé les performances d'exercice anaérobie des participants.

Les chercheurs ont découvert qu'après avoir suivi le régime cétogène, les participants ne réussissaient pas aussi bien aux tâches d’exercice. Dans les discussions populaires, le terme régime cétogène est souvent utilisé comme un terme plus large pour les régimes à faible teneur en glucides, y compris le régime Atkins. Cependant, il existe de nombreuses confusions. D’après les auteurs, les gens pensent souvent qu'ils sont faibles en glucides et riches en protéines. C'est lié, mais différent, car les protéines ne peuvent être qu'à des niveaux normaux pour un véritable régime cétogène.

L'objectif d'un régime cétogène est de priver le corps de glucides. S'il y a trop de protéines dans le régime, le corps utilisera les protéines pour fabriquer des glucides, ce qui va à l'encontre de l'objectif. Lorsque le corps est suffisamment privé de glucides, il fabrique des corps cétoniques comme carburant alternatif. C'est un système de secours d'urgence qui permet de survivre lorsqu’une personne risque de mourir de faim, mais qui a des effets secondaires.

Les auteurs soulignent que le régime cétogène est vanté pour la perte de poids. Certaines études ont montré qu'il est efficace pour la perte de poids. Cependant, les chercheurs expliquent que nous manquons de preuves pour confirmer totalement ce point. Donc, si une personne limite les glucides, il est possible qu’elle ne mange plus autant. De la sorte, si une personne élimine la plupart des options alimentaires, une perte de poids est souvent lié au fait de réduire les calories.

L’étude a des implications à la fois pour ceux qui se tournent vers les régimes cétogènes pour perdre du poids et pour les athlètes qui visent à améliorer leurs performances. Les régimes cétogènes et faibles en glucides à court terme réduisent les performances physiques dans les activités qui dépendent fortement des systèmes énergétiques anaérobies. Ces résultats ont des implications claires sur les performances des athlètes, en particulier pour les activités et les sports de haute intensité et de courte durée.

Enfin, les chercheurs insistent sur le fait que ce régime n’est pas adapté à tout le monde. A moins qu'il n'y ait des raisons impérieuses de suivre un régime pauvre en glucides, il faut conseiller aux athlètes d'éviter ces régimes.

Avertissement sur le régime cétogène

Même si le régime cétogène semble montrer de nombreux avantages prouvés par de plus en plus d'études, il reste controversé et ne peut pas se pratiquer sans les conseils avisés d’un professionnel de la santé. Le médecin traitant pourra ainsi pratiquer régulièrement des examens (prise de sang, analyse d'urine, etc.). Que les gens soient en bonne santé et sportifs, la discussion de tout changement de mode de vie avec le médecin traitant est impérative. L’objectif premier de notre alimentation et de la diète cétogène est la santé.

Quels sont les effets secondaires du régime cétogène ?

Les effets secondaires les plus couramment recensés de la diète cétogène selon les personnes et la durée du régime  sont : une soif excessive, une envie d’uriner fréquente, de la fatigue, de l’anxiété, de l’irritabilité, de la tachycardie, des étourdissements, une transpiration excessive.

Sources

  1. Ketogenic diet. Epilepsy Society. https://www.epilepsysociety.org.uk/ketogenic-diet
  2. Weber DD, Aminazdeh-Gohari S, Kofler B. Ketogenic diet in cancer therapy. Aging (Albany NY). 2018;10(2):164-165. doi:10.18632/aging.101382. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5842847/
  3. Mayo Foundation for Medical Education and Research (MFMER). 2020. https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/nutrition-and-healthy-eating/expert-answers/high-protein-diets/faq-20058207
  4. Les corps cétoniques : présentation. Ressources numériques en biologie. Université de la Sorbonne. https://rnbio.sorbonne-universite.fr/Biochimie_metabolisme_cpceto1
  5. Protéines et acides aminées. Actualités Le Guide Santé. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/proteines-acides-amines-que-faut-il-savoir
  6. Partie III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2). Chapitre 15 - La cétogénèse. 15.8 - Cétogénèse (schéma général). CHUPS Jussieu. http://www.chups.jussieu.fr/polys/biochimie/OCbioch/POLY.Chp.15.8.html
  7. Les glucides. Actualités Le Guide Santé. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/glucides-macronutriments-nutrition
  8. Manger un œuf par jour augmente-t-il le risque de maladie cardiaque ? 2020. https://blognutritionsante.com/2020/02/09/oeuf-maladie-cardiaque-lien/
  9. Cholestérol. Vidal. 2019. https://eurekasante.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/cholesterol.html
  10. Régime végétarien : avantages et inconvénients. Actualités Le Guide Santé. 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/regime-vegetarien-avantages-inconvenients
  11. Café : bienfaits et méfaits sur la santé. Café noir et café vert. Actualités Le Guide Santé. 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/cafe-bienfaits-mefaits-sante-nutrition
  12. Thé : bienfaits et méfaits pour la santé. Actualités Le Guide Santé. 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/the-bienfaits-mefaits-sante-nutrition
  13. Les bienfaits du jeûne intermittent pour la santé. Intermittent Fasting. Actualités Le Guide Santé. 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/bienfaits-jeune-intermittent-sante-intermittent-fasting-if
  14. L’addiction à la nourriture. Médecine & Hygiène. Rev Med Suisse 2015; volume 11. 695-700. 2015. https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-467/L-addiction-a-la-nourriture
  15. Obésité et surpoids chez l'enfant et l'adolescent dans le monde : une épidémie mondiale ! Le Guide Santé. Actualités Nutrition. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/obesite-surpoids-enfant-adolescent-epidemie-mondiale

  16. Dashti HM, Mathew TC, Hussein T, et al. Long-term effects of a ketogenic diet in obese patients. Exp Clin Cardiol. 2004;9(3):200-205. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2716748/

  17. Ketogenic diet activates protective γδ T cell responses against influenza virus infection. Science Immunology, 2019; 4 (41): eaav2026. https://www.science.org/doi/10.1126/sciimmunol.aav2026

  18. Feasibility and Biological Activity of a Ketogenic/Intermittent-Fasting Diet in Patients With Glioma. Neurology, 2021; 10.1212/WNL.0000000000012386. https://n.neurology.org/content/97/9/e953

  19. ECBU : technique, résultats et interprétation. Le Guide Santé. Actualités Médecine. https://www.le-guide-sante.org/actualites/medecine/ecbu-technique-resultats-interpretation

  20. Low-carbohydrate, ketogenic diet impairs anaerobic exercise performance in exercise-trained women and men: a randomized-sequence crossover trial. The Journal of Sports Medicine and Physical Fitness, 2018; DOI: 10.23736/S0022-4707.18.08318-4. https://www.minervamedica.it/en/journals/sports-med-physical-fitness/article.php?cod=R40Y2019N04A0600

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements