Sleeve endoscopique : une technique d’endoscopie bariatrique innovante pour les patients en situation d’obésité modérée à sévère

Photo estomac en 3D

Une nouvelle technique endoscopique non chirurgicale dans la lutte contre l’obésité est désormais accessible pour les patients qui n’entrent pas dans les critères de la chirurgie bariatrique traditionnelle (chirurgie de l’obésité) : la sleeve endoscopique. En passant par les voies naturelles, l’intervention est réalisée par un médecin spécialisé en gastro-entérologie et consiste à réduire le volume de l’estomac en le plicaturant à l’aide d’un fil et d’une aiguille (sutures non résorbables) selon un schéma spécifique.
Encore peu connue en France, elle est réalisée depuis plusieurs années à l’étranger, en particulier aux Etats-Unis ou en Espagne avec de bons résultats. Quelques hôpitaux publics ou privés à Paris, Strasbourg, Lille, Vannes, Angers et dorénavant à Marseille sont les lieux d'exercice de médecins qui pratiquent cette technique endoscopique interventionnelle.

Obésité : problème de santé publique

L'obésité est un grave problème de santé publique en France où 15 % de la population adulte en souffre.

Pour les personnes obèses, le recours à la chirurgie est possible à partir d'un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40, et pour les patients dont l’IMC supérieur à 35 engendre des problèmes de santé.
En revanche, malgré un suivi médical, il est dénombré de nombreux patients ayant un IMC entre 30 et 40 kg/m² qui ne sont pas éligibles à une chirurgie bariatrique ou qui ne souhaitent pas avoir d’intervention chirurgicale.

Sleeve endoscopique : moins invasive que la sleeve gastrectomie

Grâce à la technique de la sleeve endoscopique, moins invasive que la sleeve gastrectomie et sans risque majeur noté dans la littérature médicale et scientifique, les patients obèses peuvent bénéficier d’un traitement non chirurgical exposant à des complications opératoires rares et mineures [1]. Le but recherché par le médecin est de diminuer l'appétit du patient, d'apporter une sensation de satiété plus rapidement et de ralentir la vidange des aliments.

Comment se déroule l’opération ?

Dans les 6 à 12 mois qui précédent l'intervention, le patient consulte des nutritionnistes afin de modifier son comportement alimentaire et ainsi d'augmenter sensiblement les chances de réussite de l'intervention.

Sous anesthésie générale, sans aucune résection ni incision externe et à l’aide d’un endoscope équipé d’un dispositif de suture endoscopique, la sleeve endoscopique permet de réduire le volume disponible de l’estomac à l’aide de sutures des parois gastriques qui le replient sur lui-même.

La durée de l’opération est d'une heure à deux heures. Les suites opératoires sont généralement simples en dehors de quelques douleurs post-opératoires. La durée de séjour est en principe d’une nuit d’hospitalisation après la procédure.

Comment se nourrir après une sleeve endoscopique ?

La surveillance d'éventuelles carences associée à un régime alimentaire adapté calqué sur le régime de la sleeve post-chirurgicale est prescrit pour une durée d'un mois puis le patient pourra repasser à une alimentation normale.

Des premiers résultats encourageants sur l'IMC

Les premiers résultats scientifiques montrent que la perte moyenne de poids est de 21 kg à un an, avec une perte de l’excès de poids pouvant aller jusqu’à 54 % [2].

Cette procédure étant récente, les résultats à long terme nécessitent d'obtenir plus de données disponibles dans les années à venir.

Toutefois, il est important de rappeler que, pour obtenir de bons résultats en terme de perte de poids, ce sont les changements dans la vie du patient, notamment dans le cadre de ses habitudes alimentaires qui importent avant tout, quelque que soit la technique utilisée. Le maintien d'une activité physique régulière est une recommandation forte.

Quel est le prix et quelle prise en charge d'une sleeve endoscopique ?

La sleeve endoscopique n’est pas prise en charge actuellement par l’assurance maladie (sécurité sociale). Son coût est de 6000 à 8000 euros.

Sources :

  1. Jain, D., Bhandari, B. S., Arora, A., & Singhal, S. (2017). Endoscopic sleeve gastroplasty-A new tool to manage obesity. Clinical Endoscopy, 50(6), 552-561.
  2. G. Lopez-Nava, et al. Endoscopic sleeve gastroplasty with 1-year follow-up: factors predictive of success. Endosc Int Open. 2016 Feb; 4(2): E222–E227.
  3. www.sleeve-endoscopique.com

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements