Que manger en cas de gastro-entérite ?

Temps de lecture
7 min

La gastro-entérite, ou grippe intestinale (gastro-entérite virale), populairement appelée « gastro », est une inflammation de la paroi de l'estomac et de l’intestin très courante pendant les saisons d’automne et d’hiver, mais qui peut s’attraper aussi en été. Cette inflammation de l’estomac et des intestins, dont les causes les plus courantes sont virales, provoque des problèmes de digestion, et en particulier de la diarrhée (selles liquides) et des vomissements. Dans de nombreuses situations, les virus en cause chez l’adulte sont : les norovirus, les adénovirus, les calicivirus et les astrovirus ; et chez l’enfant : les rotavirus.

Cependant, la gastro-entérite peut aussi être causée par de la nourriture ou de l’eau contaminée (bactéries ou parasites), ou les effets secondaires de certains médicaments. « Les médicaments le plus souvent en cause sont les antibiotiques, les antiacides, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les chimiothérapies anticancéreuses, les digitaliques et la colchicine. Plus de 10 % des personnes recevant un traitement antibiotique souffrent d'une diarrhée. » [1]

Généralement, en cas de gastro, les signes et les symptômes caractéristiques comprennent des nausées ou des vomissements, une diarrhée, des crampes abdominales, des flatulences, une déshydratation, une fièvre légère, des maux de tête (céphalées).

Selon la cause de l’inflammation (virus, bactérie, parasite), son importance (aiguë) et la fragilité du patient (troubles de la digestion,…), les symptômes peuvent durer d'un jour à plus d'une semaine. Bien que la gastro puisse généralement se soigner facilement à la maison, cette inflammation peut aussi nécessiter une prise en charge par un professionnel de la santé, dont l’objectif du traitement sera de réhydrater et prévenir la déshydratation. [2]

Aliments conseilés en cas de gastro

Régime alimentaire et gastro-entérite, gastro sèche et diarrhée

La plupart des humains souffrent de diarrhée quelques fois par an, que ce soit à cause d'une infection bactérienne, d'une allergie alimentaire ou tout simplement d’une nourriture qui ne convient pas à l’organisme. Habituellement, la diarrhée (selles liquides) n’est pas grave et disparaît souvent en deux ou trois jours, voire une semaine chez les patients plus fragiles.

Effectivement, « la gastro-entérite virale dure généralement moins de trois jours, guérit sans traitement et ne réapparaît pas à court terme. La diarrhée bactérienne ou parasitaire nécessite un traitement antibiotique ou antiparasitaire et ne guérit souvent qu’après une ou deux semaines d’évolution. » [3]

Pour soigner la gastro-entérite, de nombreux conseils et remèdes de grand-mère existent et sont transmis au fil des générations. Ainsi, il existe des traitements à domicile contre la diarrhée qui sont facilement accessibles au plus grand nombre au travers des livres, sites internet spécialisés, etc.

En cas de gastro, la priorité est de modifier son régime alimentaire [4] et de privilégier des aliments et des boissons adaptés. Le but de cette modification de régime alimentaire pendant une gastro est de renforcer l’hydratation et la qualité de la nutrition, et de compenser les minéraux.

En effet, les vomissements et les diarrhées provoquent des pertes en sels minéraux (calcium, sodium, magnésium, phosphore, potassium) et en eau conséquentes, qui doivent absolument être comblés. Leurs rôles sont notamment cruciaux dans la constitution des tissus [5], la régulation du mouvement de l’eau dans l’organisme, ou dans le rôle dans l'excitabilité neuromusculaire.

Que manger et que boire en cas de diarrhée ou de gastro-entérite ?

Pendant une gastro-entérite, il est important d’exclure de son style de vie et de son régime alimentaire le lait et les produits laitiers, la caféine [6], l'alcool, la nicotine, les aliments gras ou très assaisonnés pendant quelques jours. De plus, la maladie et la déshydratation peuvent rendre faible et fatigué avec des pics de stress [7], il est donc vital de se reposer au maximum et de se relaxer.

Par ailleurs, notons qu’il est impératif de consulter un médecin dans certains cas, notamment : si les vomissements persistent plus de deux jours, si la diarrhée persiste plusieurs jours et devient sanglante, si la fièvre est supérieure à 39°C, si des étourdissements ou des évanouissements surviennent en position debout, ou si des douleurs abdominales inquiétantes se développent.

Concernant le régime alimentaire, certains aliments et boissons peuvent aider à calmer les symptômes, à prévenir d'autres complications et à aider l’organisme à retrouver une bonne énergie plus rapidement.

La complication la plus courante de la gastro-entérite est la déshydratation. Ainsi, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il peut être difficile de garder quoi que ce soit, y compris l'eau et d'autres liquides. Bien que l'hydratation soit cruciale face à cette inflammation, boire trop d'un coup peut aggraver les nausées et les vomissements.

De la sorte, sucer des glaçons est une bonne idée et un bon point de départ, car cela évite de consommer des liquides trop rapidement, et d’apporter de petites quantités d’eau régulières. Cela peut aider un patient à garder moins de liquide et à mieux s'hydrater au début de la gastro-entérite.

Les morceaux de glace aident à absorber lentement l'eau, ce que le corps peut mieux tolérer dans les premiers stades de la gastro.

La diarrhée et les vomissements sont les principaux symptômes de la gastro-entérite. Ils peuvent rapidement entraîner une déshydratation si les fluides perdus ne sont pas remplacés. Les liquides clairs sont principalement composés d'eau et de glucides, ce qui les rend faciles à digérer.

Parmi les liquides à privilégier, retenons en particulier : l’eau, le bouillon (éviter les bouillons et soupes en sachet), les thés légers et décaféinés, les tisanes, les jus de fruits clairs, (pomme, canneberge, raisin), les boissons pour sportifs, l’eau de noix de coco, et les solutions de réhydratation orale. Toutefois, il faut garder à l'esprit que les jus de fruits et les boissons pour sportifs peuvent être très riches en sucre. Il est donc primordial de ne pas boire trop de ces boissons à la fois. De plus, il est impératif de ne pas les donner aux nourrissons et aux jeunes enfants sans l’avis médical d’un professionnel de la santé, car ils peuvent aggraver la diarrhée.

Que manger après avoir vomi ?

Après avoir vomi, il est conseillé de se rincer et se laver la bouche, soit à l’eau claire ou avec un rince-bouche naturel à base de bicarbonate de soude. En effet, lorsqu’un patient vomit, des acides gastriques (suc gastrique) aboutissent dans la bouche. De ce fait, en se rinçant la bouche, il sera possible de neutraliser les acides gastriques et de prévenir l'irritation de la bouche et du carrefour aéro-digestif.

Ensuite, il est possible d’essayer de consommer des aliments tels que les bananes, le riz (riz brun en particulier), la compote de pommes, les toasts secs, et les biscuits soda (craquelin). Pendant 24 à 48 heures après le dernier épisode de diarrhée et de vomissement, il est conseillé d’éviter les aliments qui peuvent irriter ou peuvent être difficiles à digérer comme l'alcool, la caféine, les graisses et les huiles, les aliments épicés, le lait ou le fromage.

 

Bouillon de légumes et biscuits soda contre la gastro

 

Liste de boissons et aliments contre la diarrhée et la gastro

Banane, yaourt, compote, café, œuf, chocolat , pomme de terre, pain, soupe ?

Lors d’une gastro-entérite il est important de modifier son régime alimentaire et de consommer des aliments et des boissons adaptés pour éviter les effets laxatifs et refaire la flore intestinale. L’objectif de ce régime alimentaire est d'aider à l'hydratation, d'équilibrer les minéraux dans l’organisme et de fournir une nutrition de qualité.

Quels aliments manger lors des repas (petit-déjeuner,…) quand on a la gastro ?

  • Pour les jeunes nourrissons : lait maternel ou préparations normales pour nourrissons.
  • Pour les enfants plus âgés ou les adultes, les aliments préférables et conseillés, sont : les bananes, le riz brun, le poulet ou autres viandes maigres, les grains entiers, les légumineuses (haricots secs,…), les biscottes, les pommes de terre, les pâtes blanches ou complètes, les féculents complets, la compote de pommes sans sucre, les légumes (sauf les légumes verts), les fruits en conserve dans un sirop, les solutions de réhydratation orale (SRO), l'eau plate riche en sodium. Concernant les légumes et les fruits, il est préférable de les consommer crus de manière générale, sauf pour certains légumes comme les carottes (à consommer plutôt cuites).

Quels sont les aliments (fruits,…) à éviter pendant une gastro ?

Chez les adultes :
  • Caféine ;
  • Les aliments gras (fritures,…) et les produits contenant trop de matières grasses ;
  • Le lait et les produits laitiers ;
  • Les aliments et plats épicés, les aliments très assaisonnés ;
  • Les bouillons et les soupes en sachet ou en conserve ;
  • Les aliments sucrés et les boissons sucrées (comme les boissons gazeuses ou les jus de fruits) ;
  • Les agrumes (citron, orange,…).
Chez les nourrissons et les enfants :
  • Caféine ;
  • Les aliments gras et les produits laitiers ;
  • Les aliments épicés ou les aliments très assaisonnés ;
  • Les nourritures sucrées, les en-cas sucrés et les goûters industriels ;
  • Les boissons gazeuses ;
  • Les jus et boissons à base de jus de fruits ;
  • Gélatine (bonbons,...) ;
  • Boissons pour sportifs ;
  • Les agrumes.

Que doit manger bébé en cas de gastro-entérite ?

« En cas de gastro-entérite chez un nourrisson ou un enfant, il est important de savoir quelles mesures hygiéno-diététiques prendre pour éviter la déshydratation. La survenue de certains symptômes nécessite un avis médical sans délai. » [8]

En effet, bien que la gastro soit très courante, elle peut être dangereuse si elle entraîne une déshydratation. Les bébés, les enfants et les personnes âgées sont les plus à risque de se déshydrater rapidement à cause de la gastro.

La plupart des infections gastro-intestinales se résolvent sans traitement médical, avec des symptômes qui durent entre un et cinq jours, mais parfois cela peut prendre plus de temps. Dès les premiers jours, si un enfant boit des liquides et est alerte et réactif, il peut être soigné à la maison.

Les bébés et les enfants doivent être surveillés de près lorsqu'ils ne se sentent pas bien, car leur état peut s'aggraver rapidement en cas de déshydratation. Ainsi, il faut consulter immédiatement un médecin si un enfant présente des signes de déshydratation, une peau sèche, ou un nombre réduit de miction.

D’autre part, parmi les conseils diététiques, il est recommandé de nourrir les enfants lorsqu'ils ont faim après des vomissements ou une diarrhée. Pour répondre à leur envie, les aliments solides doivent être progressivement repris dans les 24 heures après les premiers symptômes. Cette reprise de l’alimentation progressive peut aider à raccourcir la durée des symptômes de la diarrhée.

Si l’enfant a moins de 12 mois et est nourri au lait maternel, son lait habituel doit être réintroduit après 24 heures. Notons que certains enfants deviennent temporairement intolérants au lactose après une maladie gastro-intestinale et un médecin peut suggérer une formule sans lactose pendant un certain temps.

Enfin, la gastro chez l’enfant étant le plus souvent une gastro d’origine virale [9], elle est très contagieuse. Ceci signifie qu'elle peut se propager facilement d'une personne à l’autre. Les enfants sont plus à risque d'attraper une gastro, car ils sont plus susceptibles d'entrer fréquemment en contact étroit avec des personnes et des surfaces.

De la sorte, pour le processus de guérison et éviter la contagion, un nettoyage soigneux avec de l'eau tiède et du détergent pendant que votre enfant souffre de vomissements et de diarrhée est essentiel, ainsi que lorsqu'il a récupéré (nettoyer toutes les surfaces et objets souillés ou éventuellement souillés pendant la maladie).

De plus, le lavage des mains et les bonnes pratiques d'hygiène sont essentiels pour les enfants et les parents. Les mains doivent être lavées avec du savon et de l'eau courante, et soigneusement séchées (avant de préparer de la nourriture et de manger, après être allé aux toilettes et après avoir nettoyé le vomi ou la diarrhée).

Sources

  1. Les causes des diarrhées. Vidal. https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/diarrhee-adulte/causes.html
  2. Déshydratation. Par James L. Lewis III, MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham. Dernière révision totale juin 2020. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-hormonaux-et-m%C3%A9taboliques/%C3%A9quilibre-hydrique/d%C3%A9shydratation
  3. Les symptômes, les causes et l'évolution de la gastro-entérite. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/reconnaitre-gastro-enterite
  4. Les régimes alimentaires : que faut-il savoir ? https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/regimes-alimentaires-que-faut-il-savoir
  5. Les différents tissus de l’organisme. https://www.elsevier.com/fr-fr/connect/concours-paramedicaux/les-differents-tissus-de-lorganisme
  6. Café : bienfaits et méfaits sur la santé. https://www.le-guide-sante.org/actualites/nutrition/cafe-bienfaits-mefaits-sante-nutrition
  7. Le stress : définition, causes, symptômes et comment le gérer. https://www.le-guide-sante.org/actualites/forme-et-bien-etre/stress-definition-causes-symptomes-comment-gerer
  8. Gastro-entérite de l'enfant : que faire et quand consulter ? https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-enfant/que-faire-quand-consulter
  9. Gastro-entérite virale hivernale : causes, symptômes, traitements. https://www.le-guide-sante.org/actualites/medecine/gastro-enterite-virale-hivernale-causes-symptomes-traitements

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements