Blog santé : les dernières actualités santé

  • Les opiacés au bloc opératoire : amis ou ennemis?

    L’anesthésie générale repose sur une triade associant une hypnose ou narcose (induite par les médicaments hypnotiques), une myorelaxation (induite par les curares) et une analgésie. Les traitements antalgiques sont donc une pierre angulaire de la prise en charge anesthésique et des opiacés (opioïdes naturels ou leurs dérivés synthétiques) sont le plus souvent utilisés. Devant l’importance des leurs effets indésirables, de nombreuses équipes s’intéressent aujourd’hui à une anesthésie sans opioïde (opioïd free anesthesia [OFA]).

  • Le galcanezumab : une nouvelle approche dans le traitement préventif de la migraine

    Dans le cadre de cet essai clinique multicentrique de phase III, des injections sous-cutanées mensuelles de galcanezumab, de 120 mg et de 300 mg, ont été efficaces dans la prévention des accès migraineux.
    Tous les dosages ont été bien tolérés, et le nombre de jours de migraine est apparu significativement diminué comparativement au placebo, après répartition au hasard de 410 patients, âgés de 18 à 65 ans, souffrant de quatre à quatorze épisodes migraineux par mois et pour lesquels un diagnostic de migraine avait été porté avant l'âge de cinquante ans.

  • Shenfu : espoir ou bluff ?

    En dépit de progrès majeurs dans de nombreux domaines de la santé, la gestion de l’arrêt cardiaque, et de l’arrêt cardiaque intra-hospitalier notamment, n’a pas été modifiée depuis une vingtaine d’années. La morbidité et la mortalité après un arrêt cardiaque intra-hospitalier restent accablantes avec une survie à un an estimée entre 17 % (1) et 24 % (2).

  • Le système de santé français parmi les meilleurs d’Europe : quels sont les points perfectibles ?

    Quand on compare le système de santé français à celui des autres pays d’Europe, notre pays apparaît comme un excellent élève. Selon un rapport publié par la Commission européenne fin novembre 2017, les Français sont extrêmement bien placés en termes d’espérance de vie. On souligne toutefois quelques points d’amélioration à explorer, notamment sur le plan de la prévention.

  • Le bilan santé de la consommation de café est globalement positif

    La consommation de café est apparue plus souvent associée à des avantages qu'à des effets nocifs sur la santé selon les conclusions de cette large revue parapluie colligeant les résultats de 201 méta-analyses observationnelles et de 17 méta-analyses prospectives avec répartition au hasard.

  • Les injections de toxine botulique peuvent être utiles en cas de paralysie faciale post-neurochirurgicale

    Les injections d’incobotulinumtoxinA, une des toxines botuliniques actuellement sur le marché, amélioreraient la rapidité de récupération des patients souffrant d’une atteinte du nerf facial et elles auraient des effets à long terme. Un nouvel essai a été conduit afin d’en préciser l’efficacité thérapeutique.

  • Nanosciences et cancer : vous êtes-vous déjà posé la question : « qu’est-ce qu’une nano-molécule ? »

    En 1985, la découverte du C60 ouvre une nouvelle branche de la chimie organique et permet le développement des nano-molécules ou fullerènes.
    Dans la nature, le carbone existe à l’état solide sous deux formes cristallines : le graphite et le diamant.
    En 1996, le Prix Nobel de chimie a été octroyé à H. Kroto, R. Smalley et R. Curl pour la découverte de molécules très stables, constituées de 60 atomes de carbone, disposées aux sommets d’un polyèdre semi-régulier de 0,7 nm de diamètre formé de 20 hexagones et de 12 pentagones.
    Par la suite, des molécules cages plus grosses ont été identifiées et intégrées dans la famille des fullerènes. Elles sont à l’origine du développement des nanosciences.
    Les nanotechnologies ont alors connu un développement majeur. Dans le cadre médical, la nano-médecine a permis le développement de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques.