Comment reconnaitre et traiter une piqûre d'insecte ?

Temps de lecture
10 min

La forme que prend une morsure ou une piqûre dépend du type d’insecte. Que l’on soit dans l'eau, sur un sentier de montagne ou dans un jardin, la faune que l’on rencontre a des moyens de se protéger et de protéger son territoire. Les insectes, tels que les abeilles, les fourmis, les puces, les mouches, les moustiques, les guêpes et les arachnides, peuvent mordre ou piquer. Généralement, cette situation se déroule si l’on s’en approche et qu’ils se sentent en danger. Sinon, la plupart des insectes ne nous dérangeront pas.

Le premier contact d'une morsure ou d’une piqûre peut être douloureux. Cette situation est souvent suivie d'une réaction allergique au venin déposé dans la peau par la bouche (le labre) ou le dard de l’insecte. La plupart des morsures et piqûres ne déclenchent rien de plus qu'un inconfort mineur, sauf en cas d’allergie aux piqûres.

Toutefois, certaines rencontres peuvent être mortelles, surtout si une personne souffre d’allergie aux piqûres, comme les allergies sévères au venin d’insecte (substance toxique sécrétée par l’insecte). De la sorte, la prévention est le meilleur remède. Ainsi, savoir reconnaître et éviter de se faire mordre ou piquer par les insectes est le meilleur moyen de rester en sécurité. Les insectes que l’on doit reconnaître et comprendre dépendent beaucoup de l'endroit où l’on se trouve. La saison compte aussi. Par exemple, les moustiques, les abeilles piqueuses et les guêpes ont tendance à sortir en force pendant l’été.

Un moustique pique la peau d'une personne

Comment savoir par quoi on a été piqué ?

Une piqûre ou une morsure d'insecte provoque souvent une petite bosse rouge sur la peau, qui peut être douloureuse et irritante.

Toutefois, de nombreuses piqûres disparaissent en quelques heures ou quelques jours et peuvent être traitées en toute sécurité à la maison. Par contre, il peut être difficile d'identifier ce qui a mordu ou piqué une personne si elle ne l'a pas vu se produire, notamment chez les enfants.

Rappelons que dans la plupart des cas, les piqûres d’insectes, ou les morsures d’insectes, sont le plus souvent causées par des insectes qui se sentent en danger et souhaitent se défendre, ou lorsqu'il cherche à se nourrir.

Quels sont les symptômes d'une piqûre d'insecte ?

Quel insecte pique et fait gonfler ?

Les symptômes des piqûres d'insectes fournissent des indices sur la cause et la gravité. Par exemple, la plupart des piqûres d'insectes provoquent des bosses rouges accompagnées de douleur, de fortes démangeaisons ou de brûlures. Certaines piqûres d'insectes présentent également des cloques (phlyctène) [1] ou des zébrures.

Généralement, à la suite d'une piqûre les lésions peuvent être :

  • des lésions traumatiques superficielles : abrasion, contusion, ecchymose, plaie punctiforme (sans plaie ouverte importante), piqûre d'insecte (non venimeux).
  • des plaies ouvertes : coupure, lacération, plaie punctiforme avec corps étranger pénétrant, morsure.

Par exemple, lors de leur technique d’attaque, un grand nombre d’insectes injectent généralement de l'acide formique (appelé aussi acide méthanoïque) [2]. Cet acide de la famille des acides carboxyliques se retrouve dans la nature. En effet, chez les insectes, on le retrouve notamment dans les glandes des insectes de l'ordre des hyménoptères (abeilles, fourmis,…). Mais aussi chez certaines plantes de la famille des urticacées (Urticaceae), comme les orties. Cela peut entraîner notamment : des cloques (phlyctène), une inflammation, une rougeur de la zone, un gonflement du site de la piqûre (œdème), des douleurs, des démangeaisons et des irritations.

Ainsi, la réaction dépend du type d'insecte et de la sensibilité de chaque individu.

Notons que les piqûres de puces et les piqûres de moustiques, ont tendance à provoquer des démangeaisons plutôt que de la douleur. Ces démangeaisons sont souvent similaires aux allergies (eczéma,…) provoqués par les acariens comme les tiques (qui ne sont pas des insectes).

Symptômes et photos de différentes piqûres et morsures d’insectes

Se faire piquer par un insecte peut être une expérience effrayante, surtout si l’on ne sait pas lequel a laissé cette trépointe rouge et palpitante sur la peau.

Premièrement, il ne faut pas paniquer, au risque de devenir entomophobe (une peur des insectes caractérisée par une crainte irraisonnée et incontrôlable). Effectivement, la plupart des piqûres et morsures d'insectes communs sont inoffensives et guérissent rapidement.

Cependant, certaines piqûres et morsures d'insectes, comme les piqûres des fourmis de feu (Solenopsis invicta) [3], les piqûres de frelons, de guêpes, et d’abeilles, peuvent provoquer une douleur intense.

De plus, elles peuvent créer une réaction allergique grave même sans prédisposition chez un individu.

D'autres, comme les morsures d'araignées venimeuses [4], nécessitent une prise en charge et des soins médicaux d'urgence immédiats.

Piqûre de moustique : comment reconnaitre une piqûre de moustique ?

Une piqûre de moustique est une petite bosse ronde et gonflée qui apparaît peu de temps après qu’un individu se soit fait piquer.

 

Piqûres de moustiques dans le cou

 

La bosse deviendra rouge, dure, enflée et des démangeaisons surviennent la plupart du temps. Soulignons qu’il est possible d’avoir plusieurs piqûres dans la même zone, ce qui peut intensifier la douleur et les démangeaisons. Dans ce cas, pour soulager la douleur rapidement, il est possible d’utiliser du bicarbonate de soude lorsqu’il est à portée de main. Il suffit de mélanger deux ou trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un verre d’eau, et appliquer le produit sur la peau.

Piqûres de guêpe et d’abeille : comment les reconnaitre ?

Une piqûre d’abeille [5], ou de guêpe, est généralement reconnue par une douleur aiguë et une plaie perforante ou une lacération de la peau. En effet, le venin contenu dans une piqûre d’abeille, ou de guêpe, induit une réaction toxique locale à l’endroit de la piqûre.

 

Piqûres de guêpes et abeilles

 

Une réaction locale normale à une piqûre d'abeille ou de guêpe produit différents symptômes : douleur instantanée aiguë, brûlante qui dure généralement quelques secondes ; une marque rouge enflée qui peut provoquer des démangeaisons ;…). Les symptômes peuvent culminer environ 48 heures après la piqûre et durer jusqu'à 1 semaine.

Par ailleurs, certaines piqûres peuvent produire des symptômes plus intenses (réaction locale importante) : rougeur extrême ; gonflement d'un membre qui peut durer quelques jours ;…. Les réactions locales importantes et les piqûres multiples peuvent être mortelles pour les enfants et certaines personnes. En effet, les composants du venin peuvent provoquer une réaction allergique grave, ce qui nécessite une prise en charge urgente auprès d’un service hospitalier.

« Piqûres » de taon : comment reconnaitre les morsures de taon?

Le taon (Tabanidae) fait partie d’une famille d'insectes diptères qui mordent, mais ne piquent pas (au contraire d’une croyance populaire).

 

Morsures de taon
© Pestctrl

 

Si un individu a été mordu par un taon, la morsure guérit généralement en quelques jours. La morsure du taon est souvent douloureuse et peut provoquer une sensation de brûlure aiguë. Il est courant de ressentir des démangeaisons, une inflammation et un gonflement autour de la zone de la morsure (et parfois même développer une ecchymose).

Généralement, aucun effet secondaire indésirable n’est ressenti. Cependant, après désinfection (avec une solution antiseptique), si la morsure n'a pas guéri en une semaine, ou si des symptômes inhabituels apparaissent (étourdissements,…), il est nécessaire de consulter un médecin.

Piqûre de mouche : comment reconnaitre une piqûre de mouche?

Des éruptions cutanées douloureuses et des démangeaisons sont parfois causées par une réaction inflammatoire au site de la piqûre d'une mouche.

 

Piqûres de mouche sur la cheville

 

Bien que les mouches soient généralement inoffensives, certaines peuvent entraîner des réactions allergiques graves ou propager des maladies transmises par les insectes. De la sorte, il faut prendre des précautions lorsque vous voyagez dans des pays endémiques. Grâce à des vêtements longs (en portant des chemises et des pantalons à manches longues) et en utilisant un insectifuge.

Certaines variétés de l’ordre des diptères (Diptera) [6], dont font partie les mouches, sont connus pour piquer. Parmi les nombreuses espèces, la mouche charbonneuse (Stomoxe), ou appelée "mouche piquante", pique et se nourrit de sang au stade adulte. Sa piqûre est douloureuse autant pour les humains que pour les animaux. Enfin, bien que la piqure de cet insecte hématophage ne soit généralement pas grave, elle peut parfois transmettre certaines maladies, notamment chez les animaux.

Piqûre de fourmi : comment reconnaitre une piqûre de fourmi ?

Les piqûres des fourmis les plus courantes et inoffensives provoquent des démangeaisons, une rougeur et un léger gonflement de la peau sur la zone de la piqûre. Ces piqûres de fourmis disparaissent souvent rapidement au bout quelques heures.

Cependant, certaines fourmis sont plus agressives et problématiques. En effet, les piqûres de la fourmi de feu (Solenopsis invicta), une espèce que l’on retrouve notamment en France, est invasive et nuisible pour l'Homme (et les espèces locales). Cette condition peut être considérée comme une urgence médicale, et des soins urgents peuvent être nécessaires et éviter des complications (choc anaphylactique,…).

Effectivement, les fourmis de feu sont de petites fourmis venimeuses rouges ou noires très agressives. Ces fourmis utilisent leurs mandibules pour se cramponner et, comme les abeilles, les guêpes ou les bourdons, elles injectent leur venin à l'aide d'un dard (situé à l'extrémité de leur abdomen).

Douloureuses et piquantes, les piqûres apparaissent comme des taches rouges enflées qui développent une ampoule (phlyctène) sur le dessus. Les piqûres brûlent, démangent et durent jusqu'à une semaine selon les patients.

Pour conclure, les piqûres de fourmis de feu peuvent provoquer une réaction allergique grave et dangereuse. En effet, chez certaines personnes (enfants, personnes allergiques…), ces piqûres entraînent un gonflement (œdème de Quincke,…), des démangeaisons généralisées (prurit) et des difficultés respiratoires.

Piqûres de punaises de lit

Les punaises de lit [7] sont des insectes hétéroptères de la famille des Cimicidae. Dans de nombreuses situations, une éruption cutanée avec des démangeaisons est causée par une réaction allergique à la piqûre de punaise de lit [8]. Les petites plaques rouges d’éruptions cutanées ont des zones rouges enflées et des centres de couleur rouge foncée.

Les punaises sont exclusivement hématophages et leurs piqûres peuvent apparaître en ligne ou groupées,. Généralement, elles se retrouvent sur des zones du corps non couvertes par des vêtements, telles que les mains, le cou (au niveau de la gorge) ou les pieds. Enfin, parfois il peut y avoir des cloques (phlyctène) ou de l'urticaire (dermatose inflammatoire superficielle ou profonde) très irritants au site de la piqûre.

Morsure de cafard (blatte)

Les morsures de cafards chez les humains sont assez rares.

En général, elles se produisent uniquement lorsque les populations de cafards deviennent trop grandes pour les sources de nourriture disponibles. Cette situation force les cafards (sous-famille d’insectes rampants nommée « Blattaria ») à chercher d'autres moyens de se nourrir.

Bien que les morsures de cafards soient rares, un individu mordu doit utiliser une solution antiseptique afin de désinfecter la plaie le plus rapidement possible.

Piqûres et morsures d'insectes : allergies, plaque rouge, gonflement, cloque,…

Bien que la plupart des piqûres d'insectes soient inoffensives, certaines peuvent propager des maladies dangereuses comme le virus Zika [10], la dengue, la maladie de Lyme et le paludisme. En particulier si vous visitez des régions où l'on connaît des maladies transmises par les insectes, il est important de prendre des mesures pour réduire votre risque et toutes complications (Œdème de Quincke, choc anaphylactique, chute de la pression,…).

Prévenir les piqûres d’insectes : piqûre d'insecte dans le lit, en vacances,…

Pour aider à prévenir les piqûres d’insectes et réduire les éventuelles allergies aux piqûres, les recommandations principales des médecins dermatologues sont :

  • Utilisez un insectifuge (à appliquer après un écran solaire) ;
  • Portez des vêtements longs, qui sont appropriés pour couvrir la peau (chemises à manches longues, pantalons, chaussettes, chaussures fermées au lieu de sandales,….), surtout dans les zones humides, les zones avec des hautes herbes,… ;
  • Utilisez des moustiquaires (pré-traitées avec un insecticide pyréthroïde si possible) ;
  • Tenez compte des avertissements et des recommandations de voyage selon le pays de destination ;
  • Utilisez des huiles essentielles répulsives ;

Comment faire diminuer et dégonfler une piqûre d'insecte ?

Parfois, malgré tous les efforts de prévention, les piqûres d'insectes se produisent. Néanmoins, la plupart des piqûres et morsures d'insectes peuvent être traitées en toute sécurité à la maison.

Pour traiter les piqûres d'insectes à la maison, les médecins dermatologues recommandent les conseils suivants :

  • Nettoyez le point de piqûre et la zone autour avec une solution antiseptique afin d’éviter les risques d’infection.
  • Pour les piqûres douloureuses, comme une piqûre d’abeille ou de guêpe, prenez un analgésique en vente libre (sauf contre-indication), comme le paracétamol (acétaminophène) [9] ou l'ibuprofène. Suivez toujours les instructions sur la notice et demandez conseil à votre pharmacien.
  • Pour les piqûres qui démangent, appliquez du froid (sac de glace,…) ou une crème anti-démangeaison en vente libre, comme l’hydrocortisone (hormone cortisol). Aussi, une autre option consiste à prendre un antihistaminique oral en vente libre.
  • Pour réduire l'enflure, appliquez un sac de glace sur la piqûre.
  • Si vous ressentez des symptômes graves après une piqûre d'insecte, comme une éruption cutanée, de la fièvre ou des courbatures, consultez immédiatement un professionnel de la santé (votre médecin traitant ou un dermatologue). Assurez-vous d'informer le médecin de votre morsure récente afin qu'il puisse vous examiner pour une maladie transmise.

Bon à savoir

Reconnaitre une piqûre ou une morsure d’acariens (« piqûre de tiques »)

Les acariens (tiques ou Ixodida,…) [11] ne sont pas des insectes, mais sont étroitement liés aux araignées. Ils font partie de l’ordre des arachnides acariens.

Les piqûres d’acariens, lesquels sont parfois portés comme des parasites sur le corps de l’homme et de l’animal. Les acariens peuvent transmettre une maladie à l’homme. Ils sont souvent responsables d’une éruption cutanée, de démangeaisons ou de la gale humaine (affection contagieuse de la peau).

« Les acariens qui piquent proviennent d’un grand nombre de sources, notamment : oiseaux, rongeurs, chiens, chats (tout spécialement les petits), lapins, cochons, paille, foin, semences et autres matières végétales. Certains acariens, comme ceux entraînant la gale, piquent et s’introduisent sous la peau. Les acariens Demodex provoquent une éruption cutanée similaire (parfois appelée gale). Certains acariens ne piquent pas, mais ils provoquent des réactions allergiques. »

Sources

  1. Phlyctène. https://fr.wikipedia.org/wiki/Phlyct%C3%A8ne
  2. Acide méthanoïque. https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_m%C3%A9thano%C3%AFque
  3. La redoutable fourmi de feu, capable de dévorer ses victimes jusqu'à l'os. https://www.nationalgeographic.fr/animaux/2020/12/la-redoutable-fourmi-de-feu-et-sa-piqure-ardente
  4. Conduite à tenir face à une morsure d'araignée. https://www.le-guide-sante.org/actualites/sante-publique/soigner-traiter-piqure-morsure-araignee
  5. Piqûre de guêpe ou d’abeille : que faire ? https://www.le-guide-sante.org/actualites/forme-et-bien-etre/piqure-guepe-abeille-que-faire
  6. Diptera. https://fr.wikipedia.org/wiki/Diptera
  7. Punaises de lit : les reconnaitre et s'en débarrasser ! Le Guide Santé. Actualités. Santé Publique. https://www.le-guide-sante.org/actualites/sante-publique/punaises-de-lit-reconnaitre-traitement
  8. Punaises de lit ? L'Etat vous accompagne. https://www.ecologie.gouv.fr/punaises-lit-letat-vous-accompagne
  9. Maladie à virus Zika. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/virus-zika
  10. Bien utiliser le paracétamol. https://www.vidal.fr/medicaments/utilisation/bon-usage/paracetamol-aspirine-ains/paracetamol.html
  11. Piqûres d’acariens. Par Robert A. Barish , MD, MBA, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold , MD, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/morsures-et-piq%C3%BBres/piq%C3%BBres-d-acariens

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements