Taux de chlore dans le sang : normal, haut ou bas

Temps de lecture
8 min
Analyse du chlore dans le sang

Le chlorure est un halogène anionique inorganique dont la masse atomique de l'élément naturel est de 35,5. Désignant aussi l'ion chlorure ou chlore (Cl), il est un électrolyte (en chimie, « Corps qui peut être décomposé par électrolyse ») important pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Principalement apporté par l’alimentation (sel de cuisine, aliments d’origine animale et végétale, l’eau du robinet, etc.), la plus grande partie du chlore est absorbée au niveau du tractus gastro-intestinal, et son excès est régulé et éliminé lors de la miction (action d’uriner). La concentration de chlore reste stable dans le sang avec une légère diminution après le repas et varie normalement en parallèle avec celle du sodium.

Le chlore est responsable du maintien de l'équilibre acido-basique (pH) dans l’organisme, de la régulation des fluides et de la transmission de l'influx nerveux.

Le chlorure est le principal anion du milieu extracellulaire de l’eau. De la sorte, sa signification physiologique est de maintenir une bonne distribution de l'eau corporelle, une pression osmotique et un équilibre anion-cation normal au niveau du liquide extracellulaire. Il est distribué exclusivement dans le compartiment du liquide extracellulaire, qui comprend le compartiment sang/plasma (ou sérum) et le compartiment de liquide interstitiel. Il est aussi le principal anion associé au sodium dans le liquide extracellulaire (ou compartiments liquidiens).

Les reins jouent un rôle important dans la régulation du chlorure dans le corps. Soulignons que « le rein et le foie contribuent au maintien du pH du milieu intérieur mais la question de la hiérarchie de leurs interventions reste posée. ». Ainsi, un déséquilibre de cet électrolyte peut être lié à un problème en rapport avec ces organes. Un déséquilibre peut également être causé par d'autres conditions, comme le diabète ou une déshydratation de l’organisme sévère, qui peuvent affecter la capacité des reins à maintenir l'équilibre des chlorures.

Taux de chlore dans le sang (chlorémie) : quelle norme pour le taux de chlore ?

Le taux de chlore dans le sang, ou « chlorémie », correspond à la présence de chlorures dans la circulation sanguine.

Les reins sont responsables du maintien de l'équilibre total des chlorures corporels. Ils maintiennent l'homéostasie car chaque rein est composé d'un million d'unités fonctionnelles, les néphrons (« Unité fonctionnelle du rein, constituée d'un glomérule et des tubes rénaux qui s'y rattachent. »).

Une partie ou la totalité du chlorure filtré par la partie initiale de chaque néphron, le glomérule, sera réabsorbée à la suite du processus de transport actifs et passifs le long des tubules (comprenant chaque néphron. La capacité des néphrons à réabsorber le chlorure maintient la concentration de chlorure sérique dans une plage étroite, et les concentrations sériques normales de chlorure varient dans une plage d’environ « 96 à 106 mEq/L » (96 à 106 mmol/L, ou millimoles par litre).

Hyperchlorémie (chlore élevé dans le sang) : pourquoi trop de chlore dans le sang ?

L’hyperchlorémie (taux de chlorure élevés) est un déséquilibre électrolytique qui survient lorsqu'il y a trop de chlorure dans le sang.

Le chlorure est augmenté dans plusieurs cas, notamment : de déshydratation, d'acidose tubulaire rénale (hyperchlorémie acidose métabolique), d'insuffisance rénale aiguë, d'acidose métabolique associée à une diarrhée prolongée et à une perte de bicarbonate de sodium, à un diabète insipide, à une hyperfonction surrénocorticale, à une intoxication au salicylate, à une perfusion excessive de solution saline isotonique, ou un apport extrêmement élevée de sel alimentaire. L'acidose hyperchlorémique (excès d'ions chlorures) peut être le signe d'une pathologie tubulaire rénale sévère.

Les symptômes qui peuvent indiquer une hyperchlorémie sont généralement ceux liés à la cause sous-jacente du taux élevé de chlorure. Il s'agit souvent d'acidose, dans laquelle le sang est trop acide.

Ces symptômes peuvent inclure :

  • la fatigue ;
  • une faiblesse musculaire ;
  • une soif excessive ;
  • des muqueuses sèches ;
  • de l’hypertension artérielle.

D’autre part, on remarque que certains patients peuvent ne pas ressentir de symptômes visibles d'hyperchlorémie. La condition n'est parfois même pas remarquée avant un test sanguin de routine.

Taux de sodium dans le sang, …: qu'est-ce qui cause l’hyperchlorémie ?

Comme le sodium, le potassium et d'autres électrolytes, la concentration de chlorure dans l’organisme est soigneusement régulée par les reins.

Les reins sont deux organes (en forme de haricot) situés juste en dessous de la cage thoracique des deux côtés de la colonne vertébrale. Ils sont chargés de filtrer le sang et de maintenir une composition stable, ce qui permet à l’organisme de fonctionner correctement.

Ainsi, l’hyperchlorémie (excès d'ions chlorures) survient lorsque les taux de chlorure dans le sang deviennent trop élevés.

L'hyperchlorémie peut survenir de plusieurs manières, notamment à cause :

  • de diarrhée sévère ;
  • des pertes digestives ;
  • d’une prise d'une trop grande quantité de solution saline à l’hôpital ;
  • de maladie rénale chronique ou aiguë ;
  • d’ingestion extrêmement élevée de sel alimentaire (sel de cuisine) ;
  • d’empoisonnement au bromure (médicaments contenant du bromure, une intoxication aux salicylés, etc.) ;
  • de l’utilisation à long terme de certains médicaments lors de traitements en cours, comme avec les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (utilisés pour traiter le glaucome et d'autres troubles).

Qu'est-ce que l'acidose hyperchlorémique ?

L'acidose hyperchlorémique, ou acidose métabolique hyperchlorémique, survient lorsqu'une perte de bicarbonate (alcali) fait pencher l'équilibre du pH dans le sang vers une acidose trop élevée (acidose métabolique). En réponse, le corps retient le chlorure, provoquant une hyperchlorémie. Dans l'acidose hyperchlorémique, le corps perd trop de base ou retient trop d'acide.

Un bon niveau de bicarbonate de sodium aide à maintenir le sang à un pH neutre, tandis qu’une perte de bicarbonate de sodium peut être causée par :

  • une diarrhée sévère ;
  • un usage de traitements diurétiques et de traitements laxatifs chroniques ;
  • une acidose tubulaire rénale proximale (ATRp), qui correspond à l’incapacité des reins à réabsorber le bicarbonate de l’urine ;
  • une utilisation à long terme de certains médicaments.

Les causes potentielles de l'introduction d'une trop grande quantité d'acide dans le sang comprennent :

  • l’ingestion accidentelle de chlorure d'ammonium, d'acide chlorhydrique ou d'autres sels acidifiants ;
  • la prise en excès de solution saline ;
  • acidose rénale tubulaire distale de l'enfant.

L’hyperchlorémie (excès d'ions chlorures) est généralement diagnostiquée par un test, le dosage de chlore. Ce test fait généralement partie d'un panel de tests métaboliques plus large qu'un médecin généraliste peut prescrire à son patient.

Hypochlorémie (manque de chlore ou chlore bas) : comment augmenter le taux de chlore dans le sang ?

L'hypochlorémie est un déséquilibre électrolytique qui se produit lorsqu'il y a une faible quantité de chlorure dans l’organisme. Le chlorure est un électrolyte qui fonctionne avec d'autres électrolytes, tels que le sodium et le potassium, dans le but de réguler la quantité de liquide et l'équilibre du pH (équilibre acido-basique).

Le chlorure est diminué (taux de chlore bas) dans plusieurs cas : l’hyperhydratation, l'alcalose métabolique, l'insuffisance cardiaque congestive, la crise addisonienne, les vomissements ou les aspirations gastriques prolongés, l'aldostéronisme, l'intoxication au bromure, le syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique, et les conditions associées à l'expansion du volume de fluide extracellulaire.

Les symptômes d’hypochlorémie (taux de chlore bas) sont les symptômes qui accompagnent une affection qui provoque une hypochlorémie.

Les symptômes les plus courants comprennent :

  • une perte de liquide (transpiration excessive,…) ;
  • une déshydratation de l’organisme ;
  • une faiblesse ou de la fatigue (asthénie) ;
  • une difficulté à respirer (respiration rapide) ;
  • une diarrhée ou des vomissements ;
  • l’hypochlorémie peut aussi souvent accompagner un trouble de l'équilibre hydroélectrolytique appelé « hyponatrémie » (faible quantité de sodium dans le sang).

Étant donné que les niveaux d'électrolytes dans le sang sont régulés par les reins, un déséquilibre électrolytique tel qu'une hypochlorémie peut être causée par un problème en rapport avec les reins. Elle peut également être causée dans de plus rares cas par d’autres conditions comme la diarrhée, les vomissements prolongés ou certains types de traitements médicamenteux (laxatifs, diurétiques, corticostéroïdes, chimiothérapie, etc.).

 

Dosage sanguin du chlore : prise de sang et analyses de sang (biochimie)

Afin d’identifier un déséquilibre soupçonné des électrolytes ou un déséquilibre acide-base, un médecin peut prescrire un dosage du chlore sanguin. Cet examen sanguin, nommé aussi « ionogramme sanguin », est réalisé comme une prise de sang classique dans le pli du coude.

Ce test est recommandé pour identifier le déséquilibre d'électrolyte, de fluide ou de pH. Les concentrations d'électrolytes sont évaluées pour aider à enquêter sur les conditions qui causent des déséquilibres électrolytiques tels que la déshydratation, les maladies rénales, les maladies pulmonaires ou les problèmes cardiaques (troubles du rythme cardiaque, etc.).

Des examens médicaux répétés de l'électrolyte ou de ses composants (dosage des différents électrolytes) peuvent être utilisés pour surveiller la réponse d’un patient au traitement de toute condition pouvant causer un déséquilibre électrolytique, liquide ou pH. Les déséquilibres électrolytiques et acido-basiques peuvent souvent être le signe de nombreuses maladies aiguës et chroniques. Pour cette raison, le dépistage et la surveillance de l'équilibre acido-basique et de l'état d’hydratation de l’organisme (équilibre entre les liquides) est souvent utilisé dans les hôpitaux et les urgences pour évaluer les patients.

Ce panel métabolique mesure les niveaux de plusieurs électrolytes dans le sang, notamment :

  • le dioxyde de carbone ou bicarbonate ;
  • le chlorure ;
  • le potassium ;
  • le sodium.

Les niveaux normaux de chlorure chez les adultes (femmes et hommes) se situent entre « 96 à 106 mEq/L » (96 à 106 mmol/L, ou millimoles par litre). Si le dosage sanguin de chlore révèle un niveau de chlorure supérieur, il s’agit d’une hyperchlorémie, et s’il est inférieur il s’agit d’une hypochlorémie.

Chlore urinaire (chlorurie) : qu’est-ce que l'ionogramme urinaire ?

Dans le cas d'un bilan lors d’un déséquilibre, le médecin traitant peut également tester l’urine (ionogramme urinaire) pour connaître les taux de chlorure et de sucre dans le sang et voir si un patient est diabétique. Une analyse d'urine de base peut aider à détecter des problèmes de reins et le médecin généraliste vérifiera le pH pour voir un patient élimine correctement les acides et les bases.

Le dosage du chlore dans les urines (chlorurie) se fait souvent dans le cadre d’un ionogramme urinaire. L'ionogramme urinaire est le dosage des principaux constituants ioniques des urines (les électrolytes, les minéraux, les protéines,…). Sa valeur peut varier selon plusieurs facteurs comme l'origine ethnique, l'âge, ou le sexe.

Si les niveaux de chlorure ne sont pas dans la plage normale, cela ne signifie pas nécessairement qu’une personne a un problème médical nécessitant un traitement. De nombreux facteurs peuvent affecter les niveaux de chlorure. Par exemple, lorsqu’une personne absorbe trop de liquide ou a perdu du liquide à cause de vomissements ou de diarrhée, ou lors de la prise de certains médicaments, le taux de chlorure peut être affecté.

Enfin, le suivi médical dépendra des résultats et de l’interprétation des résultats. Si des résultats normaux ou anormaux sont visibles (taux de chlorure sanguin anormalement élevé ou bas), le médecin définira le traitement précis. Généralement, les personnes peuvent corriger les anomalies électrolytiques qui ne sont pas associées à une maladie cardiaque, rénale ou hépatique sous-jacente grave en évitant certains médicaments qui peuvent interférer avec l'absorption des substances essentielles, ainsi qu’avec une alimentation et une hydratation suffisante de l’organisme.

Quels sont les aliments qui contiennent du chlore ?

Les aliments qui contiennent des niveaux élevés de chlorure sont les suivants :

  • Les tomates (la teneur en chlorure d'une tomate n’est pas impliquée dans un risque de maladie cardiaque grâce à la présence en grande quantité de lycopène, un pigment naturel).
  • Les légumes à feuilles (laitue, céleri, etc.).
  • Les olives.
  • Les algues (plantes marines vivant dans l'eau de mer).
  • Le seigle.
  • De nombreux aliments transformés et des collations industrielles contiennent des niveaux élevés de sodium (noix salées, chips, sauces, aliments en conserve, cornichons, hamburgers, etc.).

Jimmy Braun / Dr Jean-Pascal Del Bano

Sources

  1. « Electrolyte » - Définition. Dictionnaire Le Robert. https://dictionnaire.lerobert.com/definition/electrolyte
  2. « Ion. » (Un ion est un atome ou une molécule portant une charge électrique.). Définition. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ion
  3. « Chlorure de sodium ». Pr Vincent Danel, Université Grenoble Alpes. 2017. https://www.sfmu.org/toxin/ANTIDOTE/NACL.HTM
  4. « Présentation de l’équilibre acidobasique. » James L. Lewis, III , MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham. janv. 2020. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-hormonaux-et-m%C3%A9taboliques/%C3%A9quilibre-acidobasique/pr%C3%A9sentation-de-l-%C3%A9quilibre-acidobasique
  5. « La transmission de l’influx nerveux. » Service écoles-médias (SEM). https://edu.ge.ch/decandolle/sites/localhost.decandolle/files/sn5-influx_nerveux2e_version.pdf
  6. « Liquide extracellulaire. » Descripteur MeSH. CHU Rouen. http://www.chu-rouen.fr/page/liquide-extracellulaire
  7. Université d’Oran 1 ; Faculté de médecine ; Première année médecine ; Module de physiologie. « Physiologie du milieu intérieur. ». Dr Selouani M.A en Neurophysiologie clinique. Année universitaire 2019-2020. http://www.facmed-univ-oran.dz/ressources/fichiers_produits/fichier_produit_2675.pdf
  8. Tutorat Santé Lyon Sud. UE3. « Les Compartiments Liquidiens. » Cours du Professeur L. DUBOURG. http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=7222549
  9. « Anatomie du rein. » Institut national du cancer. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-rein/Anatomie-du-rein
  10. Vinay, P ; Gougoux, A ; Halperin, M, « Homéostasie acidobasique : rôles du foie et du rein », Med Sci (Paris), 1985, Vol. 1, N° 1; p.30-35. http://hdl.handle.net/10608/3287 ; http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/3287
  11. « Obésité et diabète de type 2 : Comment éviter la survenue du diabète d’âge mur ? ». Le Guide Santé, Actualités Médecine, 16 juin 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualite/572-obesite-et-diabete-de-type-2.html
  12. « Néphron ». - Définition. Dictionnaire Le Robert. https://dictionnaire.lerobert.com/definition/nephron
  13. Chapitre 8 - L’appareil urinaire. 8.1 - Le rein - Le néphron. L’appareil urinaire. « Le tube contourné proximal. ». http://www.chups.jussieu.fr/polys/histo/histoP2/POLY.Chp.8.1.2.2.html
  14. « Lab Test: Chloride (Serum) Level. » Chloride. EBM Consult, LLC. https://www.ebmconsult.com/articles/lab-test-chloride-level
  15. « Comment lire les résultats d’une prise de sang ? » (interprétation des résultats, résultats normaux et anormaux), 2021. https://www.ameli.fr/assure/sante/examen/analyse/lire-resultats-prise-sang
  16. « Chlorures (Sang). » Interprétation des résultats (Résultats normaux et anormaux). CHU Liège. https://www.chu.ulg.ac.be/jcms/c_498669/fr/chlorures-sang
  17. « Forum examens médicaux », Doctissimo. https://forum.doctissimo.fr/sante/Examens-medicaux/liste_sujet-1.htm
  18. « Inhibiteurs de l'anhydrase carbonique. » Descripteur MeSH. CHU Rouen Normandie. http://www.chu-rouen.fr/page/detail/fr/MSH_D_002257
  19. « Acidose métabolique. » James L. Lewis, III , MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham. janv. 2020. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-endocriniens-et-m%C3%A9taboliques/r%C3%A9gulation-et-troubles-acido-basiques/acidose-m%C3%A9tabolique
  20. « Alcali. » Définition. https://fr.wikipedia.org/wiki/Alcali
  21. « Acidose tubulaire rénale proximale (ATRp). » https://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=47159#:~:text=L'acidose%20tubulaire%20r%C3%A9nale%20proximale,entra%C3%AEnant%20une%20acidose%20m%C3%A9tabolique%20hyperchlor%C3%A9mique.
  22. « Hyperhydratation. » Par James L. Lewis, III , MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham. Dernière révision totale janv. 2019. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-hormonaux-et-m%C3%A9taboliques/%C3%A9quilibre-hydrique/hyperhydratation
  23. « Troubles de l'équilibre hydroélectrolytique. » Descripteur MeSH. CHU Rouen Normandie. http://www.chu-rouen.fr/page/mesh-descripteur/troubles-equilibre-hydroelectrolytique
  24. « Approche diagnostique de l’hyponatrémie. » Aurélie Vuagniaux, Peter Vollenweider Rev Med Suisse 2010; volume 6. 2074-2079. https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-269/Approche-diagnostique-de-l-hyponatremie
  25. « Hypernatrémie (excès de sodium dans le sang). ». https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-hormonaux-et-m%C3%A9taboliques/%C3%A9quilibre-%C3%A9lectrolytique/hypernatr%C3%A9mie-taux-%C3%A9lev%C3%A9-de-sodium-dans-le-sang
  26. « Hypernatrémie : une question d’eau. » (excès de sodium dans le sang). Lorenzo Berwert, Bruno Vogt, Michel Burnier. Rev Med Suisse 2010; volume 6. 444-447. https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-238/Hypernatremie-une-question-d-eau
  27. « Protéines et acides aminés. Que faut-il savoir ? » Le Guide Santé. Actualités Médecine. 28 août 2020. https://www.le-guide-sante.org/actualite/608-proteines-et-acides-amines.html
  28. « Dosage d'une base faible par un acide fort » (dosage de l'acide). http://passeport.univ-lille1.fr/site/chimie/scc1034/C10dosab/C10dosab_web.publi/web/co/05_1_dosage.html
  29. « Alcalose respiratoire. » Par James L. Lewis, III , MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham. Dernière révision totale janv. 2020. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-endocriniens-et-m%C3%A9taboliques/r%C3%A9gulation-et-troubles-acido-basiques/alcalose-respiratoire
  30. « Action de différentes dose de chlore et sulfate de sodium sur la productions de la poule et la qualité de l’oeuf. » (Carence en apports de chlore). M. Amin, P. Mongin, B. Sauveur, D. Dubois. HAL Id: hal-00887015. 1970. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00887015/document

 

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements