Palmarès des Hôpitaux et Cliniques : toujours utiles et fiables ?

Temps de lecture
6 min
Hôtel-Dieu Saint-Jacques à Toulouse

Devenir acteur dans sa prise en charge ne signifie pas se contenter des résultats des palmarès des hôpitaux et des cliniques dont les résultats sont contestables dans un contexte de crise sanitaire Covid (nombreuses déprogrammations chrirugicales, renoncement aux soins...).

Palmarès des hôpitaux et évaluation de la qualité de la prise en charge

Quel est le meilleur hôpital de France ?

Le choix de l’établissement de santé dans lequel on va être pris en charge, que ce soit pour une opération bénigne, un examen, un contrôle de routine ou un suivi pour des pathologies plus conséquentes est essentiel. Même si les palmarès des Hôpitaux tentent d’être le plus objectif possible, comme tout classement il sont aussi le reflet d’éléments plus subjectifs. En outre, il y a autant de palmarès que de méthodologies !

Combien d'hôpitaux en France ?

Ayant co-édité plusieurs palmarès des hôpitaux avec Le Figaro, le Guide Santé a permis entre 2009 et 2013 de savoir selon comment se situait l’hôpital ou la clinique au niveau national ou régional selon des critères définis collègialement avec tous les représentants de la profession (syndicats hospitaliers publics et privés, médecins DIM, ...) et en utilisant les plus récents indicateurs disponibles et vérifiables par le Grand Public sur les sites internet institutionnels.

L'intérêt principal de ces palmarès étaient de mettre en avant des indicateurs fiables et opposables et notamment le résultat de la certification par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Force est de constater que les classements actuels ou tableaux d'honneur des 1335 hôpitaux et des cliniques MCO ne sont plus un outil pratique au service des des usagers car ils ne tiennent pas compte des rapports de certification d’établissement qui sont la seule véritable évaluation officielle de la prise en charge.

Le sigle MCO signifie Médecine, Chirurgie, Obstétrique. Les établissements de santé MCO proposent des séjours hospitaliers en soins de courte durée y compris les activités ambulatoires et la cancérologie (activité transversale).
Les activités de santé mentale, de soins de suite et de réadaptation (SSR) ou celles de l'hospitalisation à domicile (HAD) ne sont pas assurées par ce type d'hôpitaux.

Un palmarès pour sélectionner les meilleurs hôpitaux de France ne peut pas reposer que sur des données quantitatives ou administratives.

De nombreux établissements de santé figurent au "tableau d'honneur" sans avoir le niveau de certification maximal à savoir une qualité niveau A voire même de niveau B !

Pourquoi utiliser un palmarès des hôpitaux et cliniques ?

Depuis quelques années, les médias sont de plus en plus nombreux à éditer des palmarès des meilleurs hôpitaux de France. Ces classements se présentent sous la forme d’une note s’appuyant principalement sur les volumes d’activité des établissements de santé et sur d'autres indicateurs plus ou moins valables. Une question mérite d'avoir une réponse : les résultats publiés sont-ils fiables au regard d’autres critères d’analyse, et en particulier ceux relatifs à la qualité de la prise en charge ? 

Classement et palmarès des hôpitaux 2020 : vraiment fiables ?

Les données volumétriques (nombre d’actes pratiqués) qui constituent le plus souvent la base des données exploitées par les différents classements n’informent pas les patients sur la qualité des soins mais principalement sur la quantité.

En outre, dans le contexte actuel de crise sanitaire Covid, les derniers classements et palmarès des hôpitaux ont été encore moins fiables et ont perdu tout intérêt pour les patients.

Hôpitaux et cliniques : comment les sélectionner ?

Un dispositif pourrait se substituer aux palmarès et classements des hôpitaux telle la sélection des meilleurs services par pathologie (ou par acte) obtenue par l'agrégation de nouveaux indicateurs. Par exemple, il serait opportun de croiser les résultats des enquêtes menées auprès des patients de type Patient Reported Outcome Measures (PROMS) avec les principaux indicateurs de performance médicale issus de la HAS et  les innovations diagnostiques ou thérapeutiques des équipes viendraient compléter cette sélection.

Et si tant est que cette nouvelle méthode soit appliquée, un classement hospitalier n'est pas définitif et ne peut se consulter qu'en gardant à l'esprit qu’il s’agit d’une « photographie à un instant t » de la qualité d’un établissement.

Le Guide-Annuaire des hôpitaux et cliniques de France

Mis à jour chaque année et élaboré grâce aux dernières données disponibles émanant, soit du Ministère de la santé, soit d’autres organismes institutionnels, le guide-annuaire des hôpitaux publics et privés du Guide Santé permet aux internautes de mieux choisir et de mieux s'orienter dans le dispositif hospitalier.

Pour chaque clinique ou hôpital, figurent les indicateurs qualité indispensables (certification HAS, taux de recommandation, taux de satisfaction...), les activités soumises à autorisations et le plateau médico-technique installé.

Ainsi, en cas d’hospitalisation programmée, il est important de bien s'informer lors de la recherche d'un établissement de santé et chacun sera en mesure de s'orienter vers l'hôpital qui lui conviendra le mieux.

Si on prend l'exemple de la région Ile de France, « premier désert médical » sur le territoire national du fait d'une pénurie de professionnels en médecine de ville, Paris dispose en revanche de nombreux établissements de santé.

Les 39 hôpitaux de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris accueille plus de 10 millions de patients par an et assurent un service de santé pour tous, 24 heures/24 et 7 jours/7. 

Ces établissements de l'AP-HP sont tous parfaitement documentés au sein du Guide-Annuaire des hôpitaux et cliniques de France.

S'informer pour mieux s'orienter

S'informer pour mieux s'orienter : une devise à préserver sans économie pour notre santé.  

Quelle méthode est à privilégier pour évaluer au mieux la qualité des soins ?

Dans le chapitre précédent, nous avons exposé que les palmarès hospitaliers actuels sont fondés sur la synthèse de nombreux paramètres dont la majorité proviennent du PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d’information). À ces statistiques d'activité s’ajoutent des données spécifiques semi-qualitatives  selon le type d’activité (taux de césariennes, etc.).

Même si les données chiffrées sont toujours utiles dans la définition d'un rang de classement des établissements de santé, elle sont loin d'être suffisantes pour affirmer si les uns sont véritablement meilleurs que les autres.

La meilleure méthode est de consulter le Guide Annuaire du Guide Santé et les sources officielles !

À lui seul, aucun indicateur ne peut constituer un marqueur direct de la qualité d’un hôpital et encore moins un indicateur d'activité comme le volume d'actes réalisés dans l'année.

En revanche, réunir l’ensemble des indicateurs (trop souvent épars voire parfois inaccessibles) réussit à donner une vision plus claire pour le futur patient. C'est l'avantage majeur du Guide-annuaire des hôpitaux du Guide Santé: mettre à la disposition du public et rendre intelligibles de nombreuses données sur l’activité et la qualité des hôpitaux et cliniques.

L'internaute dispose de nombreuses informations publiques disponibles en ligne :
Scope santé, Has-sante.frAmeli.fr ou encore la Statistique annuelle des établissements de santé (SAE).

Les avis de patients sur les hôpitaux sont-ils fiables ?

De 2009 à 2020, le site le-guide-sante.org a été le premier site d'avis et de notation sur les hôpitaux destiné au grand public.

Nous avons recueilli plus de 30 000 avis vérifiés de patients mais nous avons décidé d'abandonner cette approche et de plus les diffuser. La principale motivation de ce choix est qu' il n'y a pas assez d'avis "frais" déposés par hôpital afin d'avoir une base fiable dans la durée. Aucun dispositif actuel ne permet d'avoir une base d'avis exhaustive (au moins 5 avis par structure), fiable (avis vérifiés) et "fraîches" (80% datant de moins de 1 an).

Les patients peuvent toujours faire appel à leur entourage ou à leur médecin mais il s’agira souvent d’avis fondés sur des appréciations partielles et trop souvent subjectives.

La meilleure solution actuelle consiste à consulter e-Satis, premier dispositif national de mesure en continu de la satisfaction et de l’expérience des patients. 

Cette mesure est effectuée dans tous les établissements de santé grâce à des questionnaires adaptés, fiables et validés par la Haute Autorité de santé.

L'expérience patient est un excellent indicateur au décours d'une hospitalisation mais elle ne suffit pas à elle seule à améliorer l'hôpital de demain. Donner la parole aux usagers à l'instar de la plate-forme citoyenne lancée par le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) en Mai 2020 est une des voies d'amélioration de la prise en charge dans le dispositif hospitalier.

Pour mémoire, parmi les propositions formulées par les usagers consultés, nous retenons deux éléments fondamentaux qui mériteraient d'être des indicateurs de qualité des soins : des urgences désengorgées et une réelle offre de soins de proximité.

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements