Blog santé : les dernières actualités santé

  • Anévrisme de l’aorte abdominale : identification d’un gène

    Une étude publiée dans la revue scientifique The American Journal of Human Genetics révèle que des chercheurs ont pour la première fois identifié un gène responsable de l’anévrisme de l’aorte abdominale (AAA). Affectant des dizaines de milliers de personnes à travers le monde, l’anévrisme de l'aorte abdominale est une dilatation ou un gonflement localisé dans la paroi de l'aorte qui passe à travers l'abdomen.

  • Cancer de la prostate : découverte encourageante pour de futurs traitements

    Des chercheurs du Centenary Institute de Sydney ont découvert un traitement potentiel contre le cancer de la prostate - en « affamant » les cellules tumorales d'un nutriment essentiel dont elles ont besoin pour croître. Le travail des chercheurs, avec des cellules humaines cultivées en laboratoire, révèle des cibles pour des médicaments qui pourraient ralentir la progression du cancer de la prostate au stade précoce et tardif.

  • Hypoxie : des chercheurs identifient un gène critique responsable

    Des scientifiques de l'Institut Gladstone (Californie, USA) ont identifié une protéine qui marque le démarrage de la réponse à de faibles niveaux d'oxygène (hypoxie), suggérant de nouvelles voies de recherche pertinentes pour une variété de troubles potentiellement mortels liés à un approvisionnement diminué en oxygène - y compris lors d’un cancer, de maladies cardiaques, d'AVC et d'autres conditions neurologiques qui affectent des millions de personnes dans le monde.

  • Cancer colorectal : l’aspirine réduirait les risques

    Une dose quotidienne d'aspirine donnée à des personnes à risque élevé de cancer de l'intestin réduirait les risques, d’après une nouvelle étude. Deux pilules par jour pendant deux ans a réduit l'incidence du cancer du côlon de 63% dans un groupe de 861 patients à risque, selon une étude publiée dans la revue The Lancet. Les résultats de cette étude s’ajoutent à un ensemble croissant de preuves qui tendent à dire que l'aspirine pourrait devenir un moyen efficace pour la lutte contre le cancer.

  • Leucémie infantile : un gène responsable de rechutes

    Une des causes de résistance au traitement du cancer chez les enfants commence à être élucidé. Les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) avec une forme particulière du gène ATF5 sont plus susceptibles d’avoir une rechute lorsqu'ils sont traités avec la L-Asparaginase (dérivée de E. coli), utilisée dans les schémas thérapeutiques de ce type de leucémie. C'est ce que révèle une étude publiée dans Blood, la revue de l'American Society of Hematology.

  • Cancer du côlon : la lumière au service du dépistage

    Après avoir démontré que la lumière pouvait détecter avec précision les cellules précancéreuses dans la muqueuse de l'œsophage, l'équipe de bio-ingénieurs de la Duke University (USA) a orienté la technologie vers le côlon et a obtenu des résultats similaires dans une série d'expériences préliminaires. Une annonce révélée récemment dans la revue Journal of Biomedical Optics.

  • GATA2 : une prédisposition génétique à la leucémie ?

    Un nouveau défaut génétique qui prédispose les gens à la leucémie myéloïde aiguë et au syndrome myélodysplasique a été découvert. Les mutations (héréditaires) se situeraient dans le gène GATA2. Une voie prometteuse qui permettrait un nouveau test génétique dans le cadre de la détection précoce des personnes à risque dans le cas d'antécédents familiaux.

  • Antiviraux : la Squalamine ouvre de nouvelles voies

    Les requins ne sont pas seulement résistants vu de l’extérieur. Une substance présente dans leur corps, la squalamine, peut les aider à bloquer les virus, révèle une nouvelle étude. Substance prometteuse produite par leur foie, la squalamine pourrait aider à combattre des virus humains comme l’hépatite.

  • Triglycérides et « bon » cholestérol : nouvelles cibles thérapeutiques

    Des chercheurs ont annoncé la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques identifiées pour diminuer les triglycérides et augmenter le « bon » cholestérol. Les résultats de cette étude, publiés dans la revue Nature, montrent pour la première fois l'inhibition de deux molécules : MicroARN-33a et 33b. Ceci modifierait nettement les niveaux de triglycérides et provoquerait une augmentation soutenue du taux de cholestérol, des lipoprotéines de haute densité (HDL, High Density lipoprotein), le « bon » cholestérol.

  • Légumes crus et fruits : rivaliser les gènes à risque cardiaque

    Les personnes qui sont génétiquement prédisposées à une maladie cardiaque peuvent réduire leur risque en mangeant beaucoup de fruits et de légumes crus, suggère une nouvelle étude, dont les résultats sont publiés dans la revue PloS Medicine. Selon cette étude, l’effet du chromosome 9 sur les maladies cardiovasculaires serait modifié par un apport alimentaire riche en fruits et légumes crus.


Nos partenaires et institutions: