Blog santé : les dernières actualités santé

  • Lueur d’espoir contre Alzheimer, Parkinson, SEP et cancers

    Les chercheurs de l’Université de Cornell (USA) pensent avoir résolu un véritable défi, en ayant découvert comment ouvrir et fermer en toute sécurité la barrière hémato-encéphalique (BHE), afin que les traitements thérapeutiques de la maladie d'Alzheimer, de la sclérose en plaques (SEP) ou des cancers du système nerveux central (SNC) puissent être effectivement livrés.

  • Sclérose en plaques : la toxine botulique pour prévenir les tremblements ?

    La toxine botulique (type A), dont les propriétés antigéniques varient selon son type, semblerait pouvoir aider la prévention de tremblements des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP), selon une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology de l'American Academy of Neurology le 3 Juillet 2012. Caractérisés par un secouement rythmique involontaire d'une partie du corps des personnes atteintes de SEP, les tremblements toucheraient environ 25 % à 60 % des patients.

  • Mutations génétiques : trouvaille de 3 gènes liés à la mégalencéphalie, au cancer et à l'autisme

    Une étude publiée dans la revue Nature Genetics, dévoile le rapport d’une équipe de recherche du Seattle Children's Research Institute sur la découverte de mutations de gènes liées entre autre à la taille du cerveau. Les mutations de trois gènes, Akt3, PIK3R2 et PIK3CA, seraient associées à plusieurs troubles et maladies comme l’hydrocéphalie, la mégalencéphalie, le cancer, l’épilepsie, l'autisme, ou des anomalies vasculaires.

  • Anesthésie locale : réduction des complications et décès pour les fractures de la hanche

    Fréquente en particulier chez les personnes âgées souffrant d'ostéoporose, la fracture de la hanche peut engendrer des complications sérieuses. Bien que la prise en charge de ces fractures bénéficie actuellement de nombreuses avancées, avec une récupération complète de la fonction de la hanche grâce à une prothèse totale ou intermédiaire de hanche, une recherche d’amélioration de la prise en charge est permanente.

    Dans cet objectif, une étude réalisée auprès de 18,158 patients ayant subi une chirurgie pour une fracture de la hanche, rapporte que l'utilisation de l'anesthésie locale par rapport à l'anesthésie générale, a été associée à une importante réduction de complications pulmonaires graves et de décès.

  • Travail de nuit : accroissement du risque de cancer du sein chez les femmes

    Selon CECILE, nom d’une étude réalisée en France par des chercheurs d'une unité de l'Inserm (CESP, Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations), et publiée dans l'International Journal of Cancer, le risque de développer un cancer du sein est plus élevé chez les femmes qui ont travaillé pendant la nuit (compris selon la loi française entre 21H et 6H du matin). L'étude a comparé les carrières de 1232 femmes ayant développé un cancer du sein entre 2005 et 2008 avec les carrières de 1317 autres femmes non atteintes.

  • Antibactériens : associés au risque de l'allergie chez les enfants ?

    Les gels antibactériens domestiques font de plus en plus partie des produits de la trousse de toilette ou de secours des familles. Cependant, ces produits font l’objet de plusieurs réflexions sur le danger et l'intérêt des gels antibactériens et ont amené des chercheurs à étudier leurs effets réels ou nocifs.

    Selon une étude publiée le 14 juin 2012 dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, l’exposition à des produits chimiques communs — présents dans les antibactériens et les conservateurs présents dans le savon, le dentifrice, les produits d’hygiène bucco-dentaire et les autres produits de soins domestiques — peut rendre les enfants plus enclins à un large éventail d'allergies alimentaires et environnementales.

  • Cancer du col de l’utérus : les frottis optimisent les chances de guérison

    Selon une étude suédoise, publiée le 1er Mars 2012 dans la revue en ligne BMJ, les femmes diagnostiquées avec un cancer du col utérin à la suite d'un frottis cervico-utérin ont une bien meilleure chance de guérison que les femmes qui ne font pas de tests. Des résultats qui viennent conforter les recommandations de la HAS sur le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

  • Récupération Rapide Après Chirurgie : programme salutaire au service des usagers

    Chaque année dans le monde, plusieurs millions de patients bénéficient d’opérations chirurgicales. Durant la période qui va suivre cet acte médical, il est courant de constater des baisses de forme, de tonus, voire des complications plus graves. Ces difficultés à récupérer peuvent aussi nuire au bien-être et au moral, et avoir un impact sur la vie professionnelle, familiale et sociale. Cependant, la chirurgie peut maintenant bénéficier d’une véritable innovation en offrant au patient les programmes de Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC).

  • Interview du Dr Villeminot : RRAC et prothèse unicompartimentale en ambulatoire

    La vie de manière générale est souvent une histoire de rencontres et de coïncidences, et c’est de cette manière que le Dr Villeminot est devenu successivement étudiant en médecine puis chirurgien orthopédiste.

    Véritable cheville ouvrière et passionné par son « métier », il est un des acteurs principaux dans l’une des révolutions en matière de prise en charge, en étant l’un des chirurgiens de la Clinique Sainte Odile d’Haguenau (Alsace), où innovation rime avec bien-être grâce à la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie), à la prothèse unicompartimentale en ambulatoire et à la technique LIA (Local infiltration analgesia).

  • Tumeur du cerveau : nouvelle voie thérapeutique du glioblastome

    Une nouvelle étude de l'Université du Wisconsin (Etats-Unis), publiée en mai 2012 dans la revue Neoplasia — journal international de recherche en oncologie — révèle pourquoi le cancer du cerveau incurable, le glioblastome multiforme (GBM), est hautement résistant aux traitements de chimiothérapies actuelles. L'étude, menée par le laboratoire de recherche du Dr John S. Kuo — professeur assistant de chirurgie neurologique et d’oncologie à l'University of Wisconsin School of Medicine and Public Health — signale également le résultat d'une combinaison thérapeutique prometteuse.