Blog santé : les dernières actualités santé

  • Afin de mieux traiter ou prévenir une blessure ischémique due à une reperfusion un nouveau médicament développé par des scientifiques britanniques pourrait aider à réduire les dommages de l'organisme dans les cas de crise cardiaque, d’AVC ou de chirurgie majeure. L’étude publiée le 26 Mai 2013 dans la revue « Nature Medicine », sous le titre « Cardioprotection by S-nitrosation of a cysteine switch on mitochondrial complex I », suggère que le composé pharmaceutique de ce nouveau médicament (testé pour l’instant sur des souris) protège le cœur d’un patient lorsque la circulation sanguine est rétablie soudainement après une période où le tissu a été privé d'oxygène.

  • Selon deux nouvelles études menées par des chercheurs de l'École de médecine de l'Université de Stanford (Etats-Unis), l’origine ethnique joue un rôle étonnamment important dans la façon dont le diabète se développe à un niveau cellulaire. Publiées en ligne simultanément le 23 Mai 2013 dans les tribunes des revues « PLoS Genetics » et « Diabetes Care », les études démontrent, à partir de données réanalysées, que les voies physiologiques des maladies du diabète varient entre l'Afrique et l'Asie de l'Est et que ces différences se traduisent en partie par des différences génétiques.

  • Le soleil c'est la vie. Présent ou espéré, il éveille l’esprit de chacun et influence notre moral et notre quotidien. Synonyme de renouveau, de sorties et activités en plein air, il est cependant l’objet de recommandations en matière de santé. En effet, l’exposition au soleil fait toujours parler au travers de messages de santé publique et vendre des crèmes solaires protectrices. Cependant, des chercheurs soulignent que le soleil ne serait pas « que » mauvais et que ces apports sont indispensables. Dans ce sens, une nouvelle étude publiée en Mai 2013, par l'unité de recherche en dermatologie de l'Université d'Edimbourg, apporte un éclairage sur les effets du soleil. Selon les scientifiques, les effets positifs du soleil sur la santé dépasseraient de loin les méfaits connus à ce jour.

  • La Recherche sur la maladie d’Alzheimer n’a de cesse de soulever de nouvelles voies pour des traitements futurs et une meilleure compréhension de la maladie. Une étude récente, publiée en février 2013 dans la revue Aging Cell [1], indique que des souris en présence de la maladie d'Alzheimer présentaient moins de signes de la maladie lorsqu'un régime riche en protéines devenait restreint, complété par des acides aminés spécifiques, lors d’un régime équilibré et échelonné toutes les deux semaines pendant quatre mois.

  • Alzheimer : la perte de mémoire n’est pas le seul signe

    Une étude publiée dans le numéro du 17 Mai du journal Neurology©, de la revue médicale de l'American Academy of Neurology, montre que d'autres symptômes précurseurs  de la maladie d'Alzheimer seraient des problèmes de comportement et de langage.

  • A propos de la prostate et de quelques gestes préventifs

    Représentant plus de 70 000 nouveaux cas estimés chaque année en France, le Cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Exceptionnel avant l’âge de 50 ans et avec un âge moyen au moment du diagnostic de 70 ans, il n’est pas inutile de prendre soin de soi et de s’informer au plus tôt, afin de mieux s’orienter en cas de doute.

  • Maladie neuro-dégénérative, la maladie d’Alzheimer est une thématique de santé publique primordiale mobilisant l’Union Européenne et de nombreux pays dans le monde. Même si Alzheimer est la plus connue, d’autres maladies neuro-dégénératives font l’objet de nombreuses recherches afin de trouver des traitements, de nouvelles clefs de dépistage et de prévention.

    Dans une étude publiéele 6 Novembre 2012 dans la revue The Lancet Neurology (1), une équipe de chercheurs porte un vent d’espoir et annonce avoir trouvé quelques-uns des premiers signes de la maladie d'Alzheimer, plus de deux décennies avant l’apparition des premiers symptômes. Selon des experts, cette étude américaine pourrait donner plus d’étendue aux médecins pour prendre en charge et traiter les patients à risque.

  • Capacité à produire une descendance, la fertilité a un intérêt majeur, d’autant plus dans un environnement de plus en plus fragilisant. Une nouvelle étude sur la fertilité apporte des informations pour une meilleure compréhension des facteurs généraux influençant la fertilité.

    Les femmes dont les mères avaient eu une ménopause précoce auraient beaucoup moins d’œufs dans leurs ovaires que ceux dont les mères avaient une ménopause plus tardive, rapporte une équipe danoise.

  • Chaque année dans le monde des services de chirurgie orthopédique réalisent de nombreuses opérations sur des patients affectés de pathologies diverses. Ces traitements chirurgicaux peuvent être parfois contraignants pour les patients et de nombreuses équipes s’efforcent de faire évoluer la qualité des prises en charge afin d’optimiser sans cesse la qualité de soin et la récupération rapide.

    Récemment, le Docteur Grégory Biette a réalisé une première en France : implanter une prothèse totale de hanche au cours d’un séjour en ambulatoire.