Articles liés à : Cancer

  • Octobre Rose 2011 : les Mardis Roses de l'Institut Curie

    53 000 nouveaux cas estimés en 2011. Le cancer du sein est de trop. Comme pour tous les cancers, il doit être combattu. Cette lutte se solidifie chaque année avec l'opération Octobre Rose. Evénement ne servant pas qu'au dépistage - dont le pour et le contre existe fermement - Octobre Rose est aussi un point d'orgue autour des derniers traitements, des soins de support et de tout ce qui concerne la prise en charge des cancers du sein. Fer de lance, l'Institut Curie organise les Mardis Roses, une série de conférences et tables-rondes ouvertent à toutes et tous.

    Lire l'article complet
  • Plan Cancer 2014-2018 : des recommandations pour un meilleur futur

    Initié en 2003 par le président Jacques Chirac, le Plan Cancer a pour mission d’établir et mettre en place des mesures de lutte contre les cancers. Pathologie en cause dans environ 13% de la mortalité mondiale en 2008 selon l’OMS, notamment avec le cancer du poumon, le cancer de l’estomac, le cancer du foie, le cancer du côlon et le cancer du sein, le cancer est un élément essentiel au sein des stratégies de prévention en santé publique. Le Plan Cancer est donc un pilier vital pour améliorer sans cesse le dépistage précoce, les traitements et soutenir les actions de l’ensemble des professionnels de santé et des associations d’usagers.

    Remis sous les feux de la rampe — notamment par les Lettres Ouvertes d’associations de patients — et passé à la loupe par des rapports et évaluation d’impact, le Plan Cancer a dernièrement repris la Une des tribunes, suite à la publication des « Recommandations pour le troisième Plan Cancer (2014-2018) », au travers d’un rapport de plus cent pages, élaboré par le Pr Jean-Paul Vernant (hématologue à la Pitié-Salpêtrière et professeur à l’Université Pierre et Marie Curie).

    Lire l'article complet
  • Découverte d’un vaccin contre le cancer de l'ovaire et le mésothéliome

    Comme le signale l’OMS, « le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l’origine de 8,2 millions de décès en 2012 ». Cependant, le cancer ne serait pas une maladie uniquement contemporaine, puisqu’une découverte récente publiée dans la revue américaine PLOS One révèle qu’il y a « 3.200 ans, on souffrait déjà du cancer ». Des archéologues ont trouvé la plus ancienne trace de cancer au Soudan, sur le squelette d'un homme ayant souffert d'un cancer métastatique.

    La recherche s’active donc pour enrayer une maladie qui décime l’Homme depuis la nuit des temps. Et à chaque annonce d’une avancée, une lueur d’espoir naît pour un grand nombre de patient. C’est dans cette direction que l’annonce d’une nouvelle approche pour l'immunothérapie du cancer a été faite par une équipe de chercheurs américains. Les résultats de leur étude, publiée en Février 2014 dans la revue médicale Journal of Hematology & Oncology, risque de fournir une nouvelle arme contre certaines tumeurs très meurtrières ; comme le cancer de l'ovaire et le mésothéliome (une forme rare et virulente de cancer qui attaque notamment les poumons).

    Lire l'article complet
  • Compléments de vitamine E et sélénium : associés au risque de cancer de la prostate

    Les compléments alimentaires font partie du quotidien d’un grand nombre de personnes soucieuses d’améliorer leur santé. Cependant, comme le soulignent régulièrement des études mettant en garde une consommation sans avis médical, la supplémentation n’est pas à prendre à la légère. Même si leur consommation ne nécessite pas toujours de prescription pour les obtenir,  il est préférable de consulter et avoir l’avis d’un professionnel de santé. Il est de rigueur de bien s’informer sur ses besoins propres et réels avant d’engager une quelconque cure de compléments alimentaires.

    C’est dans ce sens qu’une nouvelle étude vient éclairer les « consommateurs » quant aux suppléments de sélénium et de vitamine E. Selon les résultats publiés dans la revue médicale Journal of the National Cancer Institute, ils peuvent augmenter le risque de cancer de la prostate à hauteur de 91% chez certains hommes.

    Lire l'article complet
  • Cancer : une médecine personnalisée traiterait mieux les patients

    La thérapie génique (ou génothérapie) ciblée est très prometteuse pour le traitement futur des Cancers. Une étape cruciale dans cette thérapie est l'identification exacte des gènes « candidats » et des voies appropriées pour le traitement ciblé de chaque patient. Dans cette volonté des chercheurs viennent de révéler les résultats d’une étude qui risque de motiver la poursuite des traitements ciblés.

    Publiés dans la revue médicale Pancreas, les résultats de l’étude indiquent que l’approche du traitement du cancer devrait se baser sur un traitement au cas par cas, sans utiliser les gènes et les voies les plus souvent perturbés chez les patients. Cette étude fait valoir l'importance de la médecine personnalisée, où chaque personne est traitée par la recherche individuelle de l'étiologie de sa maladie, en améliorant ainsi « la qualité de vie du malade, d’éviter de prescrire des médicaments inadaptés et de réduire les pathologies iatrogènes (provoquées par le traitement), d’augmenter la probabilité de guérison par une médecine "à la carte" ».

    Lire l'article complet
  • Certains antioxydants doperaient le cancer du poumon

    Les antioxydants sont servis à toutes les sauces. Dès qu’il s’agit de prendre soin de sa santé, tant par l’alimentation que par les soins du corps, il n’est pas rare de voir apparaître que tels ou tels antioxydants pour favoriser notre santé. Cependant, une étude récente suggère que des suppléments tels que la vitamine E peuvent promouvoir la croissance tumorale.

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette étude vient semer le doute et insister sur le fait qu’il ne faut prendre pour argent comptant tous les arguments de marketing développés par les fabricants. Cette étude, réalisée sur des souris, a montré que deux antioxydants couramment utilisés, la vitamine E et un composé appelé N- acétylcystéine (NAC), pourraient accélérer la croissance du cancer du poumon plutôt que de la freiner.

    Lire l'article complet
  • Movember : la bataille contre les cancers de la prostate et des testicules

    Même si toute l’année des campagnes et des journées mondiales permettent de soutenir le combat de certaines maladies l’Automne est une période forte en terme d’actions et d’information de Santé Publique. Puisque les mois d’Octobre et de Novembre sensibilisent le plus grand nombre sur deux cancers dont l’incidence est considérable. En Octobre, « Octobre Rose » lutte contre le cancer du sein, et le mois de Novembre laisse place à un mouvement plus récent, crée en Australie, nommé « Movember » - le combat contre les cancers de la prostate et des testicules.

    Cancer parmi les plus fréquents chez les hommes, arrivant en quatrième position en terme de mortalité, le cancer de la prostate dénombrait en 2010 en France, « 71 500 nouveaux cas diagnostiqués ». Avec tant de campagnes en lice pour notre attention, et éviter le risque de lassitude de collecte de fonds, un coup de projecteur était nécessaire sur la lutte contre le cancer de la prostate.

    Lire l'article complet
  • Cancers : un programme d'exercice à domicile aiderait à la guérison des patients

    L’exercice physique est souvent conseillé pour une bonne santé générale, que ce soit pour une personne en bonne santé ou une personne touchée par une pathologie ou encore fragilisée temporairement. Prescrit depuis récemment par des praticiens en France, l'exercice physique est aussi important pour les patients atteints de cancer. C’est ce qu’une nouvelle étude vient réaffirmer. Selon la Mayo Clinic (Etats-Unis), l’activité physique (ou la pratique d’un sport) aiderait à lutter contre la fatigue fréquemment associée au cancer et aux traitements anticancéreux. Mais jusqu’alors peu d'études ont examiné la faisabilité de programmes d'exercice et si même un entraînement minimal peut aider les patients.

    Lire l'article complet
  • Fin de vie : un futur débat houleux sur la mort ?

    Liée aux cultures, aux modes de vie et au reflet des choix d’une société, la fin de vie est un thème délicat, mais inévitable. Abordé lors de changements de pouvoir et dans des situations exceptionnelles d’euthanasie faisant l’actualité, comme l’affaire « Vincent Humbert », ce débat de société refait surface activement.

    Après le « mariage pour tous », le peuple français se voit promettre par le président de la République François Hollande un débat sur la fin de vie pour le second semestre 2013. Il s’en suivrait alors une éventuelle réforme pour la fin de l’année, a-t-il annoncé dans une allocution le 1er Juillet dernier lors d’un déplacement officiel pour l'inauguration du pôle hospitalier de Bretagne-sud.

    Lire l'article complet
  • A propos de la prostate et de quelques gestes préventifs

    A propos de la prostate et de quelques gestes préventifs

    Représentant plus de 70 000 nouveaux cas estimés chaque année en France, le Cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Exceptionnel avant l’âge de 50 ans et avec un âge moyen au moment du diagnostic de 70 ans, il n’est pas inutile de prendre soin de soi et de s’informer au plus tôt, afin de mieux s’orienter en cas de doute.

    Lire l'article complet

Nos partenaires et institutions: