Blog santé : les dernières actualités santé

Cet été, protégez vos enfants du soleil !

Protéger ses enfants contre les méfaits du soleil durant la période estivale est une question de bon sens. Y penser quotidiennement lors des expositions, c'est prendre conscience des risques de cancers cutanés à long terme et de la nécessité pour chacun de préserver son capital solaire, a souligné le Dr. Eve Puzenat (CHU de Besançon), lors d'une session consacrée à la photoprotection dans le cadre du congrès des Sociétés de pédiatrie, les 16 et 17 juin à Paris.

"Dans une vie, la majeure partie de l'exposition solaire a lieu avant l'âge de 18 ans. Or cette exposition et les coups de soleil durant l'enfance (la peau étant plus sensible aux UV) favorisent l'apparition de naevus, puis à l'âge adulte, de cancers cutanés, au premier rang desquels le mélanome. Les études retrouvent d'ailleurs un risque significativement plus élevé de ce type de cancer chez les sujets ayant passé leur enfance dans des régions ensoleillées", rappelle la spécialiste.

L'index UV indique l'intensité du rayonnement UV à la surface de la terre, les valeurs de cet index s'échelonnant de 1 à 11+ : plus celui-ci est élevé, plus le risque d'effets nocifs l'est aussi et devient rapide, fait observer le Dr Puzenat.

Selon elle, une protection vestimentaire adaptée est la plus efficace contre les UV (tee-shirts, chemises, shorts longs, jupes ou pantalons longs pour les petits, complétés d'un chapeau à larges bords et de lunettes de soleil enveloppantes avec protection anti-UVA et UVB). "Les tissus les plus protecteurs sont, outre le coton, la soie, le polyester et l'élasthanne (Lycra*)", signale la dermatologue.

Quant aux produits de protection solaire (PPS), "la plupart ne sont pas appliqués en quantité suffisante et s'éliminent très facilement. Ils doivent donc être utilisés en complément de la protection vestimentaire pour les zones non protégées, telles que le visage, les bras, les jambes. En outre, il faut garder à l'esprit qu'aucun PPS, même correctement appliqué, ne protège de la totalité des rayons UV. Et s'ils s'avèrent efficaces contre les coups de soleil, la grande question reste la protection contre les cancers cutanés", souligne-t-elle.

Chez l'enfant, poursuit-elle, il est conseillé de choisir un produit résistant à l'eau, de haute protection (à partir de 30 ou 40 d'indice de protection), et de l'appliquer en couche épaisse, 15 à 30 minutes avant le début de l'exposition, puis 15 à 30 mn après. Après la baignade, il faut également sécher l'enfant, remettre sa protection vestimentaire et appliquer de nouveau le PPS sur les zones découvertes, préconise-t-elle.

 

© APM-Santé - PARIS, le 22 juin 2010


Nos partenaires et institutions: