L’expérience patient : incontournable ? Ép. 1

Épisode 1 - Besoins des patients et hôpital de demain [1/2]

Face à la crise du coronavirus, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a lancé une plateforme citoyenne sur l’hôpital. Du 14 mai au 25 juin dernier, professionnels de santé et personnels médico-sociaux, gestionnaires et patients ont répondu à la question : "Comment améliorer l'hôpital de demain et sa place dans le système de santé ?"

Repenser notre système de santé appelle à plus de démocratie 

Parmi les nombreuses propositions formulées par 68 793 Français participants, ressortent en priorité la revalorisation des salaires des personnels de l’hôpital, l’accroissement des moyens matériels et humains, la sortie de l’hôpital des logiques de rentabilité financière, la révision de la gouvernance des hôpitaux, le désengorgement des urgences, l’allègement et l’assouplissement des organisations et enfin le développement d’une offre de soins de proximité. Toutes les parties prenantes réclament davantage de démocratie dans la refonte du système de santé, à savoir la prise en compte des voix de chacune.

En complément de la consultation, le CESE organisait le 2 juillet une conférence « Notre hôpital demain : la parole aux soignants et aux patients »*. Le Guide Santé a sélectionné les propos rapportés par les représentants des patients/usagers.

Mieux coordonner les soins et développer une vraie politique de prévention

Comme le souligne Patrick Doutreligne, Président de l’UNIOPPS [1], le manque de coordination entre le secteur hospitalier, la médecine privée, les centres de soins et les établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad, handicap ou enfance) doit être un axe d’amélioration. Alexis Vervialle de France Assos Santé [2] se demande si l’on est prêt au virage ambulatoire et à la déshospitalisation annoncée alors que la démographie de la médecine générale est en chute et qu’il existe des inégalités territoriales au soin. « Parfois, l’hôpital est la seule structure qui reste ». L’association propose de passer du modèle de médecin traitant à celui de l’équipe médicale traitante car les paramédicaux sont en capacité d’organiser les soins et de coordonner les parcours. Par ailleurs, Alexis Vervialle constate que la prévention est insuffisante dans les soins de premiers recours et suggère de développer les centres de santé. Patrick Doutreligne confirme que la prévention ne représente qu’à peine 3% du budget de la santé. Et que celle-ci doit être axée vers les plus faibles et les plus vulnérables.

« Construire un hôpital et un système de santé plus bienveillant demain »  

« Aujourd’hui on a dépossédé les soignants de la responsabilité qu’ils ont du meilleur soin au patient et au bon moment… En période de crise, il faut redonner le sens premier du soignant, être au plus près du malade » explique Marie Citrini, représentante des usagers et membre du Collectif Inter-Hôpitaux (CIH) [3]. Concernant la gouvernance, Alexis Vervialle déplore que seulement 0,4% d’usagers soit présent dans les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Les associations de patients appellent de leurs vœux une co-construction avec les pouvoirs publics afin de partir des besoins des patients pour construire la réponse de l’offre de santé. Elles recommandent que les usagers travaillent conjointement avec les professionnels de santé sur les ruptures de parcours.  Marie Citrini précise que « la gouvernance au plus près des besoins tant des professionnels de santé que des usagers est fondamentale pour construire un hôpital et un système de santé plus bienveillant demain ». 

Les doléances des citoyens seront-elles prises en compte dans les conclusions du Ségur de la santé ? Rendez-vous cet automne. 

Cécile MENU

Sources :

* https://www.lecese.fr/content/notre-hopital-demain-la-journee-des-soignants-et-des-patients

1. L’UNIOPPS, réunion de 25000 établissements et services associatifs dans le secteur sanitaire, social et médicosocial

2. France Assos Santé : union nationale des associations agréées d’usager des systèmes de santé. https://www.france-assos-sante.org/

3. Le collectif inter-hôpitaux (CIH) créé en septembre a pour but la défense de l’hôpital public ; il est composé de trois coprésidents : une représentante des usagers, une infirmière et un médecin.



Les articles similaires :