Blog santé : les dernières actualités santé

Metformine et grossesse : une mauvaise idée en cas de syndrome des ovaires polykystiques ?

La metformine est de plus en plus souvent prescrite pendant la grossesse, notamment dans la prise en charge du diabète gestationnel, du diabète de type 2, de l’obésité ou encore du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), en raison de l’insulinorésistance qui s’y associe.

Or, ce biguanide insulino-sensibilisateur passe la barrière placentaire ; on le retrouve en concentration thérapeutique dans le cordon ombilical foetal. Mais cette molécule, aussi ancienne soit-elle, est-elle inoffensive pour les fœtus qui y sont exposés in utero ? Les travaux ayant évalué le retentissement foetal de la metformine sont peu nombreux, parfois contradictoires, leur design étant souvent insuffisant pour en tirer des conclusions.


Cette étude, menée en Norvège entre 2014 et 2016 [1], a exposé le suivi anthropométrique de 182 enfants issus de mères ayant un SOPK (diagnostiqué selon les critères de Rotterdam) et ayant elles-mêmes participé à un des deux essais thérapeutiques randomisés en double aveugle contre placebo suivants : l’étude Pilot (2000-2003 [2]) ou l’étude PregMet (2005-2009 [3]), exposant respectivement les mères à 1 700 mg et à 2 000 mg de metformine par jour, du premier trimestre jusqu’à l’accouchement.

L’objectif de cette étude était d’examiner les effets de la Metformine prescrite à des femmes SOPK enceintes sur les données anthropométriques (taille, poids, indice de masse corporelle [IMC] et obésité à quatre ans, ainsi que le périmètre crânien à un an) des enfants issus de ces grossesses.
Les auteurs cherchaient une diminution du taux de surpoids et d’obésité chez les enfants recevant de la metformine.
Les données ont été interprétées en déviation standard (d) selon le Z-score. On a observé parallèlement l’effet que pouvait avoir un SOPK isolé sur les biométries de l’enfant, en comparant les enfants du groupe placebo à ceux de la population générale.

Une augmentation significative du poids et de l’IMC dans le groupe metformine

Parmi les 292 enfants nés au cours des deux essais thérapeutiques, 182 seulement (62 %) ont reçu un accord parental pour participer à cette étude de suivi.
Il a été noté une augmentation significative du poids (avec plus de surpoids et d’obésité) mais aussi de l’IMC dans le groupe traité par metformine à quatre ans (respectivement d = 0,38 ; p = 0,017 et d = 0.45 ; p = 0,010), mais aussi de l’âge de six mois jusqu’à quatre ans. En revanche, il n’a pas été noté de différence significative de ces deux variables à la naissance. Enfin, il n’y pas eu de différence de taille à quatre ans, ni de périmètre crânien à un an.
Concernant l’effet du SOPK, il n’y a pas eu de différence significative, quelle que soit la variable anthropométrique, entre le groupe placebo avec SOPK et la population générale.

Ces résultats, à l’opposé de l’hypothèse émise par les auteurs, sont importants en pratique clinique. En effet, des IMC élevés pendant l’enfance persistent souvent à l’adolescence et à l’âge adulte, s’associant à une morbi-mortalité importante et prématurée. Toutefois, plusieurs limites de cette étude doivent les relativiser : une proportion importante de non participation et davantage de fumeuses parmi les patientes ayant refusé de laisser leur enfant entrer dans l’étude, or le tabac est un marqueur important du statut socio-économique et du style de vie traduisant un possible biais de sélection.


Dr Marion Aupomerol
http://www.mediamed.org/medg/


Sources :

1. Hanem LGE, et al. Metformin use in PCOS pregnancies increases the risk of offspring overweight at 4 years of age; follow-up of two RCTs. J Clin Endocrinol Metab. 2018 Apr 1;103(4):1612-1621. doi: 10.1210/jc.2017-02419.
2. Hoeger KM, et al. A randomized, 48-week, placebo-controlled trial of intensive lifestyle modification and/or metformin therapy in overweight women with polycystic ovary syndrome: a pilot study. Fertil Steril. 2004 Aug;82(2):421-9.
3. Vanky E, et al. Metformin in Pregnant PCOS Women (PregMet), Study record: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT00159536.


Nos partenaires et institutions: