Blog santé : les dernières actualités santé

Travail posté : un risque accru de problèmes cardiaques

Le travail posté, travail en équipes ou encore travail en rotation est une modalité d'organisation du travail où les équipes se relaient au même poste les unes après les autres. Pointé du doigt par plusieurs études antérieures, les travailleurs fonctionnant ainsi peuvent rencontrer, sur des termes plus ou moins longs, des désagréments biologiques, des troubles du sommeil et gastro-intestinaux, voire une aggravation de troubles de la santé selon leurs antécédents.

Une étude (méta analyse) dirigée par une équipe de chercheurs du Canada et de Norvège, publiée dans la revue BMJ le 26 juillet 2012, vient confirmer certains soupçons des effets du travail posté sur la santé des travailleurs et notamment sur un risque accru de problèmes cardiaques.



Performances en déclin, accroissement de la probabilité d'erreurs et d'accidents du travail, effet négatif sur la santé…

Cette nouvelle recherche suggère que les travailleurs employés en travail posté sont une population légèrement plus à risque d'avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC) que les travailleurs de jour. Le travail posté peut perturber l'horloge biologique et a un effet négatif sur le mode de vie. Déjà associé à un risque accru d'hypertension artérielle et de diabète, les chercheurs signalent que la limitation  du travail de nuit ou travail posté permettrait d’y faire face.

L'équipe de chercheurs de cette étude a analysé 34 études antérieures sur le même thème, regroupant 2 011 935 personnes. Au total, il apparaissait 17,359 événements coronariens d'un certain type, y compris les arrêts cardiaques, les crises cardiaques (6,598) et les accidents vasculaires cérébraux (AVC, 1,854 cas).

Ces événements ont été plus fréquents chez les travailleurs postés que chez les autres personnes. L'étude a calculé que le travail posté a été lié à un risque augmenté de 23% de crise cardiaque, 24% de risque accru pour des événements coronariens et 5% de plus de risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). L’étude souligne que le travail posté ne serait cependant pas lié à l'augmentation des taux de mortalité de problèmes cardiaques et que les risques relatifs associés à des problèmes cardiaques étaient modérés. Les travailleurs en travail posté étaient plus enclins à avoir des troubles du sommeil et à manger de manière moins qualitative.

Pour leur étude, les chercheurs ont pris en compte pour leur conclusion le statut socio-économique des travailleurs, ainsi que leur régime alimentaire et l’état de santé générale des personnes.

Parmi les facteurs en cause des risques accrus, il y aurait l'activation du système nerveux perpétuelle des travailleurs, dont les conséquences sont mauvaises, comme l'obésité et le cholestérol.

Les auteurs disent que des programmes de dépistage pourraient aider à identifier et traiter les facteurs de risque pour les travailleurs postés, comme la pression artérielle et le taux de cholestérol.

Éviter le travail de nuit ou travail posté permanent, en limitant les changements à un maximum de 12 heures et s'assurer que les travailleurs ont un minimum de deux nuits de sommeil complète entre le jour et la nuit sont des solutions simples et pratiques qui peuvent aider les gens à faire face au méfaits du travail postés, ajoutent les chercheurs.

Enfin, que vous travailliez de nuit, en soirée ou dans le cadres d’heures normales de bureau, manger sainement, être actif et s’arrêter de fumer, seraient un moyen efficace de prendre soin de sa santé cardiaque de manière significative

Sources


Nos partenaires et institutions: