Blog santé : les dernières actualités santé

Hypertension : nouvelles études sur l'influence génétique

Hypertension : nouvelles études sur l'influence génétique

La tension artérielle peut avoir un trait héréditaire,  mais aussi être influencée par plusieurs voies biologiques et être réactive aux stimuli environnementaux. Actuellement, plus d'un milliard de personnes dans le monde souffrent d'hypertension et comme le signale plusieurs études, même de petits incréments de la pression artérielle sont associés à un risque accru de problèmes cardiovasculaires.

Plus de 20 nouvelles identifications de code génétique liées à l'hypertension artérielle viennent d'être mises à jour par une équipe internationale de scientifiques. Presque tout le monde porterait au moins une des variantes génétiques, selon deux études publiées dans les revues Nature et Nature Genetics.

Les chercheurs pensent que leurs résultats pourraient être utilisés pour développer de nouveaux traitements. La British Heart Foundation a déclaré que le maintien de la vie passe obligatoirement par une tension artérielle saine.

L'hypertension artérielle - ou l'hypertension - peut aussi bien être héréditaire, qu'être sous l’influence de l'obésité, de l’exercice physique et de la quantité de sel dans l'alimentation. Bien que les risques émanent souvent du style de vie, l'élément génétique de l'hypertension a été mal compris jusqu’alors. Les chercheurs signalent maintenant qu'ils ont fait une "avancée majeure" dans la compréhension du rôle des gènes dans le cadre de l’hypertension artérielle.

Dans la première étude, les scientifiques de 24 pays à travers le monde ont analysé des données provenant de plus de 200.000 personnes. Ils ont identifiés 16 nouveaux points sur le génome tous liés à l'hypertension artérielle.

L'un des principaux chercheurs, le Pr Mark Caulfield (de Barts and The London School of Medecine), a déclaré que chaque variante génétique a concerné au moins 5% des personnes, alors que certaines étaient beaucoup plus courantes. Découvrir les bases génétiques de l'hypertension artérielle a révélé les processus dans l'organisme pourraient un jour être ciblés par des médicaments. D’ailleurs, une série de réactions chimiques impliquant l'oxyde nitrique (NO), qui ouvre les vaisseaux sanguins, apporteraient une cible potentielle.

Cependant, les chercheurs disent qu'ils n’ont encore découvert que 1% de la contribution génétique à l'hypertension artérielle.

Une deuxième étude, présentée dans la revue Nature Genetics, a identifié six autres nouveaux "tronçons" de code génétique.

Le directeur médical de la British Heart Foundation, le Pr Peter Weissberg, a déclaré : « Les chercheurs du monde entier ont maintenant identifié certains des gènes liés à la régulation de la pression artérielle, ce qui pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements dans le futur. Mais vos gènes ne sont qu'une pièce du puzzle. Vous êtes moins susceptibles d'avoir une pression artérielle élevée, si vous vous en tenez à un régime alimentaire sain, avec une pratique d’exercices physiques réguliers, et d’un maintient de poids idéal pour votre santé.»

Sources

Nos partenaires et institutions: