Blog santé : les dernières actualités santé

Mortalité cancéreuse en baisse dans l'UE

Cancer : baisse de la mortalité en Europe

 

Le taux de mortalité cancéreuse devrait continuer à baisser en 2011 dans l'Union européenne (UE), même s'il persiste des tendances inquiétantes, comme celle du cancer du poumon chez la femme, selon une étude publiée dans les Annals of Oncology.

Selon les estimations, le cancer fera environ 1,281 million de morts en UE en 2011, contre 1,256 million en 2007. Après ajustement des données, ce chiffre révèle in fine une baisse des taux de mortalité cancéreuse aussi bien chez l'homme (-7% par rapport à 2007, pour atteindre 153,8 décès pour 100.000 personnes en 2011) que chez la femme (-6%, 85,3 décès pour 100.000 personnes).

Cette tendance à la baisse est observée pour tous les cancers, en particulier ceux responsables du plus grand nombre de décès (poumon chez l'homme, sein chez la femme). Seules exceptions : le cancer du pancréas semble stable chez l'homme, en légère augmentation chez la femme, tandis que le cancer du poumon accuse une hausse chez la femme. Selon une analyse des six pays les plus peuplés (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Pologne), la mortalité féminine par cancer du poumon est en hausse partout, à l'exception du Royaume-Uni.

En France, le taux sera de 11,66 cas pour 100.000 en 2011, contre 10,14 en 2007. Dans la même période, le taux de mortalité lié au cancer du sein diminuera de 16,67 à 16,07 cas pour 100.000.

Des inégalités Est-Ouest

Tous cancers confondus, c'est en Pologne que les taux de mortalité sont les plus élevés, aussi bien chez l'homme (183,7 cas pour 100.000 en 2011, -5% par rapport à 2007) que chez la femme (104,4 cas pour 100.000 en 2011, -1%). "Malgré des tendances générales favorables, l'écart de mortalité cancéreuse entre les pays d'Europe de l'Ouest d'une part, ceux d'Europe centrale et de l'Est (...) d'autre part, va probablement persister dans un avenir prévisible", commentent les chercheurs.

Si parmi les six pays, la France se classe deuxième en termes de mortalité cancéreuse masculine (151,4 cas pour 100.000 en 2011), elle arrive en cinquième position quant à la mortalité féminine (79,8 cas pour 100.000), devant l'Espagne.

Pour l'homme, la France fait moins bien que l'ensemble de la population européenne (142,79 cas pour 100.000 en 2011), mais mieux pour les femmes (85,33 cas pour 100.000).

Sources : Annals of Oncology, publication en ligne du 9 février 2011 ; Carlo La Vecchia, Institut de recherches pharmacologiques de Milan et coll.

Dr Jean-Pascal DEL BANO


Nos partenaires et institutions: