Blog santé : les dernières actualités santé

Infections urinaires : jus de canneberge et idées reçues

Aucun effet bénéfique du jus de canneberge pour prévenir les infections urinaires récidivantes n'a été mis en évidence dans une toute nouvelle étude américaine.

Un certain nombre d'études cliniques de petite taille ont suggéré que la cranberry pourrait diminuer l'incidence des infections urinaires récidivantes. Pour confirmer cette donnée, des chercheurs américains ont décidé de mener une étude de plus grande envergure, auprès de 317 femmes âgées de 18 à 40 ans présentant au moins trois symptômes d'une infection urinaire aiguë.

Les participantes ont consommé deux fois par jour pendant six mois près d'un quart de litre d'une substance placebo (c'est-à-dire inactive) ou d'un jus de fruit à base de canneberge. Elles ont été suivies jusqu'à la survenue d'une deuxième infection urinaire et au maximum pendant six mois.

Le taux de récidive a atteint 16,9%, similaire voire légèrement supérieur chez les femmes ayant consommé le jus de fruit à base de canneberge (20%) contre celles sous placebo (14%).

La présence de symptômes urinaires à trois jours, une à deux semaines et un mois ou plus après les deux types de consommation s'est également avéré identique entre les deux groupes.

Par ailleurs, les chercheurs soulignent qu'ils s'attendaient à constater un taux global de récidive de 30%.

En France, la société Pharmatoka a lancé en 2004 un jus de fruit et un complément alimentaire à base de canneberge ayant obtenu l'autorisation de se prévaloir d'un effet dans la prévention des récidives d'infections urinaires de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, depuis intégrée à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.

En 2008, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a émis des recommandations de bonne pratique sur le diagnostic et l'antibiothérapie des infections urinaires bactériennes chez l'adulte, sans préconiser les produits à base de canneberge dans la prévention des infections urinaires récidivantes.

 

 

© APM-Santé - WASHINGTON, le 17 décembre 2010

Sources : Clinical Infectious Diseases, édition en ligne accélérée du 10/12/2010; Cibele Barbosa-Cesnik, université du Michigan à Ann Harbor, et coll.


Nos partenaires et institutions: