Le Galcanézumab : une nouvelle approche dans le traitement préventif de la migraine

Céphalée et traitement préventif de la migraine

Dans le cadre de cet essai clinique multicentrique de phase III, des injections sous-cutanées mensuelles de Galcanézumab, de 120 mg et de 300 mg, ont été efficaces dans la prévention des accès migraineux. Tous les dosages ont été bien tolérés, et le nombre de jours de migraine est apparu significativement diminué comparativement au placebo, après répartition au hasard de 410 patients, âgés de 18 à 65 ans, souffrant de quatre à quatorze épisodes migraineux par mois et pour lesquels un diagnostic de migraine avait été porté avant l'âge de cinquante ans.

Un nombre de céphalées migraineuses diminué

Pour le dosage à 120 mg, le nombre de céphalées migraineuses, évalué après neuf semaines à douze semaines, a diminué de 4,8 jours (probabilité postérieure de 99,6 % ; intervalle de confiance à 90 % [IC] : 4,2 – 5,4) vs 3,7 jours (seuil de supériorité à 95% ; IC : 3,2 – 4,1), lors de l’administration du placebo.

Les effets indésirables notés, pour 5% ou plus des patients et plus souvent dans un groupe de traitement qu’en cas d’injection du placebo, ont été : douleur au point d'injection, infection des voies respiratoires supérieures, rhino-pharyngite, dysménorrhée et nausée.

Traitement préventif de la migraine

Les anticorps monoclonaux contre le peptide lié au gène de la calcitonine, tels que le Galcanézumab, sont une nouvelle approche dans le traitement préventif de la migraine. Ces résultats encourageants incitent au développement de nouvelles études plus importantes.

Sources

  • Dr Henri GRACIES, http://www.mediamed.org
  • Skljarevski V, et al. Effect of Different Doses of Galcanezumab vs Placebo for Episodic Migraine PreventionA Randomized Clinical Trial. JAMA Neurol. Published online December 18, 2017. doi:10.1001/jamaneurol.2017.3859.

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements