Blog santé : les dernières actualités santé

Sous-estimation de la mortalité des personnes en surpoids

L’association entre la mortalité et l’indice de masse corporel (IMC) est connue. Une relation en U a été mise en évidence et de nombreuses publications ont suggéré qu’un surpoids modéré serait bénéfique pour la santé. Cependant, cette élévation de la mortalité à faible IMC pourrait être directement causée par un faible IMC ou par un facteur de confusion tel qu’une mauvaise santé concomitante.


surpoids et mortalite


Dans le cadre d’une cohorte prospective norvégienne dénommée HUNT, les données de 32 452 paires de mère-enfants et de 27 747 paires de père-enfants ont été relevées jusqu’en 2009. Les risques relatifs conventionnels pour la mortalité parentale par déviation standard d’IMC ont été estimés en utilisant un modèle de Cox ajusté sur les facteurs comportementaux et socioéconomiques. Pour évaluer les risques relatifs en minimisant les facteurs de confusion, en particulier une mauvaise santé concomitante, les IMC des descendants ont été utilisés.


Au cours du suivi, 18 365 morts parentales sont survenues. Les associations entre mortalité toutes causes confondues, par pathologie cardio-vasculaire ou par cancer, avec l’IMC des parents concernés étaient nettement non linéaires, avec une mortalité plus élevée aux deux extrêmes et minimale entre 21 et 25 kg/m2. Des associations identiques ont été observées avec l’IMC des descendants et une surmortalité parentale n’a pas été mis en évidence en cas de faible IMC de ces derniers.

L’imputation causale d’un IMC élevé sur la mortalité est claire, alors que l’excès de mortalité observé à faible IMC est probablement exagéré par des facteurs de confusion tels qu’une mauvaise santé concomitante. La recommandation actuelle est de maintenir un IMC entre 18,5 et 25 kg/m2.


Dr Marjolaine BAUDE
http://www.mediamed.org

Sources et référence

Carslake D, et al. Confounding by ill health in the observed association between BMI and mortality: evidence from the HUNT Study using offspring BMI as an instrument. Int J Epidemiol. 2017 Dec 1. doi: 10.1093/ije/dyx246.1.


Nos partenaires et institutions: