Suivez-nous
Annonce commerciale

Accédez à votre Espace personnel

Annonce commerciale

Articles liés à : "Ophtalmologie"

  • L’évolution récente des objets connectés, annoncée notamment par les Google Glass, vient s’augmenter d’une nouvelle étape importante avec les lentilles de contact intelligentes. Information communiquée officiellement sur le blog de Google le 16 Janvier 2014, le Google X Lab a crée des lentilles de contact intelligentes qui surveillent les niveaux de glucose chez les diabétiques.

    Grâce à un capteur de glucose et une puce sans fil ultra compacts intégrés à l'intérieur de chaque lentille, elles utilisent le liquide lacrymal sécrété au niveau des yeux pour délivrer leurs résultats (Google teste actuellement des prototypes qui mesurent la glycémie une fois par seconde). Projet innovant, alliant santé et nouvelles technologies, ces lentilles de contact intelligentes dessinent un chemin toujours plus performant — déjà emprunté notamment par Microsoft en 2011 avec l’un des chercheurs, Babak Parviz, embauché maintenant chez Google — et pourraient contribuer à sauver et aider des millions de patients dans le monde.

    Publié le , mis à jour le 19 Janvier 2014
  • Les personnes sujettes aux troubles du sommeil peuvent témoigner sans effort des difficultés à travailler le lendemain, voire les quelques jours suivants une mauvaise nuit. Les experts en santé recommandent généralement huit heures de sommeil par nuit pour la santé et la productivité idéale. Mais que faire si votre lot est un sommeil de cinq à six heures et que votre productivité au travail s’en ressent ?

    Une équipe de chercheurs a découvert que, indépendamment de la façon dont vous vous percevez fatigué, le manque de sommeil peut influencer la façon dont vous effectuez certaines tâches. Publiée dans le journal scientifique Journal of Vision, le 26 Juillet 2012 (édition en ligne), une étude décrypte les résultats de recherche sur les performances cognitives et le sommeil.

    Publié le , mis à jour le 6 Septembre 2012
  • Des chercheurs de l'Université du Michigan Kellogg Eye Center (Etats-Unis) ont identifié un composé qui pourrait interrompre la chaîne d'événements qui causent des dommages à la rétine dans le cas de la rétinopathie diabétique (cause de cécité). Découverte capitale, elle pourrait conduire à une nouvelle thérapie visant deux mécanismes qui sont à l'origine de la maladie — l'inflammation et l'affaiblissement de la barrière hémato-rétinienne qui protège la rétine. Plusieurs facteurs de risque existent dans la rétinopathie diabétique, tels que « l’ancienneté du diabète, le niveau de glycémie, l'hypertension artérielle, la dépendance à l'insuline, la grossesse, un excès de certains composants des lipides sanguins, des facteurs génétiques et nutritionnels. ».

    L'étude, publiée dans la revue Biochemical Journal de Juin 2012, identifie une protéine spécifique commune aux deux voies comme étant une cible importante dans la régulation du processus de la maladie. Aussi, ce résultat de recherche fournit un médicament qui peut être développé en une intervention thérapeutique pour les patients dont le traitement anti-VEGF seul ne suffit pas.

    Publié le , mis à jour le 28 Juillet 2012