Suivez-nous

Accédez à votre Espace personnel

Annonce commerciale
Annonce commerciale

Articles liés à : "Obésité"

  • Indispensable, réparateur et régulateur de notre santé et bien-être, le sommeil est un état naturel opposé à l’état d’éveil. Bien que chaque être humain n’ait pas un besoin identique en terme de temps de sommeil, ce qui se modifie aussi avec l’âge vieillissant, des chercheurs se penchent sur l’état de sommeil et ses pathologies depuis des décennies, pour en comprendre les mécanismes.

    Le sommeil est un état fondamental pour permettre notamment aux défenses immunitaires et à tout l’organisme de se régénérer. Plus encore, le sommeil et les rythmes de l’enfant sont des enjeux à ne pas négliger. Selon sa qualité, le sommeil peut avoir des conséquences sur la santé, en particulier lors de privations ou de troubles. Dans ce sens, une nouvelle étude publiée dans la revue Pediatrics vient confirmer que le manque chronique de sommeil accroît les troubles alimentaires et un possible risque d'obésité chez l’enfant. Un seul mot d’ordre : une bonne hygiène de sommeil est un facteur capital dans la santé de l’enfant, et dans la prévention des maladies.

    Publié le , mis à jour le 2 Décembre 2013
  • Selon l’OMS, il y aurait plus d'1,4 milliard d’adultes en surpoids et plus de 500 millions seraient obèses, auxquels s’ajouteraient 40 millions d’enfants de moins de cinq ans en surpoids. Associés à un grand nombre de décès, le surpoids et l’obésité sont de véritables fléaux qui ne sont pas toujours un héritage familial. Le résultat de cette épidémie mondiale d’obésité provient de plusieurs faits, comme les modifications du niveau de vie, la sédentarité, le déséquilibre alimentaire, et un environnement physique et social défavorable.

    Pour traiter cet excès de masse grasse, dont les conséquences graves sur la santé ne sont plus à prouver, de nombreux traitements existent, et un marketing de la minceur bien ficelé pèse lourd dans l’économie.  Sans soutien ni suivi médical, le succès du traitement de l’obésité n’est pas toujours remporté. Nécessitant de se reposer sur plusieurs fondements (régime alimentaire équilibré, exercice physique, suivie et soutien psychologique, traitement des complications associées, chirurgie bariatrique, etc.), l’équation gagnante doit être adaptée à chaque patient. Parmi les traitements efficaces, il existe le traitement non chirurgical comme le Ballon intragastrique (BIG). Lumière et réponses par l’un des spécialistes français, le Dr Thierry Manos.

    Publié le , mis à jour le 22 Novembre 2013
  • Une grande étude multicentrique (réalisée en même temps dans différents endroits), menée par des chercheurs de l’Université Johns Hopkins Medicine révèle un lien significatif entre les facteurs de style de vie et la santé cardiaque. Bien que certaines pistes allaient déjà dans ce sens, l’étude ajoute encore plus de preuves et d'appui à certaines pratiques bonnes pour la santé cardiaque et la réduction de la mortalité comme l'exercice régulier, une alimentation saine (de type méditerranéen), un poids « normal » et, surtout, l’abstention de la consommation de tabac.

    Les chercheurs de cette récente étude ont constaté que l'adoption de ces quatre habitudes de vie protège contre les maladies coronariennes ainsi que l'accumulation de  dépôts de calcium dans les artères du cœur,  avec une réduction du risque de décès, toutes causes confondues dans 80 % des cas.  Les résultats de l'étude, publiés dans la revue « American Journal of Epidemiology » le 2 Juin 2013, sont les conclusions d’une étude multi-ethnique réalisée par le « Ciccarone Center for the Prevention of Heart Disease » du Johns Hopkins Hospital.

    Publié le , mis à jour le 4 Juin 2013
  • Plus de 20 nouvelles identifications de code génétique ont été liées à l'hypertension artérielle par une équipe internationale de scientifiques. Presque tout le monde porterait au moins une des variantes génétiques, selon des études publiées dans les revues Nature et Nature Genetics.

    Publié le , mis à jour le 13 Septembre 2011
  • Maladie coronaire et excès de sucre chez les femmes

    Une alimentation riche en glucides augmenterait le risque de maladie coronaire, uniquement chez les femmes, selon une étude épidémiologique italienne publiée dans la revue médicale Archives of Internal Medicine...

    Publié le , mis à jour le 1 Août 2011