COVID-19 et traitement par hydroxychloroquine

Image d'un traitement de la Covid-19

Le Pr Didier RAOULT, infectiologue et directeur de l’IHU – Méditerranée Infection à Marseille, a partagé avec la communauté médicale le mardi 17 Mars, les résultats d’un essai clinique ouvert à l’hydroxychloroquine effectué sur 36 patients atteints du coronavirus SARS-CoV-2.

20 patients ont reçu un traitement à l’hydroxychloroquine

L'équipe de l’Institut Méditerranée Infection (IHU) a effectué des tests en milieu hospitalier sur 36 patients confirmés COVID-19 de début Mars au 16 Mars.

Les 36 patients ont été répartis en 3  groupes : 
- un groupe de 14 patients traités par hydroxychloroquine (monothérapie), 
- un groupe de 6 patients traités par association hydroxychloroquine + azithromycine (antibiotique),
- un groupe témoin (16 patients non traités d'un autre centre et les cas refusant le protocole).

20 patients ont reçu un traitement à l’hydroxychloroquine (600 mg par jour) et leur charge virale (quantité de virus présente chez les patients infectés) a été testé quotidiennement par une PCR quotidienne (sur prélèvements nasopharyngés).

Un échantillon de petite taille

Parmi ces 20 patients, 6 patients ont été traités par association hydroxychloroquine et azithromycine.

Au 6ème jour de traitement, la guérison virologique (test PCR négatif) est constatée chez :
- 2 patients sur 16 (12,5%) du groupe témoin, 
- 8 patients sur 14 (57,1%) du groupe hydroxychloroquine seule,
- 100% des patients  (6/6) du groupe association hydroxychloroquine et azithromycine. 

Malgré la petite taille de l’échantillon, cette étude semble démontrer que le traitement par l'hydroxychloroquine est associé à une réduction significative voire à la disparition de la charge virale chez les patients COVID-19.

Vers une guérison virologique ?

L'association d'hydroxychloroquine et d’azithromycine est synergique et augmenterait la guérison virologique.

Cependant, des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si cette association est plus efficace chez les patients sévères [et ces premières données encourageantes doivent être confortées par de nouveaux essais, N.D.L.R].

Source :

Gautret et al. (2020) Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID ‐ 19: results of a open-label non-randomised trial. International Journal of Antimicrobial Agents - Sous presse 17 mars 2020 - DOI: 10.1016 / j.ijantimicag.2020.105949

 

Le guide des hôpitaux et cliniques de France.

Recherchez parmi les 1335 établissements