Blog santé : les dernières actualités santé

Fibromyalgie : Et pourquoi pas le Taï chi chuan...

Une pratique régulière du Taï chi chuan permet d'améliorer les symptômes de la fibromyalgie : telle est la conclusion insolite d'une étude américaine publiée dans le journal médical de référence New England Journal of Medicine (NEJM).

La fibromyalgie est un syndrome fréquent associant une fatigue, des douleurs musculosquelettiques et des troubles psychologiques. Cette affection demeure d'origine inconnue. Sa prise en charge associe généralement des médicaments, une thérapie cognitivocomportementale et de l'exercice physique, mais reste souvent insuffisamment efficace, rappellent des chercheurs de l'université de Boston (Massachusetts).

Ces derniers ont évalué le Taï chi chuan, forme de méditation combinée à des mouvements lents et à une respiration profonde, car cette pratique "intègre des éléments physiques, psychosociaux, émotionnels, spirituels et comportementaux". En raison de sa particularité d'associer le corps et l'esprit, ils ont ainsi estimé qu'elle serait particulièrement bien adaptée à la fibromyalgie, qui combine des problèmes physiques et psychologiques.

L'étude a été conduite chez 66 patients, répartis en deux groupes durant 12 semaines: le premier suivant des séances de Taï chi chuan d'une heure deux fois par semaine; le second, une éducation sur le bien-être et des étirements, au même rythme.

Les personnes ayant pratiqué le Taï chi chuan ont obtenu une amélioration significative sur l'échelle FIQ (Fibromyalgia Impact Questionnaire). Sur cette échelle allant de 0 à 100 points, ces patients sont passés d'un score initial de 62,9 points en moyenne à 35,1 points 12 semaines plus tard. Dans le même temps, les participants inclus dans le groupe témoin ont vu leur score évoluer seulement de 68 à 58,6 points.

Les chercheurs indiquent par ailleurs une amélioration maintenue sur 24 semaine et sur deux échelles, la première évaluant les composantes physiques de la fibromyalgie; la seconde, les composantes mentales.

Selon eux, si le mécanisme de cette amélioration reste à déterminer, deux éléments de la pratique du Taï chi chuan sont bénéfiques pour les patients: l'exercice physique, qui améliore la force musculaire; la composante mentale, qui doit contribuer à améliorer le bien-être, augmenter la confiance et les aider à dépasser leur peur de la douleur.

Des études sur un plus grand nombre de patients et le long terme s'avèrent toutefois nécessaires avant que cette pratique soit généralisable comme "traitement" de la fibromyalgie, concluent-ils.

(New England Journal of Medicine, 19 août, vol.363, n°8, p. 743-754)

 

© APM-Santé - WASHINGTON (U.S.A), le 25 août 2010


Nos partenaires et institutions: