Carte complémentaire santé : l'HEMERA multifonctions

L'Association diversité et proximité mutualiste (ADPM), qui fédère une centaine de petites et moyennes mutuelles et couvre deux millions de personnes, a annoncé le lancement national de la carte électronique Hemera, qui permettra aux assurés de bénéficier du tiers payant sur la partie complémentaire de leurs remboursements d'assurance maladie.

Une conférence de presse a été organisée fin juin à Paris pour présenter cette nouveauté qui, à terme, deviendra "multifonctions": elle pourra, par exemple, faire office également de carte bancaire et de carte pour les transports, a expliqué le président de l'ADPM, Jean-Louis Span, dans un entretien téléphonique accordé à APM Santé.

La carte a été testée auprès de 150 médecins et 6.000 personnes dans l'Aude pendant un an et demi, a-t-il rappelé. Un autre test a démarré en Ile-de-France avec la Mutuelle Europe, qui détient un centre de santé où 52 médecins exercent et où 100.000 patients sont accueillis par an. Un bilan de ce test sera présenté en septembre, a annoncé le président.

D'ores et déjà, la carte va être généralisée et proposée aux mutuelles de l'ADPM d'ici 2011, a-t-il expliqué, tout en signalant que la carte sera accessible à toutes les autres complémentaires qui en feraient la demande.

Selon lui, elle permettrait aux mutuelles d'améliorer et de sécuriser les opérations de gestion, de réaliser des économies, notamment sur les frais de gestion. Par ailleurs, elle assurerait aux professionnels de santé et aux usagers une réduction des coûts, ainsi qu'une amélioration de la rapidité de remboursement. Grâce à elle, disparaîtraient ainsi les contentieux avec les complémentaires, a affirmé Jean-Louis Span.

De son côté, la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) a lancé en juillet 2007 l'expérimentation d'une carte électronique de complémentaire santé, la carte Duo appelée aujourd'hui la carte Associé, qui se trouve actuellement en phase de généralisation à l'ensemble du territoire (jusqu'à fin 2011) et peut faire l'objet d'une mise à jour. En revanche, l'aspect multifonction ne semble pas envisagé pour l'instant, selon le chargé de la communication de la fédération, interrogé par APM Santé.

 

© APM-Santé - PARIS, le 6 juillet 2010


Les articles similaires :