Art-thérapie : ses bienfaits sur la santé

Art et désir de soigner

L'art-thérapie peut se définir comme un ensemble de plusieurs formes de thérapies expressives qui associent l'art au désir de soigner.

En effet, cette pratique utilise le processus créatif de création artistique (théâtre, dessin, peinture, musique, etc.) pour améliorer le bien-être physique, mental et émotionnel d'une personne ou d’un groupe de personnes.

La genèse de l’art-thérapie, et de son pouvoir thérapeutique est abordés depuis la nuit des temps et à partir de la Renaissance dans plusieurs écrits. Ceci marque un grand chapitre dans le passage de l’art-thérapie traditionnelle à l’art-thérapie moderne, avec une voie tracée vers différentes approches et références théoriques toujours en développement.

Suite à notre article sur les bienfaits de la musicothérapie sur la santé, qui a éveillé beaucoup de curiosité et d'intérêt chez nos lecteurs, voici un nouveau dossier plus général sur les pratiques de l’art-thérapie et le métier d’art-thérapeute.

Quels sont les objectifs de l’art-thérapie ?

Le processus créatif impliqué dans l'expression artistique de soi peut aider les gens. Effectivement, l’art-thérapie peut aider à résoudre, à développer et gérer des comportements et des sentiments, comme réduire le stress et améliorer l'estime de soi.

De la sorte l'art-thérapie est une forme de psychothérapie qui utilise les médias artistiques comme principal mode d'expression et de communication. Différentes médiations sont utilisées en art-thérapie, comme l’expression théâtrale, arts plastiques (médiation picturale avec un artiste peintre d’art contemporain, dessin,…), la musique, des ateliers d’art pour créer des marionnettes, etc.

Soulignons que, dans ce contexte, l'art n'est pas utilisé comme outil de diagnostic. L’art est ici comme moyen de traiter des problèmes émotionnels qui peuvent être déroutants et angoissants, malgré des prises en charge avec des thérapies médicamenteuses.

Ainsi, les arts-thérapeutes ont des publics visés assez larges et peuvent faire partie d’un protocole thérapeutique au sein d'une équipe de professionnels de la santé (psychologue clinicien,…) pour mettre en œuvre des séances d’art-thérapie adaptées.

Ils travaillent dans tous les secteurs de la santé avec des enfants, des adolescents, des jeunes adultes, des adultes et des personnes âgées. Leurs lieux de pratique vont des hôpitaux, aux EHPAD (Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), en passant par les écoles, les centres de soins, les maisons de repos, les crèches, etc.

Notons que les « patients » peuvent avoir un large éventail de difficultés, de handicaps ou de diagnostics : problèmes de santé émotionnelle, comportementale ou mentale ; des troubles d'apprentissage ou physiques ; des conditions limitant la vie sociale ; des troubles neurologiques et des maladies physiques.

L'art-thérapie se pratique en groupe ou individuellement

Selon les besoins des « patients », l’art-thérapie peut s’adapter, puisque ce n'est pas une activité récréative ou une leçon d’art - bien que les séances puissent être identifiées comme « agréables », offrir une « grande clarté » et améliorer la qualité de vie des participants.

Quelle que soit la visée des médiations artistiques, autant pour faciliter la création du lien social, ou la promotion de l’insertion sociale et professionnelle, cette pratique n’oblige pas les personnes à avoir une expérience ou une expertise préalable en arts.

Même si les arts-thérapies servent à la stimulation des capacités créatrices, ils sont influencés par la psychanalyse et les grands psychologues cliniciens. En effet, dans l’histoire, la majorité des arts-thérapeutes se sont inspirés de théories telles que la psychothérapie basée sur l’attachement. Depuis, ils ont développé un large éventail d’approches. Ces approches en art-thérapie sont centrées sur les patients tels que les traitements psycho-éducatifs ou les thérapies cognitives (pleine conscience,…).

Coloriage, livre, peinture, dessin, théâtre

L'art-thérapie implique l'utilisation de techniques créatives telles que le théâtre, le dessin, la peinture, le collage, le coloriage ou la sculpture pour aider les gens à s'exprimer artistiquement et à analyser les nuances psychologiques et émotionnelles de leur œuvre.

Grâce aux conseils d'un art-thérapeute avec des certifications professionnelles, les patients peuvent apprendre à déchiffrer les messages non verbaux, les symboles et les métaphores souvent nichés dans les arts.

Lorsqu’un art-thérapeute pratique des séances d’art, il permet aux patients de développer une meilleure compréhension de leurs comportements et leurs sentiments. Ainsi, ce protocole thérapeutique permet d’aller vers une résolution de problèmes plus profonds.

Par exemple, l’art-thérapie peut aider les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées pour : explorer leurs émotions ; améliorer leur estime de soi ; gérer leur dépendance ; soulager leur stress (trouble de stress post-traumatique,…) ; améliorer leurs symptômes d'anxiété et de dépression ; faire face à une maladie physique ou à un handicap.

Tout en utilisant un champ très large de pratiques et de styles comme le coloriage, la peinture, le théâtre, l’art contemporain, la danse, l'écriture ou la musique, l’art-thérapie est généralement limitée plus par les moyens et les capacités des pratiquants et des thérapeutes que par le choix des outils à disposition.

Enfin, rappelons que le processus thérapeutique ne concerne pas la valeur artistique de l'œuvre, mais plutôt la recherche d'associations entre les choix créatifs faits et la vie intérieure du patient.

L'œuvre peut être utilisée comme un tremplin. Elle peut réveiller des souvenirs et raconter des histoires qui peuvent mettre en évidence des messages et des croyances de l’inconscient. Ici, c’est plus le processus psychique à l’œuvre qui est important.

L’art-thérapie peut-il guérir la perte et le traumatisme?

Comme pour toutes les formes de thérapies, et selon les cas, votre première séance d’art-thérapie consistera à faire un bilan.

En parlant au thérapeute vous pourrez exprimer les raisons pour lesquelles vous voulez trouver de l'aide et à apprendre ce que le thérapeute a à offrir.

De concert, vous élaborerez un plan de traitement qui consiste à créer une forme d’illustration. Ensuite, une fois que vous commencez à créer, l’art-thérapeute peut, parfois, simplement observer votre processus créatif pendant que vous travaillez, sans intervention ni jugement. Il veut assister et comprendre votre expérience intime de créativité.

Lorsque vous avez terminé une œuvre d’art, ou pendant la création, le thérapeute vous posera des questions sur ce que vous pensez du processus artistique, ou sur ce qui a été facile ou difficile dans la création de votre œuvre d’art. Au même titre, il s'intéressera aux pensées ou aux souvenirs que vous avez pu avoir pendant que vous travailliez sur votre œuvre.

Généralement, le thérapeute vous posera des questions sur votre expérience et vos sentiments avant de fournir des observations.

Enfin, l’art-thérapie est fondée sur la conviction que l'expression de soi par la création artistique a une valeur thérapeutique pour ceux qui guérissent ou cherchent une compréhension plus profonde d'eux-mêmes et de leur personnalité.

De la sorte, les arts-thérapeutes sont formés pour comprendre les rôles que la couleur, la texture, les sons et divers médias artistiques peuvent jouer dans le processus thérapeutique. Mais aussi pour savoir comment ces outils peuvent aider à révéler les pensées, les sentiments et la disposition psychologique.

L'art-thérapie peut réduire la douleur et l'anxiété chez les patients cancéreux

Une étude publiée en 2006 dans la revue Journal of Pain and Symptom Management des chercheurs ont révélé que l'art-thérapie peut réduire un large éventail de symptômes liés à la douleur et à l'anxiété chez les patients atteints de cancer.

Dans l'étude, les patients atteints de cancer ont signalé des réductions significatives de huit des neuf symptômes mesurés après avoir passé une heure à travailler sur des projets artistiques de leur choix.

Les patients, en unités d’oncologie, ont été enrôlés dans l'étude sur une période de quatre mois, et grâce à une échelle numérique ils pouvaient évaluer leurs symptômes de douleur, fatigue, nausée, dépression, anxiété, somnolence, manque d'appétit, bien-être et essoufflement. Huit de ces neuf symptômes se sont améliorés à part la nausée.

Actuellement, de plus en plus de patients cancéreux se tournent vers des thérapies alternatives et complémentaires pour réduire les symptômes, améliorer la qualité de vie et renforcer leur capacité à faire face au stress. Cette étude fournit des preuves du rôle important que l'art-thérapie peut jouer dans la réduction des symptômes. L'art-thérapie permet aux patients de se concentrer sur quelque chose de positif, et quelque chose qu'ils peuvent contrôler.

Enfin, ceci confirme que l’art est un vecteur d’expression qui peut être préféré pour certains patients cancéreux, surtout pour ceux qui sont mal à l'aise avec la psychothérapie conventionnelle ou l'expression verbale.

L'art-thérapie réduit les maux de tête et le stress des adolescents

On le remarque dans de nombreux rapports, les adolescents ont des niveaux de stress plus élevés que les adultes et l'école serait le facteur contributif le plus élevé.

D'après une étude publiée en 2019 dans la revue Art Therapy, des adolescents ont déclaré avoir beaucoup moins de maux de tête après trois semaines de séances de pleine conscience et d'art-thérapie deux fois par semaine.

Les chercheurs ont exploré des activités de pleine conscience basées sur l'art que les écoles pourraient utiliser pour réduire les maux de tête, un effet secondaire courant du stress chez les adolescents.

Cette étude met en évidence des stratégies qui fonctionnent même si leur niveau de stress global n'a pas beaucoup changé comme l'indique la conclusion de l’étude.

L'art-thérapie pour les enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme

Un travail universitaire avec des arts-thérapeutes publié en 2017 dans la revue The Arts in Psychotherapy met en évidence l'intérêt de traiter les enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme (TSA) avec de bonnes pratiques.

L’étude a interrogé des arts-thérapeutes travaillant avec des enfants atteints de TSA pour développer une compréhension plus claire de leurs techniques et approches.

L'équipe de recherche a compilé et analysé les opinions d'experts des arts-thérapeutes sur des sujets tels que ce qui a fonctionné avec les patients, leurs objectifs au cours d'une séance, leur approche théorique préférée et les considérations qu'ils ont dû prendre lorsqu'ils travaillent avec des enfants atteints de TSA.

Il n'y avait pas de consensus sur les approches théoriques qu'ils utilisaient, ils devaient utiliser un certain nombre d'approches théoriques ensemble, afin de comprendre ce que cela serait dans la pratique.

Bien que les résultats de l'enquête aient varié, les chercheurs ont pu élaborer un ensemble de lignes directrices pour dispenser l'art-thérapie aux enfants atteints de TSA. Les lignes directrices proposées peuvent servir de base à une pratique réussie pour les nouveaux professionnels de l'art-thérapie et pour d'autres études.

Ils ont utilisé ces connaissances pratiques des arts-thérapeutes du domaine pour comprendre la manière la plus efficace et la plus bénéfique d'utiliser l'art-thérapie avec des enfants atteints de TSA. Exemples de certaines des meilleures pratiques trouvées : utiliser la même routine pour commencer chaque session ; expliquer les instructions de manière cohérente ; susciter la curiosité pour enseigner de nouvelles compétences ; être conscient des transitions entre les activités.

D’autre part, les chercheurs ont décrit des aspects de la pratique jugés inutiles. Ils ont mis en garde les art-thérapeutes sur une poignée de facteurs qui pourraient avoir des effets néfastes sur les patients, tels que le fait d'être trop directif, d'utiliser des matériaux artistiques trop stimulants et de forcer ou d'être restrictif dans les styles de communication.

En effet, il semble est important que l'art-thérapie puisse être menée dans une situation formelle, mais prendre en compte qu'il y a des nuances dans la façon dont est dispensée la directive sur l’art-thérapie. De fait, il s'agit en grande partie de connaître le patient et la manière dont il répond à la communication.

L'idée est qu'au fil du temps, il est possible de rassembler des preuves que l'art-thérapie est efficace pour ces enfants, et aussi de démontrer comment et pourquoi c'est le cas.

De la sorte, l’objectif ultime est d'éduquer les arts-thérapeutes sur les meilleures pratiques ainsi que d'informer les patients, les parents et les enseignants des avantages possibles de l'art-thérapie pour les enfants atteints de TSA.

Grâce à une plus grande transparence, les patients peuvent apprécier ou comprendre certains des changements qui pourraient se produire en eux et pour eux lorsqu'ils reçoivent une séance de thérapie par l’art.

Art-thérapeute et art-thérapeutiques : comment devenir art-thérapeute ?

Afin de dispenser des art-thérapeutiques, les art-thérapeutes sont généralement des cliniciens de niveau maîtrise ou mater qui travaillent avec des personnes de tous âges dans un large éventail de pratiques.

Guidés par des normes éthiques et un champ de pratique, leur éducation et leur formation supervisée les préparent à un travail culturellement compétent avec des populations diverses dans divers contextes.

Avant tout en honorant les valeurs et les croyances des individus, les art-thérapeutes travaillent avec des personnes confrontées à des problèmes de santé mentale et médicale, ou des personnes qui recherchent une évolution émotionnelle, créative et spirituelle.

Mais comment devenir art-thérapeute ?

Exercice de l’art-thérapie : quelle formation ?

Actuellement, de plus en plus de pays dans le monde reconnaissent le statut d’art-thérapeute, bien que les formations ou les certifications professionnelles ne sont pas toujours obligatoires pour exercer selon le contexte et les patients.

En France, comme le précise l’ONISEP, l’art-thérapeute est « intégré à l'équipe paramédicale (psychologue clinicien, etc.), l'art-thérapeute est un spécialiste de l'activité artistique qui exploite le pouvoir et les effets de l'art dans une visée thérapeutique et humanitaire pour soulager les personnes souffrant de déficits physiques, psychiques ou socio-relationnels. »

Bac, Master, Stage, Ateliers ?

L'art-thérapeute exploite une technique artistique variée (musique, peinture, sculpture, danse, théâtre, mime...) et doit conjuguer des compétences artistiques et connaissances en arts, esthétique, physiologie, psychopathologie, stratégie thérapeutique, protocole de prise en charge, etc.

     

  • Après le bac : De bac + 4 (titre RNCP art-thérapeute, certification RNCP médiateur artistique, DU art-thérapie) à bac + 5 (master mention création artistique, spécialités drama-thérapie (théâtre), arts plastiques, danse-thérapie, musicothérapie...).
  •  

  • Bac + 4 : Art thérapeute, DU Art thérapie.

Profac : une formation en art-thérapie validée par l’Etat

PROFAC est un institut de formation en art-thérapie créé en France en 1996 est aujourd’hui un organisme de formation et de recherche en art-thérapie.

Cet institut de formation est actuellement habilité à délivrer le « Certificat officiel d’art-thérapeute enregistré au RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles) au niveau 6 de qualification (Niveau de qualification reconnu par l’Etat) ».

Bien que d'autres types de certificats d'art-thérapeute existent, ils ne sont pas inscrits au RNCP. Ce « Certificat officiel d’art-thérapeute » permet de travailler en tant qu'art-thérapeute dans les pays de la CCE (Commission européenne) au niveau 6 de qualification professionnelle.

Le niveau du « Certificat officiel d’art-thérapeute » délivré par PROFAC correspond à Bac+3 ou Bac+4 (Licence, licence professionnelle, Maîtrise, Master 1).

De plus, PROFAC est membre de la Ligue Professionnelle d'Art-Thérapie (LPAT), membre référencé par la Fédération Française des Art-thérapeutes (FFAT).

Jimmy Braun

Sources

     

  1. Journal of the American Art Therapy Association, https://www.tandfonline.com/loi/uart20
  2.  

  3. Les bienfaits de la musicothérapie sur la santé, https://www.le-guide-sante.org/actualite/609-bienfaits-de-la-musicotherapie-sur-la-sante.html
  4.  

  5. Lindsey, Heather Pilot Study: Art Therapy Can Reduce Cancer-Related Pain & Anxiety, Oncology Times: March 25th, 2006 - Volume 28 - Issue 6 - p 14 doi:10.1097/01.COT.0000294391.48547.79, https://journals.lww.com/oncology-times/Fulltext/2006/03250/Pilot_Study__Art_Therapy_Can_Reduce_Cancer_Related.11.aspx?trendmd-shared=0
  6.  

  7. Elin A. Björling, Christine Stevens, Narayan B. Singh. Participatory Pilot of an Art-Based Mindfulness Intervention for Adolescent Girls With Headache. Art Therapy, 2019; 36 (2): 86 DOI:10.1080/07421656.2019.1609325, https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/07421656.2019.1609325
  8.  

  9. Theresa Van Lith, Jessica Woolhiser Stallings, Chelsea Elliott Harris. Discovering good practice for art therapy with children who have Autism Spectrum Disorder: The results of a small scale survey. The Arts in Psychotherapy, 2017; 54: 78 DOI:10.1016/j.aip.2017.01.002, https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0197455616301113
  10.  

  11. Art-thérapeute, http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/art-therapeute
  12.  

  13. Art thérapeute http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Post-bac/art-therapeute
  14.  

  15. DU Art thérapie http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Post-bac/du-art-therapie
  16.  

  17. PROFAC, https://www.artherapie.com/
  18.  

  19. Ligue Professionnelle d'Art-Thérapie (LPAT), https://artherapie.levillage.org/

    Fédération Française des Art-thérapeutes (FFAT), https://www.ffat-federation.org/


Articles récents