Le Brexit nuit gravement à la santé ! [3/6] British exit

Suite de Épisode 2 – Assurés, assistés ou protégés ?

Tout État membre a, à tout moment, la possibilité de quitter l'Union européenne [1]. Le 23 juin 2016, lors d'un référendum organisé par l'ancien Premier ministre David Cameron, 51,9 % des Britanniques ont choisi de quitter l’UE. Le Royaume-Uni et les 27 autres pays membres de l'Union européenne ont deux ans, à compter du 29 mars 2017, pour préparer la sortie de l’UE [2]. Jusqu'à cette date, le pays reste donc membre de l'Union européenne [3].

Les conséquences politiques du Brexit pour l'Union européenne sont difficiles à prévoir mais effraient.
Les impacts sur la filière santé n’ont pas ou peu été documentés.

L'UE encourage la coopération et la coordination entre les États membres dans le domaine de la santé à travers une stratégie pluriannuelle ; il est donc probable que la santé publique des deux parties soit fortement affectée par le Brexit.


Quel que soit le scénario retenu (hard, soft ou failed), le Brexit aura un impact important sur le NHS pour plusieurs raisons [4].
Près de 60 000 ressortissants de l’UE sont employés par le NHS et 90 000 par les services sociaux britanniques. La plupart vivent à Londres et dans le sud-est, deux régions particulièrement vulnérables aux effets du Brexit.

Le financement transfrontalier des soins de santé est menacé, tout comme l'accès à certains fonds d'investissement. Enfin, le Brexit menace la performance économique globale des entreprises et par conséquent l'accès aux produits pharmaceutiques, à la technologie, au sang et aux organes.

« Notre analyse de la façon dont le Brexit affectera le NHS, bien que le résultat soit incertain, est que le Brexit, sous quelque forme que ce soit, affectera toutes les composantes du NHS, avec un scénario de no deal potentiellement catastrophique » annonce avec flegme le professeur Martin McKee, de l'école d'hygiène et de médecine tropicale de Londres [5]. De très nombreux domaines sont concernés. La perte de financements pour le NHS est aussi une menace bien réelle. Elle repose en grande partie sur l’interruption de l’accès aux fonds européens. La Banque européenne d'investissement (BEI) est une source vitale de prêts aux hôpitaux britanniques depuis 2015. Cette perte d’accès aux financements européens s’accompagne d’effets indirects du Brexit sur l'économie britannique. Une menace globale du modèle social britannique qui concerne également l’éducation et prend petit-à-petit un tour politique [6].

Un impact insoupçonné pour toute l’économie britannique.

A suivre…

Pr Michel TSIMARATOS
www.le-guide-sante.org

Sources :

  1. Comment un pays peut-il quitter l’Union Européenne ? Toute l’Europe. Juin 2016 https://www.touteleurope.eu/actualite/comment-un-pays-peut-il-quitter-l-union-europeenne.html
  2. Commission européenne. Fiche d’information. Memo/17/648 http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-17-648_fr.html
  3. Qu’est-ce que le Brexit? Toute l’Europe. Février 2019.https://www.touteleurope.eu/actualite/qu-est-ce-que-le-brexit.html
  4. Fahy N, et al. How will Brexit affect health and health services in the UK? Evaluating three possible scenarios. Lancet. 2017 Nov 4;390(10107):2110-2118. doi: 10.1016/S0140-6736(17)31926-8. Epub 2017 Sep 28. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0140673617319268?via%3Dihub
  5. Cowburn A. Brexit’ potentially catastrophic’ for the health service, expert suggest in Lancet journal. The Independent. 28 Sept 2017. https://www.independent.co.uk/news/uk/politics/brexit-nhs-uk-healthcare-uk-experts-staff-shortages-eu-workers-nurses-doctors-migrant-workers-a7971911.html
  6. Cowburn A. Brexit: Theresa may’s “reckless” plans threaten millions in EU investment, says Vince Cable. The Independent. 15 sept 2017. https://www.independent.co.uk/news/uk/politics/theresa-may-s-reckless-brexit-plans-pose-threat-to-millions-of-investment-from-eu-s-investment-bank-a7949281.html

Les articles similaires :