Blog santé : les dernières actualités santé

La sleeve endoscopique : une technique d’endoscopie bariatrique innovante pour les patients en situation d’obésité modérée à sévère

Une nouvelle technique endoscopique non chirurgicale dans la lutte contre l’obésité est désormais accessible pour les patients qui n’entrent pas dans les critères de la chirurgie bariatrique traditionnelle (chirurgie de l’obésité) : la sleeve endoscopique.

En passant par les voies naturelles, l’intervention,consiste à réduire le volume de l’estomac en le plicaturant à l’aide d’un fil et d’une aiguille. 
Encore peu connue en France, elle est réalisée depuis plusieurs années à l’étranger, en particulier aux Etats-Unis ou en Espagne. Quelques hôpitaux publics ou privés à Paris, Strasbourg, Lille, Vannes, Angers et dorénavant à Marseille pratiquent cette technique endoscopique interventionnelle.


L'obésité est un grave problème de santé publique en France où 15 % de la population adulte en souffre.
Pour les personnes obèses, le recours à la chirurgie est possible à partir d'un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40, et pour les patients dont l’IMC supérieur à 35 engendre des problèmes de santé.
En revanche, il est dénombré de nombreux patients ayant un IMC entre 30 et 40 qui ne sont pas éligibles à une chirurgie bariatrique ou qui ne souhaitent pas avoir d’intervention chirurgicale.
Grâce à la technique de la sleeve endoscopique, ces patients peuvent bénéficier d’un traitement non chirurgical exposant à des complications opératoires rares et mineures [1].

Comment se déroule l’intervention ?

Sous anesthésie générale, sans aucune résection ni incision externe et à l’aide d’un endoscope équipé d’un dispositif de suture endoscopique, la sleeve endoscopique permet de réduire le volume disponible de l’estomac à l’aide de sutures des parois gastriques qui le replient sur lui-même.
La durée de l’opération est d'une heure à deux heures. Les suites opératoires sont généralement simples en dehors de quelques douleurs post-opératoires. La durée de séjour est en principe d’une nuit d’hospitalisation après la procédure.
Un régime alimentaire adapté calqué sur le régime de la sleeve post-chirurgicale est prescrit pour une durée d'un mois.

Des premiers résultats encourageants

Les premiers résultats scientifiques montrent que la perte moyenne de poids est de 21 kg à un an, avec une perte de l’excès de poids pouvant aller jusqu’à 54 % [2].
Toutefois, il est important de rappeler que, pour obtenir de bons résultats en terme de perte de poids, ce sont les changements dans la vie du patient, notamment dans le cadre de ses habitudes alimentaires et de son activité physique, qui importent avant tout, quelque que soit la technique utilisée.
La sleeve endoscopique n’est pas prise en charge actuellement par l’assurance maladie.

Dr Thierry MANOS

Sources :

1. Jain, D., Bhandari, B. S., Arora, A., & Singhal, S. (2017). Endoscopic sleeve gastroplasty-A new tool to manage obesity. Clinical Endoscopy, 50(6), 552-561.
2. G. Lopez-Nava, et al. Endoscopic sleeve gastroplasty with 1-year follow-up: factors predictive of success. Endosc Int Open. 2016 Feb; 4(2): E222–E227.

Voir aussi :  

Obésité et surpoids : à propos d’un traitement non chirurgical


Nos partenaires et institutions: