Blog santé : les dernières actualités santé

Pathologie cérébrovasculaire infra-clinique et altération des performances physiques dans la population âgée

Les effets de la pathologie cérébrovasculaire infra-clinique, notamment de la leucopathie vasculaire cérébrale et des infarctus cérébraux infra-cliniques, sur l’altération du pas et de l’équilibre sont bien connus.

Ces atteintes sont notamment associées à une altération de la vitesse de pas, à un moins bon équilibre et à un risque de chutes augmenté.
Joshua Z. Willey et al. ont examiné les liens entre les facteurs de risque de pathologie cérébrovasculaire et la leucopathie cérébrale régionale avec une échelle de pas et d’équilibre gériatrique, la Short Physical Performance Battery (SPPB), au sein d’une cohorte multiethnique de sujets âgés. Les hypothèses étaient que les facteurs de risque cérébrovasculaire, les infarctus cérébraux infra-cliniques, la leucopathie cérébrale vasculaire globale, et plus spécifiquement au niveau de la région antérieure du cerveau, seraient associés à des scores altérés de SPPB.

Confronter les capacités physiques à l’étendue des lésions

Le SPPB a été mesuré, cinq ans en moyenne après l’inclusion, dans la sous-étude IRM d’une grande étude de cohorte de population prospective, appelée NOMAS (NOrthern MAnhattan Study ; n = 3,298), analysant les facteurs de risque dans la contribution à la pathologie cardiovasculaire.


Les participants recrutés dans le cadre de cette sous-étude IRM ont effectué une IRM cérébrale et des examens neuropsychologiques s’ils étaient indemnes d’infarctus cérébral avéré, âgés de plus de 50 ans et s’ils n’avaient pas de contre-indication à l’IRM. Le recrutement a eu lieu entre 2003 et 2008. Les distributions volumétriques de la leucopathie cérébrale de quatorze régions cérébrales (lobaires, cérébrales profondes et péri-ventriculaires) ont été déterminées par rapport au volume cérébral total. Une analyse de régression linéaire multivariée a permis d’étudier l’association entre l’infarctus cérébral infra-clinique et la leucopathie cérébrale régionale avec le score SPPB.

Certaines localisations de leucopathie sont apparues corrélées avec une baisse des performances physiques

Parmi les 668 participants indemnes d’accident vasculaire cérébrale ischémique avéré (âge moyen : 74 ± 9 ans, hommes : 37 %, hispaniques : 70 %), le score SPPB moyen a été de 8,2 ± 2,9. Au sein des 616 participants pour lesquels les mesures de leucopathie cérébrale et le score SPPB étaient disponibles, le volume moyen de leucopathie cérébrale totale a été de 0,55 ± 0,75 ml, et de 0,18 ± 0,24 ml au niveau antérieur. Des infarctus cérébraux infra-cliniques ont été notés dans 12 % des cas.
Les leucopathies totale, péri-ventriculaire antérieure, pariétale, et frontale, sont apparues associées à une altération du SPPB, mais pas les autres types de leucopathies ni les infarctus cérébraux infra-cliniques.

Optimiser la prévention du déclin physique de l’âge en ciblant la pathologie cérébrovasculaire infra-clinique

La leucopathie cérébrale, en particulier dans les régions antérieures du cerveau, est ainsi apparue associée à une altération des performances physiques après cinq ans d’évolution. La prévention de la pathologie cérébrovasculaire infra-clinique devrait être considérée comme une cible potentielle permettant de prévenir le déclin physique de la personne âgée.

Dr Marjolaine BAUDE
http://www.mediamed.org

Source :

Willey JZ, et al. Regional subclinical cerebrovascular disease is associated with balance in an elderly multi-ethnic population. Neuroepidemiology. 2018;51(1-2):57-63. doi: 10.1159/000490351. Epub 2018 Jun 28.


Nos partenaires et institutions: