Blog santé : les dernières actualités santé

À forte dose, la vitamine B augmente le risque de cancer du poumon chez les hommes

Cancer du poumon et vitamines B

L’objet de l’étude : la supplémentation en vitamines et les éventuels risques de cancer

Cette étude avait pour objet d’évaluer les risques de cancer liés aux prises de vitamines et de suppléments en minéraux. L’étude s’est faite sur une période de plus de 15 ans.

Le panel de l’étude

77 118 patients âgés de 50 à 76 ans, hommes et femmes, prenant des compléments en vitamine B au cours des 10 dernières années ont été testés par les épidémiologistes du Centre de recherche de l’Ohio et de l’Université nationale de Taïwan. Les données médicales de ce panel ont été analysées et d’autres facteurs, tels que l’âge, la taille, la consommation d’alcool et le tabagisme ont été pris en compte.

Qui est concerné par les risques de cancer du poumon accrus en cas de supplémentation en vitamine B

Les hommes fumeurs et non-fumeurs prenant de la vitamine B (6 ou 12) en quantité supérieure au seuil recommandé pendant une longue période.

La prise de vitamine B à forte dose est courante pour remédier aux carences et protéger des risques de cancer du poumon. Cette étude vient donc bouleverser cette pratique qui au final, doublerait et même multiplierait par 4 le risque de développer la maladie.

L’étude s’est portée sur des hommes fumeurs et non-fumeurs, prenant tous les jours et depuis longtemps, de la vitamine B (6 ou 12). Le risque de développer une tumeur cancéreuse du poumon est accru pour les hommes, aussi bien chez les sujets non-fumeurs que chez les fumeurs qui prennent un supplément de vitamine B6 ou B12.

Cette « surdose » en vitamine est l’équivalent d’une prise journalière supérieure à 20 mg de vitamine B6 ou 55 microgrammes de vitamine B12 pendant une longue période, 10 ans. Ces résultats significatifs nécessiteraient selon l’auteur de cette étude, Théodore Brasky, une évaluation plus approfondie.

Des résultats éloquents sur l’incidence de la vitamine B sur les risques de cancer du poumon

Qu’en est-il des résultats de cette étude ? Les hommes non-fumeurs sont aussi concernés par le risque de développer un cancer du poumon, l’étude souligne qu’ils courent un risque 2 fois plus grand que les hommes ne prenant pas de complément en vitamine B6 ou B12. Les hommes fumeurs consommant quotidiennement plus de 20 mg de vitamine B6 ont trois fois plus de risques de développer un cancer du poumon. Les fumeurs prenant plus de 55 µg de vitamine B12 par jour ont quatre fois plus de risques de développer ce même cancer qu’une personne ne prenant pas de supplémentation en vitamine B.

Les femmes épargnées par ce risque !

Étonnamment, ces variations des risques de développer un cancer du poumon ne se retrouvent pas chez les femmes. Cette étude n’analyse pas les causes du mécanisme qui fait que les hommes exclusivement sont impactés, mais la présence d’androgènes favoriserait cette mutation des cellules liée à la prise de vitamine B.

Quels sont les dosages recommandés en vitamine B ?

Les surdosages en vitamine B6 et B12 ne peuvent pas se produire dans le cadre d’une alimentation normale, ces doses sont atteintes par l’ingestion de suppléments vitaminiques, ces comprimés étant très concentrés en vitamine.

Les dosages de vitamines B12 varient en fonction des besoins de chaque personne, toutefois, l’ANR (l’apport nutritionnel recommandé au quotidien pour combler les besoins nutritionnels des personnes en bonne santé) est de 2.4µg/jour, quel que soit le sexe. L’ANR en vitamine B6 est de 1.3 mg par jour, hommes et femmes confondus et à partir de 50 ans, augmente à 1.7 mg pour les hommes et de 1.5 mg pour les femmes.

Source : http://www.20minutes.fr/sante/2121139-20170824-cancer-poumon-forte-dose-vitamine-b-pourrait-augmenter-risque-developper-maladie.

Nos partenaires et institutions: