Blog santé : les dernières actualités santé

Cancers : un programme d'exercice à domicile aiderait à la guérison des patients

Ordonnance moins médicamenteuse ?

L’exercice physique est souvent conseillé pour une bonne santé générale, que ce soit pour une personne en bonne santé ou une personne touchée par une pathologie ou encore fragilisée temporairement.

Prescrit depuis récemment par des praticiens en France, l'exercice physique est aussi important pour les patients atteints de cancer. C’est ce qu’une nouvelle étude vient réaffirmer. Selon la Mayo Clinic (Etats-Unis), l’activité physique (ou la pratique d’un sport) aiderait à lutter contre la fatigue fréquemment associée au cancer et aux traitements anticancéreux. Mais jusqu’alors peu d'études ont examiné la faisabilité de programmes d'exercice et si même un entraînement minimal peut aider les patients.

Une nouvelle étude réalisée par l’éminente clinique américaine Mayo Clinic (1) publiée dans la revue Journal of Pain and Symptom Management (2) révèle qu’un programme d'exercice à domicile élaboré il y a quelques années - nommé REST (de l’anglais Rapid, Easy, Strength Training program ; Rapide, Facile, Programme de musculation)- était suffisant pour accroître la mobilité des patients atteints de cancer et en mesure de réduire leur fatigue. Selon les conclusions des chercheurs, l’exercice physique réduit de manière conséquente la fatigue liée au cancer, améliore la qualité du sommeil, stimule un sentiment de bien-être général et réduit la récurrence de certains types de tumeurs. Les praticiens soulignent aussi combien il est important pour les patients cancéreux de s’attarder à la pratique d’exercices quotidiens.

Les auteurs de l’étude, chercheurs à la Clinique Mayo au Département de médecine physique et réadaptation, pointent sur le fait qu’il s’agit là d’un premier essai et d’une première enquête sur ce qui est faisable et utile pour les patients ayant un temps limité et leur énergie affaiblie.

Programme d’activité physique sur mesure contre le cancer

Pour cette étude (essai contrôlé randomisé), une équipe interdisciplinaire de chercheurs de la Clinique Mayo a développé un programme spécifique d'exercices à domicile, impliquant un programme de marche avec un podomètre et basée sur une série de mouvements de résistances douces (en position debout ou assis). L'entraînement ne prend que quelques minutes par jour, avec un coût minime pour les patients.

Dans l’étude randomisée et contrôlée de 66 adultes atteints d’un cancer de stade IV  (cancer du poumon et cancer colorectal), les chercheurs ont constaté que les patients qui ont exercé une activité physique au moins quatre fois par semaine pendant deux mois ont montré une meilleure mobilité. Les patients avaient aussi moins de fatigue et dormaient mieux par rapport à ceux qui ne pratiquaient pas d’exercice. Bien que d'autres mesures telles que la douleur ne sont pas affectés, l'étude suggère que les exercices peuvent répondre positivement à plusieurs effets importants invalidants de la maladie et que les patients, même avec un stade avancé du cancer, sont en mesure d'effectuer les traitements de courte durée.

Le programme d'exercices et d'étude ont des implications importantes pour le traitement du cancer, indiquent les chercheurs. Un régime d'exercice de musculation peut aider les patients à tous les stades du traitement du cancer. Les muscles peuvent s'atrophier pendant le traitement d’un cancer et un programme d’activités permet donc de préserver la masse musculaire. De la sorte, si les patients développent des complications dues au cancer ou au traitement, et nécessitent une hospitalisation, ils ont les réserves nécessaires pour que leur organisme puisse se rétablir et guérir.

A quand une généralisation de l’Activité physique et sportive (APS) médicalement prescrite et remboursée ?

Sources


Nos partenaires et institutions: