Blog santé : les dernières actualités santé

Hypertension artérielle : découverte d'un nouveau mécanisme

Touchant un milliard de personnes dans le monde, l’hypertension artérielle (HTA) est un facteur de risque principal réversible pour les maladies cardiovasculaires. En analysant tous les gènes de dizaines de personnes souffrant d'une forme rare d'hypertension, des chercheurs de la Yale University ont découvert un nouveau mécanisme qui régule la pression artérielle de tous les humains.

Les résultats de cette nouvelle recherche sont le fruit du travail d’une équipe internationale dirigée par des scientifiques de la Yale University, composée de médecins de 10 pays et 17 états des Etats-Unis. Publiée en ligne dans la revue Nature le 22 janvier 2012, cette découverte risque de contribuer activement à un meilleur suivi des personnes qui souffrent d'hypertension artérielle.

L'équipe de chercheurs a utilisé une technique appelée « Whole-exome sequencing », une technique permettant une analyse de la composition de tous les gènes. Cette technique a permis d’étudier une forme héréditaire rare d'hypertension artérielle caractérisée par des niveaux excessifs de potassium dans le sang.

Les chercheurs ont trouvé des mutations dans l'un des deux gènes qui ont causé la maladie chez les membres affectés de 41 familles souffrant de la maladie. Les deux gènes interagissent les uns avec les autres, dans un complexe qui cible les protéines d'autres gènes, et ils orchestrent l'équilibre entre le sel de potassium et la sécrétion de la réabsorption dans le rein.

Jusqu’alors ces gènes n’ont pas été suspectés de jouer un rôle dans la régulation de la pression artérielle. Les mutations avaient été difficiles à trouver à cause d’un très petit nombre de membres affectés dans chaque famille, et les méthodes traditionnelles pour cartographier les gènes avaient été inefficaces, signalent les chercheurs.

Selon les auteurs de l’étude, ces résultats démontrent l'utilité du « Whole-exome sequencing » dans l'identification des gènes pathologiques malgré la complexité de l'hétérogénéité combinée. La prochaine étape pour les chercheurs est d'établir comment ces nouveaux composants sont impliqués dans la régulation de la réabsorption du sodium dans les reins, dans l'espoir de trouver de nouvelles façons d'intervenir en cas d'hypertension artérielle, un problème majeur de santé mondiale.

Sources

Nos partenaires et institutions: