Blog santé : les dernières actualités santé

Mediator : une association et plus de 100 plaintes

 

L'Association d'aide aux victimes de l'Isoméride® et du Mediator® (L'Avim, issue de l'Association d'aide aux victimes d'accidents corporels, l'Aavac) s'apprête à déposer plus d'une centaine de plaintes devant le pôle de santé publique du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, a-t-on appris mercredi auprès de son président, Dominique Michel Courtois.

"Mardi prochain [le 11 janvier 2011, ndlr], nous allons déposer une centaine de plaintes avec constitution de partie civile pour blessures involontaires ainsi qu'une dizaine de plaintes pour homicide involontaire, contre le laboratoire Servier", a précisé à APM Santé Dominique Michel Courtois.

De plus, "l'association se portera partie civile". Les plaintes pour blessures involontaires concernent des personnes toujours vivantes, alors que celles relatives à un homicide involontaire ont trait aux patients décédés et dont les familles possèdent des éléments permettant d'établir un lien entre la prise de benfluorex et le décès, sur la base de résultats d'autopsie ou d'examens cardiologiques. "Nous avons également 500 dossiers en cours de finalisation" qui devraient être déposés "d'ici la fin du mois", a ajouté Dominique Michel Courtois.

L'Avim a fait le choix de nommer le laboratoire Servier dans les plaintes, plutôt que de déposer des plaintes contre X. "Il faut avoir le courage d'aller au bout", a commenté auprès d'APM Santé Dominique Michel Courtois, soulignant ainsi l'importance de citer la firme en vue de demandes d'indemnisations. Toutefois, ultérieurement, "nous porterons probablement plainte contre l'Afssaps".

Dans un communiqué, il indique également demander une entrevue au ministre du travail, de l'emploi et de la santé, Xavier Bertrand, "afin de lui part de la détresse de toutes les victimes et lui demander la création d'une commission d'expertise et d'indemnisation", qui aurait un "double but : l'indemnisation des victimes et la recherche des différents responsables des dysfonctionnements dénoncés depuis quelques mois".

Par ailleurs, plusieurs médias se sont fait l'écho de la création, dans le Nord-Pas-de-Calais, d'une nouvelle association de personnes ayant pris Mediator®. Le fondateur de cette association, José Duquenoy, a d'ores et déjà déposé une plainte contre X pour empoisonnement.

[Mise à jour 16 janvier 2011 - A lire : Mediator : Bertrand réclame une refonte du contrôle des médicaments De Christine COURCOL et Véronique MARTINACHE (AFP)]

 

Copyright © APM-Santé / Le Guide Santé - 06/01/2011 - Tous droits réservés


Nos partenaires et institutions: