Blog santé : les dernières actualités santé

Les français et la qualité des soins en 2010

Pour la moitié des Français, la prise en charge de la dépendance relève principalement de la solidarité nationale, selon le cinquième baromètre "les Français, la santé et l'argent", publié par le groupe d'assurance AG2R.

Seulement 17% des Français interrogés considèrent que la prise en charge de la dépendance doit trouver avant tout sa solution dans des  contrats de prévoyance collectifs et 16% dans des contrats de prévoyance  individuels, selon ce sondage réalisé par l'institut LH2 auprès d'un  échantillon de 959 personnes les 8 et 9 octobre.

7 Français sur 10 considèrent que la qualité du système de soins se détériore, soit "une proportion en croissance constante depuis 2007". Ainsi, 86% des personnes interrogées considèrent que les dépenses de santé sont de moins en moins bien remboursées par la sécurité sociale alors que pour 59% d'entre elles, elles représentent une part de plus en plus importante dans leurs dépenses quotidiennes.

Les Français restent par ailleurs attachés à un financement collectif de la santé, 42% préférant une augmentation des cotisations sociales pour        prendre en charge les dépenses de santé. Toutefois, "l'écart se réduit avec la deuxième option privilégiée, à savoir la hausse des cotisations de        la complémentaire santé qui fait un bond de sept points en 2010" (30% des personnes interrogées), constate AG2R.

Pour limiter une hausse des cotisations de leurs complémentaires santé, 51% des Français interrogés opteraient pour la suppression des garanties bien-être, 15% choisiraient la réduction de la prise en charge des dépassements d'honoraires des médecins par la complémentaire santé et 11% la suppression du remboursement par la complémentaire santé des médicaments non remboursés par la sécurité sociale.

En cas de hausse de leur cotisation, six Français sur 10 souhaiteraient  un meilleur remboursement des soins dentaires (60%) et d'optique  (59%).

Pour 84% des personnes interrogées, la qualité du système de soins  reste toutefois meilleure en France que dans d'autres pays.

 

© APM-Santé - PARIS, le 24 novembre 2010


Nos partenaires et institutions: